Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThor's hammer › From Keflavík...with love

Thor's hammer › From Keflavík...with love

cd | 20 titres

  • 1 If you knew
  • 2 I don't care
  • 3 Better days
  • 4 By the sea
  • 5 The big beat country dance
  • 6 Love enough
  • 7 My life
  • 8 A memory
  • 9 Once
  • 10 Fyrsti Kossinn
  • 11 Ef hún er nálægt m'er
  • 12 Show me you like me
  • 13 Minningin um thig
  • 14 Ertu med
  • 15 Kvöld vid Keflavík
  • 16 Stay
  • 17 By the sea
  • 18 Heyrdu mig góda
  • 19 Thu og ég
  • 20 Midsumarnótt

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

1964-1969, Islande, Angleterre, USA

line up

Rúnar Juliusson (chant, basse), Gunnar Thórðarson (chant, guitare), Erlingur Björnsson (chant, guitare), Englibert Jensen (batterie), Pétur Östlund (batterie), Patricia Gail Owens (chant féminin)

chronique

Styles
pop
rock

Aaah, la belle cité de Keflavík...Incontournable pour qui visite l'Islande...Et pour cause, c'est là que se trouve l'aéroport international 'Leifúr Erikson' de Reykjavik ! Pour le reste, c'est un port de pêche, avec ses hangars de tôle, ses immeubles laids...Bref, rien d'excitant aujourd'hui alors vous imaginez en 1963 ? Il me faut pourtant ajouter que Keflavík fut une base aérienne américaine, fermée temporairement en 2006; l'Islande ne disposant pas d'armée nationale, un accord bilatéral signé en 1951 prévoit que la défense de l'Islande est assurée par les USA. Et alors ? Qui dit soldats américains implique radio américaine et pour les habitants de Keflavík et surtout leurs enfants, ce média leur permit d'écouter ce qui se jouait au Pays de l'Oncle Sam, soit du rock'n'roll. C'est ainsi que le jeune Gunnar Thórðarson va découvrir Little Richard et bien d'autres choses. Son pote Rúnar et surtout Erlingur sont eux aussi mordus par le virus et le dernier a l'idée de fonder un groupe. Après quelques péripéties, il trouve sa formule stable en 1963 sous le nom de Hljómar, formation qui va tourner de manière plus qu'intensive dans tout le pays. En dehors du rock, les jeunes gens ont découvert les Beatles sur les ondes de l'unique radio islandaise de l'époque et n'hésitent pas à faire quelques reprises. La télévision n'existe pas et étant les premiers du genre, nos jeunes musiciens vont déclencher un véritable enthousiasme et susciter des vocations chez des adolescents à peine plus jeunes qu'eux. Le concert des Kinks en 1965 aura également un impact sur le groupe qui tourne ses regards vers l'Angleterre. Néanmoins leur premier label accepte de les signer à condition qu'ils écrivent en islandais les obligeant à abandonner provisoirement la langue de Shakespeare. Ils signeront d'ailleurs rapidement avec une autre structure, la première expérience n'ayant que moyennement porté ses fruits. Le groupe est pourtant au top tant par sa musique que son look (les jeunes gens ont rapporté des fringues d'Angleterre introuvables en Islande) et on leur propose alors de figurer et d'écrire la musique d'un film destiné aux adolescents baptisé 'Umbarumbamba'. Les musiciens décident de renouer avec l'anglais dans l'espoir d'accroître leur public. Ils iront enregistrer en Angleterre et optent pour un nouveau nom, moins islandais, Thor's hammer, celui qui les fera connaître parmi les amateurs de garage. Le film sera un fiasco et un désastre pour le groupe qui a dû investir une partie de l'argent. Des tensions internes vont provoquer des changements incessants de line-up; pourtant la carrière de Thor's hammer n'est pas terminée; divers morceaux seront enregistrés et leur popularité dans leur patrie reste confortable. Une chanteuse d'origine anglaise rejoindra le combo et divers concerts seront donnés en Scandinavie mais l'esprit n'est plus le même, les goûts évoluent, les musiciens prêtent une oreille intéressée au progressif naissant...C'est ainsi que tout naturellement Hljómar va se changer en Trúbrot, l'une des toutes premières formations du genre en Islande mais ceci est une autre histoire. Cette intéressante compilation propose une sélection de titres enregistrés en anglais ainsi que d'autres chantés dans leur propre langue. Les connaisseurs y reconnaîtront 'My life' présente sur un des coffrets Nuggets. Pour le reste, nous y trouvons du garage assez classique où prédomine l'influence des Beatles et des Kinks. Parmi les moments les plus rythmés, retenons 'I don't care', 'Better days', 'The big beat country dance' (fortement marqué par les débuts des quatre de Liverpool), 'My life', 'Fyrsti kossinn' ou encore 'Show me you like me' et 'Stay' (la trompette y est du plus bel effet'); quelques pièces calmes un brin mélancoliques valent également l'écoute ainsi 'By the sea', même si on n'évite hélas pas les incontournables ballades mièvres insupportables ('Kvöld vid Keflavík'). Thor's hammer n'a certes rien inventé mais en se replaçant dans le contexte de l'Islande des 60's, ils ont ouvert une brèche et peuvent sans doute revendiquer l'honneur d'avoir été le premier groupe islandais à jouer au Cavern Club, à avoir croisé Jimi Hendrix et cette rétrospective plaira aux fans des débuts des Beatles, des Kinks ou simplement les amateurs de garage soft. Il est en revanche dommage que nous ne disposions pas d'enregistrements live, les prestations des jeunes gens étant, selon les témoins, nettement plus sauvages.

note       Publiée le mercredi 14 juillet 2010

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'From Keflavík...with love' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "From Keflavík...with love"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "From Keflavík...with love".

ajoutez une note sur : "From Keflavík...with love"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "From Keflavík...with love".

ajoutez un commentaire sur : "From Keflavík...with love"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "From Keflavík...with love".

Nicko › mardi 20 juillet 2010 - 16:17  message privé !
avatar

effectivement, il y a bien un groupe polonais de NSBM s'appelant Thor's Hammer, mais ce dernier n'existe plus depuis quelques années...

No background › mardi 20 juillet 2010 - 15:39  message privé !

En tapant Thor's Hammer sur Youtube je suis tombé sur du soi-disant NSBM polonais...

bloodyhours › dimanche 18 juillet 2010 - 04:23  message privé !

J'ai cru un moment que c'était du pagan...