Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAit! › Fiori Di Carne

Ait! › Fiori Di Carne

vinyl 33t | 14 titres | 38:52 min

  • 1 Intro Dormire/Morire
  • 2 Make War Not Love
  • 3 Take An Oath
  • 4 Ten Cont De Tô Identitât
  • 5 Lullaby For Lalla
  • 6 (I'm Waiting For Your Death)
  • 7 Salve O Regina
  • 8 Giddy Bomb
  • 9 In Remembrance
  • 10 Love At First Stroke
  • 11 Il Vessillo Nero
  • 12 I'm Waiting Again...
  • 13 Cosmic Swastika
  • 14 Animals Factory

enregistrement

Enregistré et mixé au Prima Face Studio de décembre 2002 à juin 2003

line up

Tairy Ceron

chronique

Styles
ambient
chanson
musique de film
ovni inclassable
Styles personnels
dandy post-cabaret

Je suis d'ordinaire peu sensible aux packagings, mais là je dois avouer avoir été subjugué d'entrée de jeu par ce picture LP très réussi graphiquement, les tableaux décadents de Saturno Butto collant parfaitement avec l'univers fétichiste de Tairy. Très déçu par son premier album peu convaincant, je pressentais néanmoins qu'il y avait là tout un potentiel inexploité, et c'est donc de pied ferme que j'attendais ce nouvel essai de Ait!, bien évidemment le fouet à la main, prêt à fustiger si besoin était. Et bonne nouvelle : le châtiment ne fut pas nécessaire. Car exit le mauvais goût, et place à l'humour noir : dandysme flamboyant pour «Make War Not Love», post-lounge perverti pour «Cosmic Swastika», trompettes ricaneuses pour «Giddy Bomb», le groupe distille une musique de cabaret beaucoup plus enlevée qu'avant, très décomplexée, qui frôle parfois la chanson de bal (costumé de cuir bien sûr) mais sans jamais tomber dans le ridicule. Sélectionnant à présent ses influences avec une parcimonie réfléchie, donnant à entendre des mélodies simples et accrocheuses sans être putassières, Tairy se permet même une légère incursion dans le style néoclassique, mais qui avec ses cuivres rutilants et une ironique reverb, lorgne plus vers le style enlevé d'un Morricone que vers le Strudel enfariné d'un Triarii. On pense également à l'influence de Nino Rota sur le recueilli «In Remembrance». Et même si Tairy ne peut s'empêcher de retomber le temps d'un «Take an Oath» dans ses travers pré-pubères (samples de discours nazis), tout est globalement d'une grande maturité, et teinté d'une appréciable touche d'auto-dérision, dont bien peu peuvent finalement se targuer. Parfait pour accompagner vos soirées équestres (cravache et jument), un verre de martini à la main.

note       Publiée le dimanche 9 mai 2010

partagez 'Fiori Di Carne' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Fiori Di Carne"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Fiori Di Carne".

ajoutez une note sur : "Fiori Di Carne"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Fiori Di Carne".

ajoutez un commentaire sur : "Fiori Di Carne"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Fiori Di Carne".

novy_9 › samedi 5 avril 2014 - 10:10  message privé !

Je viens de regarder Gerald Brom , il y a un coté Heroic Fantasy, fantastique avec lequel je n'accroche pas.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › vendredi 4 avril 2014 - 21:28  message privé !

CLair qu'un picture disque avec ça comme surface, ça claque. Le geste renaissance de demoiselle à gauche (associé à des graphismes plus modernes)

novy_9 › vendredi 4 avril 2014 - 19:28  message privé !

Des bouquins de lui que j'ai, il y a 90% du rouge, la préparation de la toile est rouge, après il a fait des dessins ou il y a du bleu sur du noir et blanc. Je pense que ce rouge, bordeaux est sa marque comme la thématique religion/SM, la religion est très importante dans son oeuvre (après lecture de son introduction d'un des livres). Connais pas Gerald Brom ! faut que je regarde cela :)

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › vendredi 4 avril 2014 - 19:18  message privé !

Je comprends bien l'idée du rouge dominant, mais du coup je me demande par curiosité s'il lui est arrivé de vouloir se risquer ailleurs (c'est compliqué car toutes les teintes des figures changent en conséquent). De loin je pensais les thèmes uniquement versé dans le S/M mais il emprunte pas mal au cyber et au religieux, un peu comme Gerald Brom (qui travaille à l'acrylique par contre, et dans un style plus illustratif)

22goingon23 › vendredi 4 avril 2014 - 19:09  message privé !

colore de la passione, de l' amorrrrrrrrreeeeeeeee