Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesZTomasz Zawadzinski › Saved As

Tomasz Zawadzinski › Saved As

cd • 7 titres • 67:24 min

  • 11 The Search 8:01
  • 22 Millions Of Stars 4:56
  • 33 Analog Pulses 11:45
  • 44 Another World 8:02
  • 55 Beats & Pads 11:48
  • 66 Electronic Bossanova 12:49
  • 77 Rhythmic Waves 10:35

line up

Tomasz Zawadzinski : Claviers, synthés, séquenceurs et FX

remarques

Il y a peu d'info disponible sur Tomasz Zawadzinski. Vous pouvez consulter le site Ricochet Dream pour en obtenir au http://www.ricochetdream.com/ ou le site de generator pl au http://www.generator.pl/

chronique

Après un silence de 5 ans, Tomasz Zawadzinski effectue un retour sur disque avec un album contenant des titres composés entre 2000 et 2007. Une collection de titres oubliés dans son grenier musical dont les influences de Tangerine Dream, années Exit, The Thief et Wavelength ne peuvent être ignorées. Plus cartésien que Sounds Like Pictures et Follow Me avec 8 titres très mélodieux, Saved As suit la tangente de Follow Me où Zawadzinski démontrait une étonnante versatilité musicale.
Une lourde réverbération ouvre les portes musicales de The Search. Nous sommes en plein dans la période Exit avec un synthé aux éclats résonnants dont les fibres tentaculaires forment de douces strates orientales, alors qu’une séquence frétillante dessine une rythmique nerveuse où les accords séquencés sautillent telles de billes bondissantes de hauteurs indisciplinées. Les références au Dream pleuvent sur cette pièce de musique; séquences sautillantes et subdivisées en plusieurs fragments, synthés aux souffles fluides, presque murmurants, et harmonieux, percussions à la Poland. Bref un univers musical que l’on connait à fond les oreilles, mis à part cette touche si personnelle à Tomasz Zawadzinski qui module et fractionne ses rythmes avec douceur et habilité, sous de belles strates enveloppantes et mélancoliques, ainsi que de beaux solos de synthé. Des solos songés, chaleureux, parfois nostalgiques et bien dessinés, un peu comme son univers musical. Plus douce, malgré ses touches d’un clavier bondé de résonnances, Million of Stars est une ode cosmique qui défile telle une douce mélodie au synthé fragilisé par de beaux solos oniriques. Un doux mouvement séquentiel façonne une tendre rythmique qui s’accentue graduellement par de lourds accords résonnants qui sont toujours cernés par ce doux synthé rêveur. Analog Pulse débute comme une douce comptine cosmique avec des accords espacés qui flottent dans un néant illuminé par de brefs souffles synthétisés. Un morceau un peu jazz où les influences de Spyra se font sentir. En mi-parcours une séquence épouse ses accords rêveurs qui traînaient dans l’espace, moulant un rythme plus soutenu sous un synthé aux solos résonnants.
L’intro d’Another World nous plonge dans un cosmos étrange où des accords égarés flottent doucement sous une discrète pulsation. Le rythme s’anime autour de cette constellation sonore, comme une course linéaire où les séquences roulent sous les nappes suaves d’un synthé stoïque et les accords d’un clavier qui roulent en boucle dans une semi transe cosmique. Le genre de titre que l’on se serait attendu de Kraftwerk s’il avait laissé de côté son approche musicale robotisée. Intro de synthé aux solos vaporeux et aux cadences hésitantes, Beats & Pads fini par pondre un tempo nourri de séquences zigzagantes. Un étrange titre qui se situe entre deux rythmes et qui nage dans un cortex synthétisé unique au monde musical de Tomasz Zawadzinski, qui étonne avec une finale techno gonflé aux stéroïdes pulsatifs. Electronic Bossanova n’a de son titre qu’une étrange rumba sonore dont les assises rythmiques sont de tendres séquences qui roulent en boucles désordonnées sous un clavier aux accords erratiques et un synthé aux suaves solos. Un autre titre délicat où les arpèges sautillent légèrement sous des vapes d’un synthé morphique, Rhythmic Waves semble sortir tout droit d’une session de Wavelenght. Un très beau titre qui mystifie à chaque écoute, tant la profondeur musicale y est omniprésente.
Je dirais moins colossal que Sounds Like Pictures et Follow Me, que je serais juste. Car, bien que fort mélodieux, Saved As manque un peu de cette audace qui caractérisait les 2 premiers albums de Tomasz Zawadzinski sur l’étiquette generator pl. Malgré tout, c’est un très bel album où le synthésiste Polonais conserve cette tendresse onirique qui faisait autant les charmes des ses albums précédents avec des titres comme Analog Pulse, Electronic Bossanova et Rhythmic Waves. Ceux qui aiment les sonorités ambigües du Dream des années digitales vont raffoler de The Search et Beats & Pads. À tout bien considérer, si il y avait un album pour vous initier au monde de Tomasz Zawadzinski, je vous conseillerais Saved As….Histoire de vous faire les oreilles avant de fondre pour Sounds Like Pictures et Follow Me.

note       Publiée le mercredi 9 juin 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Saved As".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Saved As".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Saved As".