Vous êtes ici › Les groupes / artistesCJavi Canovas › Behind The Shadows

Javi Canovas › Behind The Shadows

cd • 12 titres • 65:06 min

  • 11 Long Way To The Dale 7:06
  • 22 Frost Remains 5:10
  • 33 Inertness 6:14
  • 44 Density Waves 4:52
  • 55 Behind The Shadows 3:48
  • 66 Monolite 6:54
  • 77 The Beginning Of The End 4:00
  • 88 Still Falling 6:44
  • 99 Walking To The Red Mountain 4:08
  • 1010 Nocturn 6:24
  • 1111 Isolated World 6:42
  • 1212 Retrospective 3:04

enregistrement

Enregistré entre Mai et Novembre 2009

line up

Javi Canovas: Synthé Virus C et Abtsynth Logiciel

remarques

Pour en savoir plus sur Javi Canovas et entendre des échantillons sonores, visitez son site web; http://www.javicanovas.com/index.html

chronique

Ce nouvel opus de Javi Canovas risque de surprendre, voire étonner, ses fans. Après nous avoir habitués à une MÉ rempli de séquences et de rythmes lourds, le synthésiste Espagnol délaisse ses élans séquentiels pour se consacrer à un univers sonore plus atmosphérique et plus ambiant. Démarche artistique déjà entreprise sur In This Moment, In This Place où il explorait un peu plus le monde ambiant que sur ses premiers efforts. Par contre, c’était un univers ambiant qui frayait et se faufilait parmi des mouvements séquentiels furieux. Sur Behind the Shadows, point de séquences. Javi Canovas partage avec ses fans un petit plaisir solitaire qu’il caresse depuis quelques années. Behind the Shadows est une collection de 12 titres, tous différents les uns des autres, aux doux et sombres moments atmosphériques inspirés par la très belle pochette de Nick Stevens.
Un lointain souffle synthétisé ouvre les premières flottements de Behind the Shadows. Un souffle chaud qui émane des sonorités uniques à Javi Canovas. Un peu comme dans l’univers de Roach, on a l’impression de flotter au travers les méandres d’une grotte abyssale où les subtiles oscillations se mêlent à de sombres vocales qui muent, tels des chants oniriques dont les échos sont trappés dans un monde souterrain. Un beau mouvement et une belle ouverture sur les premiers pas de musique planante de Canovas dont on peut humer l’influence de Steve Roach, tout comme sur Still Falling et Retrospective. Frost Remains baigne dans un univers plus métalliques où les strates en suspension flottent dans un canevas plus froid, moulant un contraste frappant avec la pièce d’introduction. Sombre et intrigant, Inertness étale ses sonorités de verre fragilisé avec une étonnante vision atmosphérique. Ici, comme sur The Beginning Of The End, les magnétiques et métalliques Nocturn et Isolated World, Javi Canovas signe sa musique d’une touché qui lui est propre. On ne peut faire de comparaison, si ce n’est qu’un lointain rapprochement avec Vidna Obmana, afin de mieux situer le lecteur.
Tout comme Monolite, Density Waves est lourd et truffé de résonnances spectrales sur des strates qui survolent avec une pesanteur plombée. De l’ambiant noir et sombre où de délicates couches synthétisées percent avec parcimonie ce mur de son opaque et flottant. Le synthésiste Espagnol aime utiliser les modulations de chorales absentes qui se moulent à merveille dans cet univers atonal où seules les oscillations des lignes synthétisées animent ces mouvements abstraits. Un très beau titre, tout comme Behind The Shadows et son approche ‘’soundscapes’’ où une nature lointaine et galactique semble vivre sous des strates morphiques. On sent l’influence de Roach, et même Eno quand à la longueur des titres qui sont étonnamment courts pour une lourde musique ambiante.
Un album ambiant reste un album ambiant. Il y a peu à dire si ce n’est que 12 titres aux oscillations différentes finissent par se rencontrer, comme une grosse trame sonore de 65 minutes. Ce qu’il faut retenir est que ce premier album ambiant de Javi Canovas n’a rien à envier aux œuvres des grands maîtres dans ce domaine. Il est évident que le synthésiste Espagnol est fortement influencé par Robert Rich, Steve Roach et même Brian Eno. Ce faisant, l’univers de Behind the Shadows est tapissé de ces influences, tout en respectant l’approche personnelle de Canovas qui se fait sentir sur bien des titres. Si vous êtes un amateur de musique ambiante lourde, aux lentes oscillations truffées d’une chorale abstraite et chimérique, Behind the Shadows saura vous plaire.

note       Publiée le mercredi 9 juin 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Behind The Shadows".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Behind The Shadows".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Behind The Shadows".