Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeathspell Omega › Veritas Diaboli Manet in Aeternum - Chaining the Katechon

Deathspell Omega › Veritas Diaboli Manet in Aeternum - Chaining the Katechon

cd | 1 titre | 22:12 min

  • 1 Chaining the Katechon [22:12]

remarques

Il s'agit du morceau présent sur le split avec SVEST, paru uniquement en vynil chez End All Life. SVEST a également fait paraitre ses deux morceaux de ce split sur mini CD.

chronique

Si jamais vous n'aimiez pas le(s) précédent(s) album(s), autant vous avertir de suite : passez votre chemin, ne tentez même pas d'écouter ce mini CD. Car Deathspell Omega poursuit sa marche en avant entamée avec "Si Monumentum Requires, Circumspice", et continue d'aller plus loin dans ce qui est sa propre marque de fabrique. Car il est bien vain d'essayer de comparer leur musique avec celle d'autres groupes de la même sphère, Deathspell Omega est unique en son genre. Imaginez donc un enchevêtrement de sonorités décalées et dissonantes au milieu d'une symphonie macabre et oppressante telle une marche funèbre désaccordée. Tout ça concentré dans un seul et unique titre de 22 minutes ! Une grande symphonie satanique et torturée qui inscrit définitivement le groupe parmi les plus grands, tant par la créativité de ses auteurs, que la complexité des compositions et l'exécution parfaite de leur art. C'est à mon sens le titre de la maturité. Ces vétérans de la scène qui se retrouvent régulièrement pour mettre en place leurs idées, et qui après des années à arpenter l'underground black metal, ont enfin trouvé la clé pour déchaîner les enfers. Juste, précis, efficace, rien n'est à redire là dessus. Mais aussi vicieux et gangrené, malsain par dessus tout. En 22 minutes, les plans se succèdent les uns aux autres, articulés par des enchaînements qui donnent du corps à l'ensemble. Pas facile d'accès néanmoins, et pour pénétrer au coeur de cet univers, il faudra prendre le temps d'écouter encore et encore ce mini CD, car face à tant de bestialité, il faudra être capable de dompter l'animal et la peur qui se réveillent dès les premières notes. Tout du long, l'auditeur se sent ballotté dans tous les sens. Les rythmiques et guitares syncopées ne sont pas étrangères au phénomène, les sons distordus non plus et l'alternance entre le plein et le néant déroute totalement. D'abord repoussé par les accès de violences aussi soudains que familiers du groupe, il ne pourra au final qu'être attiré vers l'obscure lueur des passages plus calmes où l'ésotérique côtoie l'éthéré. Cette symphonie vous déchirera l'âme. Amen.

note       Publiée le jeudi 6 mai 2010

partagez 'Veritas Diaboli Manet in Aeternum - Chaining the Katechon' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Veritas Diaboli Manet in Aeternum - Chaining the Katechon"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Veritas Diaboli Manet in Aeternum - Chaining the Katechon".

ajoutez une note sur : "Veritas Diaboli Manet in Aeternum - Chaining the Katechon"

Note moyenne :        16 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Veritas Diaboli Manet in Aeternum - Chaining the Katechon".

ajoutez un commentaire sur : "Veritas Diaboli Manet in Aeternum - Chaining the Katechon"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Veritas Diaboli Manet in Aeternum - Chaining the Katechon".

Demonaz Vikernes › dimanche 5 août 2012 - 12:01  message privé !

ça vaut pas un Mass Grave, mais c'est toujours mieux foutu que Fas.

Note donnée au disque :       
cantusbestiae › vendredi 7 mai 2010 - 12:35  message privé !

La partie SVEST est autrement plus intéressante.

Powaviolenza › jeudi 6 mai 2010 - 20:23  message privé !
avatar

mon préféré avec kenose !

Note donnée au disque :       
necromoonutopia666 › jeudi 6 mai 2010 - 20:04  message privé !

Grand! 22:12 minutes de noire étérnité.

Note donnée au disque :       
Nokturnus › jeudi 6 mai 2010 - 14:43  message privé !
avatar

chaos.....reigns

Note donnée au disque :