Vous êtes ici › Les groupes / artistesJThe Jon Spencer Blues Explosion › Dirty shirt rock'n'roll : the first ten years

The Jon Spencer Blues Explosion › Dirty shirt rock'n'roll : the first ten years

  • 2010 • Shove 826663-11709 • 1 CD digipack

22 titres - 69:14 min

  • 01/. Chicken Dog - 02/. Magical Colors - 03/. Money Rock 'n' Roll - 04/. Love Ain't On The Run - 05/. Blues X Man - 06/. Buscemi - 07/. Bellbottoms - 08/. History of Sex - 09/. Fuck Shit Up (Live) - 10/. Leave Me Alone So I Can Rock Again - 11/. Shake 'em On Down (Edit) - 12/. Train #2 - 13/. Water Main - 14/. Hell - 15/. Wail (Video Mix) - 16/. Afro - 17/. Greyhound - 18/. Talk About The Blues - 19/. Flavor (Remix) - 20/. Feeling of Love - 21/. Lap Dance - 22. She Said (Single Edit)

remarques

chronique

Styles
blues
hip-hop
punk
garage
rock
Styles personnels
blues explosion

Mine de rien, depuis sa formation au début des années 90, issue de la séparation des sauvages carnassiers de Pussy Galore, le JSBX n'avait jamais sorti de best-of, et ce malgré un succès mérité et néanmoins étonnant (pour un groupe fermement ancré dans le bruitisme, du moins à ses débuts). C'est donc désormais chose faite, avec cet excellent Dirty Shirt Rock'n'Roll (un rapport avec le morceau Dirty Ass Rock'n'Roll de John Cale ?) qui ne se fout vraiment pas de notre gueule, avec ses 22 titres s'arrêtant judicieusement en 2002, au moment où le groupe se renommait en Blues Explosion tout court, devenant au passage moins intéressant, Jon Spencer se dispersant de plus en plus dans des side-projects qui commençaient à attirer la lumière à eux (Heavy Trash, Spencer Dickinson...). Vue la discographie assez boiteuse du trio (des débuts foutraques, des faces-b, remixes et live japonais en pagaille, des albums en plusieurs éditions...), ce best-of est donc une excellente initiative pour découvrir ce groupe fabuleux, parmi les tout meilleurs des années 90, s'inscrivant clairement dans la lignée des Beastie Boys et de Beck (ils s'échangeaient d'ailleurs producteurs et musiciens)... Même si tout le monde le reconnaîtra, Acme+ reste leur carte de visite la plus efficace. Ça tombe bien, même avec ce best-of, Acme reste un skeud obligatoire, vu que quelques tueries manquent à l'appel (Blue Green Olga, au hasard). Aux côtés d'un florilège de titres n'oubliant aucun album (même les premiers bien lo-fi produits par Albini), on retrouve – et c'est tout l'intérêt de cette rondelle – une flopée d'inédits indispensables qui s'imposent ici comme des classiques du groupe, souvent chantés par des guests, ce qui ne gène absolument pas : Lapdance, chanté par le vieux briscard du rythm & blues Andre Williams, le bouillant Shake'Em On Down, tiré d'un album de RL Burnside dont JSBX a longtemps été le backing band, le tubesque Love Ain't On The Run, chanté par Calvin Johnson, figure tutélaire de l'indie US, ou encore Buscemi, instrumental vintage d'une classe définitive, face-b de Wail. Les singles sont également tous ici dans des versions quasi-ultimes, comme ce Bellbottoms et son intro trippante. On pourrait craindre une trop grande hétérogénéité, avec ce mélange de singles, extraits d'albums et raretés, mais ce serait mal connaître le JSBX... Tout est du même niveau, c'est à dire redoutable. Et c'est peut-être là justement que le bât blesse : à ce niveau de régularité dans le groove et la hargne rock'n'roll, autant acheter les 3 albums de leur période dorée : Acme, Now I Got Worry et Orange, réédités dans la foulée de ce best of, qui aura au moins permis de confirmer ce que l'on savait déjà : le blues-punk, c'est eux. Les White Stripes, Black Keys et consorts arrivent définitivement derrière, malgré leur évident talent.

note       Publiée le mardi 29 juin 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Dirty shirt rock'n'roll : the first ten years".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dirty shirt rock'n'roll : the first ten years".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dirty shirt rock'n'roll : the first ten years".

nicliot › jeudi 9 décembre 2010 - 17:31 Envoyez un message privé ànicliot

Concert très bon, avec en sus une reprise de My War de Black Flag dans le rappel

Note donnée au disque :       
cyberghost › mardi 29 juin 2010 - 22:53 Envoyez un message privé àcyberghost

Fais péter les chros de Pussy Galore, Dav' !

ericbaisons › mardi 29 juin 2010 - 22:20 Envoyez un message privé àericbaisons

mouais, je consaillerais plus Boss Hog que Orange par exemple

Mountain of Judgement › mardi 29 juin 2010 - 20:47 Envoyez un message privé àMountain of Judgement

Encore! D'autre! "Now I Got Worry" est excellent!