Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRogue Element › Rare Tracks-Volume III

Rogue Element › Rare Tracks-Volume III

cd • 8 titres • 76:00 min

  • 11 Huizen One (Sept 2004) 6:36
  • 22 Huizen Two (Sept 2004) 10:57
  • 33 Lost Echoes (May 2006) 10:01
  • 44 Meeting Of The Chameleon (Nov 2008) 9:56
  • 55 Clickatron (Feb 2009) 12:33
  • 66 Singing Beast (Feb 2009) 4:32
  • 77 960 Parameter (Feb 2009) 6:56
  • 88 Amber Glow (June 2009) 14:29

enregistrement

Composé et joué par Rogue Element, sauf Lost Echoes par Pollard et McCarroll, Pollard et Dixon pour Meeting Of The Chameleon, ainsi que Pollard et Daniel pour Clickatron, Singing Beast et 960 Parameter. Joué et ou enregistré en différentes locations, en concert et en studio, de Septembre 2004 à Juin 2009.

line up

Jerome Ramsey & Brendan Pollard: Synthé, mellotron et séquenceur analogues

Musiciens additionnels : Marcus McCarroll: Guitares sur Lost Echoes Malcolm Dixon: Synthé, clavier et séquenceurs sur Meeting Of The Chameleon Mick Daniel: Synthé, clavier et guitares sur Clickatron, Singing Beast et 960 Parameter

remarques

Pour en savoir plus sur Rogue Element et entendre des échantillons sonores, visitez le site web; http://www.rogue-element.uk.com/ et le site de MusicZeit où l'album est également disponible en format téléchargeable.

chronique

Décidément, Rogue Element avait beaucoup de bobines à la traîne dans ses studios, car les collections d’inédits s’emboitent un peu comme si Brendan Pollard faisait une vente de feu. Par contre ce dernier album d’inédits est plutôt une cueillette d’œuvres (5 titres) de Brendon Pollard et ses nouveaux complices que de RE proprement parlé (3 titres). Ce faisant, Rare Tracks Vol III est une continuité du 2ième volet, mais avec une approche nettement plus près du terroir de RE et/ou Brendon Pollard, mais avec une aisance plus remarquée dans la collaboration avec les artistes extérieurs à RE, faisant de ce Rare Tracks Vol III le meilleur de cette courte série.
On ne peut ignorer les similitudes entre Pink Floyd et l’intro de Learning to Fly et cette intro de Rogue Element sur Huizen I. Des coups de rames dans l’eau et des coups de tonnerre dans le ciel se dispersent dans une toile sonore moulée par un synthé vaporeux et éthéré. Les oscillations sont douces, les souffles de synthé oniriques et le mellotron flûté enchanteur comme toujours. De l’ambiant. Du doux ambiant rêvasseur. Huizen II offre une structure extrêmement plus animée avec une cadence ondulante qui court à en perdre haleine. Un splendide mouvement séquentiel qui roule en boucle sous un ciel synthétisé où les stries difformes et les cercles de résonnances se moulent à un mellotron aux strates doucement vaporeuses et moelleuses, façonnant une étrange et enivrante course contre le temps. Du grand art électronique! Composé avec Marcus Mc Carroll, Lost Echoes est une superbe trouvaille; légères séquences sautillantes qui dessinent un arc cadencé hypnotique, mellotron aux chœurs sombres, accords de claviers égarés, synthé aux accords réverbérant et aux pulsions symphoniques ainsi qu’une guitare mordante et lancinante nous transporte avec joie dans les pénombres d’un Tangerine Dream, période Thief et Encore. Ce n’est pas que du TD, mais du Rogue Element qui transcende, comme bien souvent, la musique du mythique trio Berlinois. Un superbe morceau, tout comme l’étonnant Meeting Of The Chameleon et son chaleureux mouvement séquentiel qui sautille nerveusement, maintenant un état d’hypnose Berlin School malgré de légères variances, avec une belle ligne de basse qui se faufile parmi des cymbales feutrées et un synthé aux errances discrètes. Une référence? J’irais avec l’époque de Wavelenght. Du très bon Berlin School à la TD et Keller Schonwalder.
Les 3 prochains titres sont composés en collaboration avec Mick Daniel d’Hashtronaut et sont de furieux titres qui tanguent entre du solide Space Rock et de la solide MÉ. Clickatron offre une belle rythmique nerveuse, façonnée par une approche séquentielle sautillante et aux accords qui se succèdent en formation d’écho, accompagnée d’un synthé nasillard qui moule de beaux solos et une guitare astrale qui entortille les siens dans une rythmique qui devient de plus en plus costaude avec de puissantes frappes. Plus Clickatron progresse et plus il devient une fusion hybride entre une superbe MÉ très cadencée, avec son synthé symphonique et ses énormes solos et une guitare furieuse qui râle au travers un synthé symphonique, façonnant un furieux Space Rock. Très bon! Un superbe titre qui plaira aux amateurs de TD, Arc et Redshift, si la musique de Rogue Element vous est encore inconnue. Singing Beast conserve cette approche séquentielle très animée avec une séquence qui roule en boucles de cascade, dont les frappes éclatent d’une résonnance papillonnée accompagnant une guitare aux solos torsadés. Bref et encore très bon, tout comme le lourd 960 Parameter qui rugit tel un croisement entre Clickatron et Singing Beast. Amber Glow conclût avec une belle intro morphique qui débouche sur une lourde approche séquentielle aux accords qui vacillent sous le poids de leurs résonnances. Une séquence qui zigzague adroitement, sous les effluves d’un doux mellotron flûté dont les souffles se perdent dans les prismes étoilés.
Superbement étonnant, tout à fait délicieux et sans failles aucunes! Tels sont les commentaires qui me viennent à l’esprit afin de décrire ce Rare Tracks Vol III de Rogue Element. Trop bon pour n’être qu’une simple compilation d’inédits, car on dirait que tout est structuré d’une façon conceptuelle. Un splendide album et un magnifique maillage d’idées musicales qui fait de ce Rare Tracks Vol III l’un des bons albums de 2010. Un cd à se procurer sans faute!

note       Publiée le jeudi 1 juillet 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Rare Tracks-Volume III".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Rare Tracks-Volume III".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Rare Tracks-Volume III".