Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMercyful Fate › Melissa

Mercyful Fate › Melissa

cd • 13 titres

  • 1Evil
  • 2Curse of the pharaohs
  • 3Into the coven
  • 4At the sound of the demon bell
  • 5Black funeral
  • 6Satan's fall
  • 7Melissa
  • 8Black masses
  • 9Curse of the pharaohs (BBC Radio session)
  • 10Evil (BBC Radio session)
  • 11Satan's fall (BBC Radio session)
  • 12Curse of the pharaohs (démo)
  • 13Black funeral (démo)

dvd • 3 titres

  • 1Doomed by the living dead
  • 2Black funeral
  • 3Curse of the pharaohs

enregistrement

Easy Sound Recording, Copenhague, Danemark, 1983.

line up

Michael Denner (guitares), King Diamond (chant), Kim Ruzz (batterie), Hank Shermann (guitares), Timi Grabber (basse)

remarques

Les titres 8-13 sont des bonus.

chronique

Quels sont les trois groupes principaux inspirateurs du black metal ? Si vous êtes spécialistes où que vous avez consulté 'Lords of chaos', la réponse s'impose prestement: Bathory (même moi je sais que c'est totalement justifié tant ce projet était en avance sur son temps), Venom (pour le côté sataniste de pacotille) et...et...Merciful Fate (bien sûr, il y a le cas Celtic Frost mais eux sont au delà du débat). C'est les vacances, j'ai donc décidé de m'aventurer hors de mes terres gothiques pour m'attaquer à cette formation, culte pour les uns, kitsch et ridicule pour les autres. Pas évident de commencer sans présenter l'homme derrière tout ça, King Diamond, dont les 'corpse paintings', les croix en os et autres babioles, sans compter son attrait sincère pour le satanisme (LaVeyien, précisons-le), mais surtout son incroyable voix capable de glisser en une seconde de quelque chose de caverneux à un timbre ultra aigu (lequel aura probablement agacé ou fasciné plus d'un) entoure le projet d'une aura un peu glauque. Parce que musicalement, il faut bien le dire, Mercyful Fate, ça reste du heavy metal, pas forcément rassurant certes mais pas plus inquiétant que ça non plus; les solis sont électriques à souhait mais pas foncièrement haineux. Mais, et les paroles ? Elles ne sont pas joyeuses, même blasphématoires par moment mais sans aller trop loin, le but de King Diamond, de son propre aveu, étant plutôt de faire réfléchir les gens sans prêcher ni donner de réponse. En résumé, Mercyful Fate, ça s'écoute comme on regarde un film de La Hammer, c'est de la série B un peu carton pâte, ça n'empêche pas d'y prendre plaisir, certains parlent même d'une version metal de Alice Cooper, ce qui n'est pas faux même si Vincent s'est tout de même montré plus novateur dans son style, à ses débuts du moins. Bref, alors que ce premier véritable album ressort en version deluxe enrichie, que peut-on en dire ? Qu'il a vieilli, qu'il faut être fan de heavy, ensuite qu'il faut supporter le chant du King, condition sine qua non. J'ai beau apprécier le groupe, j'aimerais qu'il n'use pas si souvent de son timbre aigu (même si cela participe au malsain de certaines ambiances), sa tonalité moyenne était plus émotionnelle et intéressante de mon point de vue. Dans le genre, 'Melissa' reste un album appréciable aux mélodies soignées, riche en breaks, solis, accélérations, aux climats prenants même si, je le répète, le fan de musique extrême devra faire preuve d'imagination pour débusquer l'obscurité. J'estime pourtant que 'Black funeral', 'Curse of the pharaos' et même 'Satan's fall' remplissent leur fonction (l'influence de Black Sabbath est quasi certaine). 'Melissa' (du nom d'un crâne de chèvre que le King conservait chez lui; voilà pour le folklore) conclut de manière plus mélancolique. Cette réédition offre en outre comme bonus des versions démo ainsi que des enregistrements pour la BBC Radio. On trouvera également un DVD avec trois chansons tirées d'un concert en Hollande datant de 1983...Rien que pour le plaisir de voir King Diamond avec son maquillage macabre et sa cape...Après tout, si le ridicule ne tue pas, le kitsch non plus...

note       Publiée le mardi 13 juillet 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Melissa".

notes

Note moyenne        15 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Melissa".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Melissa".

zugal21 › jeudi 2 juillet 2020 - 14:45  message privé !

Réédition cd digisleeve vinyl replica carton plutôt épais, annoncée sur Amazon pour le 10 juiller, trouvable ce jour à mon magasin de proximité . Quel bonheur ce son par rapport à celui de ma toute première édition Roadrunner..... Zugal est content

Note donnée au disque :       
22goingon23 › vendredi 17 juillet 2015 - 00:42  message privé !

... sans oublier le Mercyful Fate EP ou le bien nommé Nuns Have No Fun de 82, sur lequel festoient 4 perles débauchées, goulues de riffs entêtants.

Note donnée au disque :       
22goingon23 › jeudi 16 juillet 2015 - 23:33  message privé !

A genoux devant Denner et Shermann, suprêmes maîtres de cérémonies. Chaque riff leitmotiv est une hostie bénie par le cornu. Et quid de la section rythmique tout en précision virtuose et vélocité panique !?

Note donnée au disque :       
Arkhangelsk › lundi 17 janvier 2011 - 00:00  message privé !

Leur meilleur, à tous niveaux.

Note donnée au disque :       
The Gloth › vendredi 3 décembre 2010 - 11:36  message privé !

J'ai enfin pu écouter "The Beginning", quelle claque ! Même les morceaux qui ont été repris (et légèrement retravaillés) sur "Melissa" sonnent mieux sur "The Beginning", le son est plus pêchu et les vocaux encore plus tarés !

Note donnée au disque :