Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHematovore › Untitled

Hematovore › Untitled

cd • 8 titres • 42:26 min

  • 1Witherspoon part 2 3:55
  • 2Blasting through the back nine 3:41
  • 3Arachnophilia 8:14
  • 4Blue darner 4:32
  • 5Blue darner : coda 1:23
  • 6Kamacuras and spiega 10:02
  • 7One unit, whole blood 4:07
  • 8Earwings (ewww) 6:32

enregistrement

Auburn, Alabama, États-Unis, 2004

line up

Jamie Uertz (guitare), Rob Stewart (guitare), James Fukai (guitare), Steve Schultz (basse), Brian Cross (batterie)

remarques

http://www.myspace.com/hematovore

chronique

Styles
metal
rock
Styles personnels
math rock

Que reste-t-il du math rock ? Sans doute plus grand chose. Je tiens Hematovore pour responsable du dernier grand disque du genre, et ça remonte à août 2008. Vous aimiez les longs titres ? Vous aimiez les multiples cassures niveau rythme ? Vous aimiez la dureté des guitares ? Hematovore a tout ça. Et plus encore. Une des caratéristiques premières de ces sudistes, c'est la forte empreinte heavy qu'ils donnent à leurs riffs. Trois grattes, ça aide. Iron Maiden qui vire math rock ? Y a de l'idée. D'autant que Jamie Uertz, Rob Stewart et James Fukai s'amusent eux aussi avec les harmonies. À quoi bon mettre un titre devant l'autre ? Tous se valent. L'écoute de "Blasting Through The Back Nine" vous mettra tout de suite dans le bain. Profitez-en tant qu'il est encore disponible sur leur page MySpace ! Le titre a beau être de proportion modeste, tout Hematovore est contenu dans ce titre furieux à grand coup de blast beats bien placés, de signature hard rock et d'assaut heavy chevalresque. Comme ce sont des extrêmistes, après le monumental "Arachnophilia", alternant riffs de plombs et headbanging cadencé, Hematovore enchaîne tout de suite avec "Blue Darner". C'est qu'ils ont soif de sang ces salauds et ne vont pas nous lâcher leur etreinte jusqu'à ce qu'ils aient aspiré jusqu'à la dernière goutte de notre suc vital. Son coda à la guitare acoustique marque une courte pose avant de repartir de plus belle avec "Kamacuras and Spiega", autre monstruosité du genre, quoi que un peu plus brouillon. Pour ceux qui auraient décidé de manifester une quelconque résistance, "One Unit, Whole Blood" et "Earwings" ont été placé en bout de course pour porter l'estoquade finale, plus thrash dans l'esprit. Épique album que ce disque sans nom des américains d'Hematovore. En espérant qu'avec celui-ci ils graveront à jamais le leur sur votre peau.

note       Publiée le samedi 8 mai 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Untitled".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Untitled".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Untitled".

dariev stands › samedi 8 mai 2010 - 16:33  message privé !
avatar

sacré coup de filet, là, hellman... tu as réussi à faire envie là en tout cas ! le nom du gratteux est assez cocasse sinon...