Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTrúbrot › Undir áhrifun / ...Lifún

Trúbrot › Undir áhrifun / ...Lifún

cd | 20 titres

  • 1 Going
  • 2 Everything's alright
  • 3 In the country
  • 4 Relax
  • 5 Sunbath
  • 6 Tracks
  • 7 Feel me
  • 8 Stjörnuryk
  • 9 I Forleikur
  • 10 Hush-a-bye
  • 11 To be greatful
  • 12 School complex
  • 13 Tangerine girl
  • 14 Am I really living ?
  • 15 II Forleikur
  • 16 What be belive in
  • 17 Is there a hope for tomorrow
  • 18 Just another face
  • 19 Old man
  • 20 Death and final

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Magnus Kjartansson (chant, orgue, piano), Olaur Gartharsson (batterie, percussions), Gunnar Thortharson (guitare, flûte, chant), Runnar Juliusson (basse, choeurs)

remarques

Les titres 1 à 8 sont extraits de 'Undor Áhrifun', les autres de '...Lifún'

chronique

Non, non, je ne cherche pas à prendre la relève de Progmonster mais ayant craqué sur le groupe þursaflokkurinn, en effectuant quelques recherches, je suis tombé sur la mention d'une autre formation progressive bien plus ancienne baptisée Trúbrot fondée en 1969 et il se trouve que le premier titre qu'il m'ait été donné d'entendre fut 'Feel me' sur lequel j'ai totalement craqué. Il fallait bien ça car musicalement, Trúbrot est nettement plus éloigné de mes références que þursaflokkurinn; ils sont également plus classiques dans leur style, moins expérimentaux et originaux. J'ignore tout de leurs premiers essais, je puis juste vous révéler que les musiciens sont eux-mêmes issus des groupes Hljómar (plus tard Thor's hammer présent sur une des compilations Nuggets) et Flowers. Cette réédition de chez Walhalla Records propose en un seul cd respectivement les deuxième et troisième disques du combo qui a délaissé l'islandais pour des textes en anglais. 'Undir Áhrifum' est assez surprenant de par la diversité de ses atmosphères, on y trouve ainsi des compositions folk plutôt enjouées louchant du côté de Crosby, Stills, Nash & Young ('Everything's alright' et 'In the country')...de loin pas les plus intéressantes. Nul doute que nos musiciens ont également écouté les Beatles dont l'influence sur le chant est notable ainsi que dans certains arrangements ('Sun bath'); la chanson d'intro par exemple, avec ses riffs psychédéliques, son piano enragé qui évoque volontiers 'Back in the USSR' version expérimentale avec un break après trois minutes pour un lâcher de percussions avant de repartir vers quelque chose de plus lourd. Belle entrée en matière, contredite par les chansons suivantes plus lumineuses, folk, encore que 'Tracks' avec son orgue en arrière-plan et son feeling baba ne soit pas si désagréable. Changement considérable sur 'Feel me', ma pièce favorite, nettement plus triste avec son début à l'orgue funèbre, rythmé par un carillon, rejoint par un piano froid...Tout dans ce titre est parfait, le spleen est certes prévisible mais franchement efficace et les petites accélérations de gâchent jamais l'ambiance. Petite surprise sur le final; alors que l'on croit la chanson terminée, elle reprend dans une ambiance plus enjouée, technique utilisée sur 'Going' également. Pour les fans de progressif pur, c'est vers 'Störnjuryk' qu'il faut se tourner, il est très efficace au niveau de son ambiance, riche en modifications, alternant orgue, électricité, quelques beaux passages de flûte. '...Lifún' aurait été composé comme une sorte d'opéra pop; il se caractérise par des sonorités plus sombres (le final 'Death and final') louchant d'avantage vers Led Zeppelin ('What we believe in'), sans renier les bases psychédéliques folk et encore moins le spectre des Beatles ('To be greatful', 'Is there a hope for tomorrow'). On glisse ainsi de ballades vers des touches plus expérimentales et électriques ('Tangerine girl') et le jeu d'orgue bien présent me ravit, surtout lorsqu'il est malmené comme sur 'Am I really living ?'. D'ailleurs, globalement, si j'excepte le splendide 'Feel me' (je sais, je me répète), je goûte davantage '...Lifún' tout de même plus varié, plus fou, plus électrique, et correspondant davantage à mes émotions. Curieusement pourtant, voilà un disque capable de m'accompagner en des moments particuliers de tension où mes styles de musique habituels ne trouvent pas leur place, à la fois revigorant et apaisant. Je n'insisterai pas davantage, n'étant pas un spécialiste mais terminerai en précisant que Trúbrot enregistrera encore un album avant de splitter en 1973, certains de ces membres rejoignant Nattúra et pavant le chemin pour des formations comme Mánar...en espérant vous avoir donné envie de découvrir.

note       Publiée le jeudi 17 juin 2010

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Undir áhrifun / ...Lifún' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Undir áhrifun / ...Lifún"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Undir áhrifun / ...Lifún".

ajoutez une note sur : "Undir áhrifun / ...Lifún"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Undir áhrifun / ...Lifún".

ajoutez un commentaire sur : "Undir áhrifun / ...Lifún"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Undir áhrifun / ...Lifún".

sebcircus › jeudi 17 juin 2010 - 12:48  message privé !

Pas mal du tout, du bon progressif psychedelique avec une forte influence Beatles sur certains morceaux.

Note donnée au disque :