Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAMarc Almond › Open all night

Marc Almond › Open all night

cd • 13 titres

  • 1Night and dark
  • 2Bedroom shrine
  • 3Tragedy (take a look and see)
  • 4Black kiss
  • 5Almost diamonds
  • 6Scarlet bedroom
  • 7My love
  • 8Heart in velvet
  • 9Open all night
  • 10Threat of love
  • 11Bad people kiss
  • 12Sleepwalker
  • 13Midnight soul

line up

Marc Almond (chant, production)

Musiciens additionnels : Neal X (guitares, programmation), Glenn Scott (orgue Hammond, Wurlitzer, piano, claviers), John Green (calvier), Rick May (basse, contrebasse), Bill Miskimmin (harmonica), Oliver Langford (violon), Vladimir Asriev (violon), Igor (accordéon), Henrique Da Silva (voix), Jorge Batista (congas, bongos, percussions, voix), Hossam Ramzy (percussions égyptiennes), Tim Sanders (saxophone ténor), Roddy Lorimer (trompette), R.S. Clarke (saxophone), Oliver Kraus (violon), Rebbeca S.Doe (violoncelle), Lucy Wilkins (viola), Angela Morel, M. Stewart, R.Wayler, A. Gilkes (choeurs), Budgie (percussions), Siouxsie (chant), Kelly Alli (chant)

remarques

chronique

Styles
pop
trip hop
Styles personnels
pop lounge deluxe

'Open all night' est un bon album ; comment aurait-il pu en être autrement ? Pour un artiste comme Marc Almond, la nuit est un théâtre privilégié, un écran où projeter ses torch songs mélancoliques et il en connaît chaque recoin comme une partie de lui-même. Nocturne, ce disque l'est, dans ses sonorités, ses émotions mais également dans ses orchestrations. Air du temps obligeant part belle est faite aux rythmiques trip-hop : basses rondes, beats mid-tempo, loops... auxquels s'ajoutent selon les chansons des éléments jazzy ('When bad people kiss', 'Midnight soul'), bluesy ('My love' et son harmonica), voir légèrement cabaret ou latino parfois. Cette combinaison de la programmation et des instruments acoustiques (piano, violon, accordéon, harmonica, guitare) est la clé, de même que le dépouillement apparent (mille et un détails parsèment chaque mélodie) des orchestrations qui confère une ambiance nocturne tour à tour sensuelle, mélancolique, vénéneuse. Dans ses habits de crooner des caniveaux, Marc, habilement secondé de Neal X (ex-Sigue Sigue Sputnik) à la production, se sent à l'aise, observateur des drames, ruptures, amours et espoirs d'une foule de silhouettes hantant les bars, les chambres d'hôtel, les quais de métro, les boîtes de nuit. Si le disque traîne en longueur et compte une ou deux faiblesses ('Black kiss', sa basse à la 'Mission Impossible', ses chœurs macumba), il propose quelques moments magiques: 'Night and dark', 'Midnight soul', 'Sleepwalker' ou encore 'Threat of love' interprété en duo avec sa vieille copine Siouxsie. La nuit, Marc est chez lui, rien d'étonnant à ce qu'il puise tant d'inspiration.

note       Publiée le dimanche 30 mai 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Open all night".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Open all night".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Open all night".