Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHell Militia › The last station on the road to death

Hell Militia › The last station on the road to death

cd | 9 titres | 47:49 min

  • 1 Always the Same [01:07]
  • 2 Born Without Light [05:51]
  • 3 Unshakable Faith [05:37]
  • 4 Et in Inferno Ego [05:31]
  • 5 The Ultimate Deception [05:48]
  • 6 Fili Diaboli [04:51]
  • 7 Shoot Knife Strangle Beat & Crucify [reprise de GG Allin] [04:57]
  • 8 The Pig That Became a God [08:50]
  • 9 Last Station on the Road to Death [05:17]

enregistrement

Enregistré par BST aux BST studios.

line up

Arkdaemon (guitare), Lsk (basse), Meyhna'ch (chant), T. Persecutor (guitare), Dave Terror (batterie)

chronique

Il aura fallu de la patience pour le voir arriver, mais enfin il est là ce nouvel album de Hell Militia. Cinq longues années depuis l'absolument crasseux "Canonisation of the foul spirit", auxquelles il faut rajouter les quelques semaines de décalage entre la date officielle de sortie de l'album et sa sortie effective. Alors quand enfin Debemur Morti a annoncé sa disponibilité, je me suis rué dessus. Lors d'un concert quelques jours plus tôt, j'avais été mis en appétit, mais surtout en garde. Hell Militia, n'allait pas nous ressortir un "Canonisation" bis. Du live, j'avais retenu des nouvelles compositions plus en pesanteur et des rythmiques mid tempo hyper efficaces bien plus fréquentes. Si ces nouveaux titres passaient haut la main l'épreuve du live, qu'allait-il en être une fois posé sur CD ? Et bien ça se trouve confirmé, sans aucun doute possible là dessus, l'album déboîte. "The last station on the road to death", s'ouvre par un sample bien glauque qui met tout de suite dans l'humeur "and if he's lucky, he dies early". A la suite de ça, le supplice commence. La première chose qui m'a frappé, c'est le changement sensible dans la production. Si le précédent effort nous présentait une sonorité grave et étouffante, ici on s'en retourne vers un son avec plus de grain et de percussion. L'ambiance s'en ressent automatiquement et j'avoue qu'à la première écoute ça m'a limite déboussolé. D'autant plus qu'à mon sens, l'album peine un peu à démarrer avec des titres bons, mais sans accroche immédiate. Et puis après plusieurs écoutes, ça a finit par fonctionner, j'ai retrouvé ce que j'aime dans ce groupe, à savoir une ambiance de dépravation totale. Devenue moins évidente à ressentir, il faut se plonger plus longuement dans l'univers développé pour réussir à atteindre ce graal de puanteur. Car au final, la production colle tout simplement très bien avec ces compositions qui laissent plus d'air (enfin tout est relatif, la musique reste suffocante), avec comme je l'ai déjà dit plus de passages mid tempo, voire même des ambiances quasi rituelles où Meyna'ch s'exprime agonisant sur un simple riff lancinant. Du coup, l'atmosphère dégueulasse et dérangeante reste de mise. Meyna'ch par sa voix apporte une touche unique qu'on retrouvait déjà dans les Mütiilation et qui sied totalement à Hell Militia. Et en terme de riffing, rien à dire c'est travaillé et efficace et on a droit à un bloc compact qui ne se désuni jamais. Et puis le dernier élément qui m'a marqué, c'est le jeu de batterie où de nombreux et brefs roulements de caisse claire viennent agrémenter l'ensemble d'une certaine forme de syncope. Ca dérange, la musique titube mais l'objectif est atteint. A noter également une excellente reprise de GG Allin. Elle fut énorme en live, et elle rentre totalement dans le cadre de ce "Last station on the road to death" qui n'hésite pas à chercher du côté du punk quelques inspirations. Mon seul regret, que l'album ne soit pas du même acabit que les deux derniers titres, absolument dantesques.

note       Publiée le mercredi 30 juin 2010

partagez 'The last station on the road to death' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The last station on the road to death"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The last station on the road to death".

ajoutez une note sur : "The last station on the road to death"

Note moyenne :        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The last station on the road to death".

ajoutez un commentaire sur : "The last station on the road to death"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The last station on the road to death".

Demonaz Vikernes › mercredi 28 novembre 2012 - 16:17  message privé !

le CD & le LP sont dispos chez DMP pour 2-3€. Avis aux interessés.

Note donnée au disque :       
jbg › jeudi 16 août 2012 - 20:46  message privé !

"Shoot Knife Strangle Beat & Crucify" est une reprise de GG Allin présente sur l'album Brutality and bloodshed for all. D'ailleurs à quand des chro de GG sur Guts ?

saïmone › mardi 24 mai 2011 - 19:09  message privé !
avatar

Où sont les boss avec le plus de liasses ? C'est Paris, pas Limoges

Note donnée au disque :       
Bernard › vendredi 13 mai 2011 - 11:56  message privé !

Flagrant les similitudes avec Fetish 69 époque 'Purge' sur les passages plus lents. Sûrement involontaire mais c'est tellement proche que ça m'a immédiatement frappé.

Demonaz Vikernes › dimanche 18 juillet 2010 - 12:26  message privé !

Je decouvre le groupe avec cet album. Deja chapeau pour l'artwork tres travaillé. L'album alterne entre passages vraiments excellents (la fin de la l'album, le premier titre et the ultimate deception) et d'autres plutot bon mais n'atteignant pas le niveau du reste. C'est largement correct, une bonne surprise

Note donnée au disque :