Vous êtes ici › Les groupes / artistesUUltravox › Ha ! Ha ! Ha !

Ultravox › Ha ! Ha ! Ha !

cd • 14 titres

  • 1ROckWrok
  • 2The frozen ones
  • 3Fear in the western world
  • 4Distant smile
  • 5The man who dies every day
  • 6Artificial life
  • 7While I'm still alive
  • 8Hiroshima mon amour
  • 9Young savage
  • 10The man who dies every day (remix)
  • 11Hiroshima mon amour (alt. version)
  • 12Quirks
  • 13The man who dies every day (live)
  • 14Young savage (live)

informations

line up

Warren Cann (batterie, chœurs), Chris Cross (basse, chœurs), Billy Currie (violon, clavier, synthé), John Foxx (chant), Stevie Shears (guitare)

Musiciens additionnels : C.C. (saxophone)

chronique

Là, c'est du lourd, pour son second album (ainsi baptisé par John Foxx en réponse à certaines critiques concernant leur premier opus), Ultravox appuie sur la pédale et balaie toute forme de demi-mesure. Survitaminé au glam et au punk, le disque se révèle plus rythmé, plus sombre, plus agressif et du coup plus cohérent dans son ensemble. L'impression dégagée est que les musiciens ont décidé de moins se disperser en expérimentations (Eno n'est d'ailleurs plus dans l'équipe de production) pour se concentrer sur un objectif plus basique pour le mener à son maximum. 'Nous essayions de monter les fréquences basses des synthés (...) nous voulions travailler comme des terroristes sonores pour rendre les gens malades', dixit John Foxx lui-même et ce sentiment de colère se retrouve nettement dans des pièces comme 'Fear in the western world' parti sur une base glam à la David Bowie qui s'achève sur des sonorités grinçantes ; même l'intro calme de l'excellent 'Distant smile' dégage quelque chose si ce n'est de menaçant du moins de froid. Le chanteur se démène comme un beau diable derrière son micro, plus efficace que jamais car plus écorché et émotionnel, sublimant les mélodies même sur les arrangements les plus traditionnels ('The frozen ones', 'ROckWrok'). Par moment, un lien de parenté s'établit avec les Stranglers pour cette alchimie de punk et de recherche synthétique (l'excellent 'Artificial life' et son orgue possédé). En dépit de l'aspect 'rentre dedans' de l'album, le son Ultravox évolue donc et profile lentement, même si discrètement, la suite, l'exemple le plus flagrant étant 'Hiroshima mon amour', pure composition cold wave ou du moins new wave, basée sur la froideur des claviers, la programmation (et même le saxophone n'y change rien) qui deviendront la marque de fabrique du combo sous l'impulsion de Midge Ure. Personnellement, par comparaison au premier opus, 'Ha! Ha! Ha!' marque non seulement la confirmation du potentiel d'Ultravox mais également une maîtrise accrue de sa musique, laquelle permettra une évolution finalement très logique et naturelle vers des orchestrations futuristes.

note       Publiée le mercredi 9 juin 2010

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

The Stranglers - IV - Rattus Norvegicus

The Stranglers
IV - Rattus Norvegicus

The Clash - The Clash

The Clash
The Clash

David Bowie - Aladdin Sane

David Bowie
Aladdin Sane

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Ha ! Ha ! Ha !" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Ha ! Ha ! Ha !".

    notes

    Note moyenne        10 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "Ha ! Ha ! Ha !".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Ha ! Ha ! Ha !".

    Seijitsu Envoyez un message privé àSeijitsu

    Je découvre Ultravox avec ce disque et ben putain ! Ça défouraille sec tout en étant assez aventureux. Ça fait plaisir de découvrir des disques aussi bons dans la new wave.

    Note donnée au disque :       
    Dead26 Envoyez un message privé àDead26

    Un de mes derniers achats chez easy cash. Un album qui m'a immédiatement accroché et que j'arrête pas d'écouter en ce moment, quoique assez surprenant vu que je connaissait que la période new wave, une autre facette musicale du groupe que je ne connaissait pas... Les titres "The frozen ones" ; "The man who dies every day" ; "Hiroshima mon amour" sont vraiment excellents en tou points.

    Note donnée au disque :       
    Marti Envoyez un message privé àMarti

    Pour une fois ,je ne vais pas être tout à fait d'accord avec Twilight.. je n'ai jamais réussi à me laisser captivée par ces rythmiques froides et metalliques,le pire étant pour moi,"Hiroshima ,mon amour".le "terrorisme sonore" ,ainsi..très peu pour moi.. Sinon, John Foxx assure, c'est sûr..

    Dioneo Envoyez un message privé àDioneo
    avatar

    And I say Ha ha ha ha ha ha ha ha ! Ho ho ho ho ho ho ho ho ! He he he he he he he he !...

    (Hum, désolé, j'ai du croiser un squale...).

    Faudrait que je me réécoute cet Ultravox-là, sinon, je crois me souvenir que j'avais bien aimé.

    Solvant Envoyez un message privé àSolvant

    Ha ! Ha ! Ha !

    Note donnée au disque :