Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSólstafir › Köld

Sólstafir › Köld

cd • 8 titres

  • 178 days in the desert
  • 2Köld
  • 3Pale rider
  • 4She destroys again
  • 5Necrologue
  • 6World devoid of souls
  • 7Love is the devil (and I'm in love)
  • 8Goddess of the ages

enregistrement

Music Matic Studios, Gothenburg, Suède, décembre 2007

line up

Aðalbjörn Tryggvason, Gudmundur Óli Pálmason, Savar Austmann, Sæþór Sæþórsson

Musiciens additionnels : Adam Mikaelson

remarques

chronique

Le metal...Une musique réputée violente, puissante, concentré des pulsions et des énergies noires de l'être humain, une démarche émotionnelle qui ne néglige pas la technique...Une musique qui a évolué fractionnant l'entité de base en plusieurs sous-genres...Le metal, une musique qui peut être écorchée aussi...comme celle des Islandais de Sólstafir, eux qui nous proposent une rencontre entre Neurosis, Primordial et Fields of the Nephilim...Ils nous viennent du black metal ? Très bien, ça n'a strictement aucune forme d'importance ici. Globalement, les morceaux sont longs (dix minutes en moyenne) et progressifs dans la pose des ambiances et bien plus que d'agressivité je parlerais ici de puissance désespérée. L'univers du groupe est froid, déchiré, balayé par les vents, funèbre par moment mais jamais dénué de passion. Après un titre d'intro instrumental évoquant volontiers les Fields of the Nephilim, 'Köld' attaque de manière plus appuyée dans les riffs avant de ralentir brusquement et de nous rapprocher du doom, le chant désespéré m'évoquant fortement Primordial...Quelle mélancolie dans ces riffs, quelle passion dans ce chant ! Certes, la production aurait pu être un brin plus propre mais bien vite on n'y songe plus réellement, les guitares accélèrent avec cette tension que je retrouve dans les ultimes travaux de Primordial (oui, je manque de comparaisons n'étant pas coutumier du style) avant de renouer avec la lenteur. Puis soudain, un break ! Reprise de funèbre façon avec un orgue, quelques notes cristallines flottant dans le lointain et une voix moins sur le fil du rasoir, comme perdue dans la brume, avant une ultime accélération, chaque instrument, chant y compris, poussé au paroxysme de la tension. Après une telle intensité, le début calme et triste de 'Pale rider' détend quelque peu avant de glisser vers quelque chose entre Katatonia, Primordial, voir Neurosis, qui se crispe, s'accélère pour un final semblable au morceau précédant. Sólstafir visiblement apprécie les débuts en douceur puisque 'She destroys again' nous refait le coup du calme avant la tempête. En revanche, 'Necrologue', dédié à une amie décédée, nous fait changer d'ambiance; voilà une composition plus tranquille, plus sobre dans l'émotion; si le chant alterne entre instants posés et cris, le tempo est lent, les riffs tristes. Pourriez-vous imaginez une version metal de Sigúr Ros ? Voilà presque ce que nous propose 'World devoid of souls', tout en nappes et grincements lointains, sans la moindre batterie avant neuf minutes...Probablement l'ambiance la plus forte de l'album que ne gâche nullement l'explosion finale, laquelle conserve l'aspect solennel qui sied. 'Love is the devil' se révèle du coup nettement plus banal dans ses orchestrations faussement stoner mâtinée d'accélérations post hardcore mais reste agréable. 'Goddess of the ages' emprunte à Pink Floyd pour les bases de ses climats sans perdre la touche metal mélancolique baignant l'album. La sobriété des arrangements assure la crédibilité du ton, la touche mélodique et compense la production moyenne de la batterie...Glissement vers une ultime accélération moins saturée avec de splendides riffs qui pour moi évoquent en musique l'élévation symbolisée par la pochette...Montée de la tension...Relâchement...Nous revoilà seuls au milieu de nulle part et aucune réponse n'a été fournie...4,5/6

note       Publiée le mercredi 16 juin 2010

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Köld".

notes

Note moyenne        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Köld".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Köld".

Darkstar Seven › mardi 11 octobre 2011 - 09:22  message privé !
avatar

Offert par Twilight, très bon, riche en émotion, un peu hermetique et les morceaux sont assez longs mais la qualité des compos efface ces petits défauts.

ericbaisons › mercredi 21 juillet 2010 - 17:11  message privé !
Note donnée au disque :       
Twilight › mercredi 21 juillet 2010 - 15:55  message privé !
avatar

@Eric..Non, non, j'ai bien vérifié...2008, en tous cas sur mon édition, achetée en Islande...Ceci expliquerait cela ?

ericbaisons › mercredi 21 juillet 2010 - 11:52  message privé !

bel album, neurosien dans le fond, primordialien dans la forme. Pas plus, pour l'instant (trop peur d'un effet debandatoire post-isis au bout de trop d'ecoutes). PS : il est sorti en 2009, et non 2008

Note donnée au disque :       
Powaviolenza › mercredi 16 juin 2010 - 13:01  message privé !
avatar

Excellent disque, surtout à sa sortie, gros gros 4/5 pour ma part !

Note donnée au disque :