Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCyclobe › The Visitors

Cyclobe › The Visitors

cd • 7 titres • 56:17 min

  • 1Sentinels13:52
  • 2Brightness Falls From The Air4:00
  • 3First Memorable Conversation With A Chimera9:07
  • 4If You Want To See That Nothing Is Left3:02
  • 5Strix Nebulosa6:33
  • 6The Body Feels Light And Wants To Fly8:38
  • 7Replaced By His Constellation11:05

enregistrement

Enregistré au Strange Hotel, au Nord de Londres. Complété durant l'équinoxe d'automne 2001.

line up

Simon Norris, Stephen Thrower

Musiciens additionnels : Thighpaulsandra (production additionnelle [5]), Calina De La Mare (violon sur les morceaux 2 et 4), Sarah Willson (violoncelle sur les morceaux 2 et 4), Ossian Brown (vielle à roue sur le morceau 1)

remarques

chronique

Styles
ambient
musique électronique
musique électronique expérimentale
Styles personnels
vibrations célestes

De sa posture paradoxale, l'être humain réconcilie momentanément, le temps d'une vie, les opposés qui le composent. Puis il meurt, emportant avec lui ses contradictions, libérant sa réalité enfouie et niée : quelques grammes de cendre rendus à l'univers. Maître de son monde, mais infime poussière d'étoile, l'être est un absolu relatif ; il est l'oxymore par excellence, éphémère et factice. On peut rire de sa fragilité, qui fait sa grandeur, comme on peut pleurer de la crânerie de son savoir, qui fait sa petitesse. Lui qui croit naïvement se connaître, devrait en réalité embrasser tout ce qu'il n'est pas, s'il veut un jour se comprendre dans sa totalité paraxodale. C'est ce questionnement onto-hétérologique qu'on devine enfoui dans les structures sonores de Cyclobe, comme si elles avaient été érigées à partir des particules entropiques de leur dualité, dans l'optique d'une révélation. Rien d'étonnant au fond quand on sait que le groupe est constitué d'anciens membres de Coil, entité transcendante par excellence. Formé à bonne école par le maître Christopherson en personne, le duo excelle dans la manipulation des matériaux acoustiques, acousmatiques et électroniques. Leur musique est un passage entre deux mondes (connu / inconnu), élégant, complexe, où se mêlent les ondulations bourdonnantes des cordes et de la vielle à roue d'Ossian Brown (qui n'est autre que Simon Norris, sous son pseudonyme coilesque) et les particules déferlantes d'une cascade cosmique de synthèse granulaire («Sentinels», superbe). La dualité est à tous les niveaux : voyageant de rives célestes en passages escarpés et rocheux, on subit les chocs menaçants des affrontements entre masses sonores, avant de reprendre son souffle à l'abri d'instants de grâce suspendus. Sur «Brightness falls from the air» et «Strix Nebulosa», le groupe parvient à des sommets d'harmonie lorsqu'un motif oriental, venu de nulle part, vient équilibrer l'aprêté de l'électronique. L'abstrait et le concret unis par une magie sous-jacente deviennent alors sérénité. Le temps de sept morceaux, Cyclobe réconcilie nos paradoxes en nous dévoilant un monde d'une troublante beauté, monde où nous retrouvons finalement un peu de nous-même.

note       Publiée le dimanche 2 mai 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Visitors".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Visitors".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Visitors".

Scissor Man › samedi 21 octobre 2017 - 18:16  message privé !

Chopé la réédition double Cd digipack 2014 avec un Cd en plus, Son Of Sons Of Light. Pour l'instant impossible de dire si ça dépasse Wounded Galaxies Tap At The Window, c'est encore autre chose et ç'est ça qui est bien. Le visuel aussi a changé.

Note donnée au disque :       
ericbaisons › jeudi 30 décembre 2010 - 12:43  message privé !

tres troublant

VL › jeudi 13 mai 2010 - 14:07  message privé !
avatar

bon ca y est, je l'ai rajouté votre Thighpaulsandra :) et puisque je vois qu'il y a des fans, je le chroniquerai peut-etre... ou pas

üflrü dü zbrrü › jeudi 13 mai 2010 - 13:51  message privé !

Oui c'est une honte!:) d'ailleurs thighpaulsandra mériterait bien quelques chroniques ici bas.

dariev stands › mercredi 12 mai 2010 - 04:38  message privé !
avatar

à noter que thighpaulsandra, claviériste chez Coil et Spiritualized, apparait sur Stix Nebulosa également... bien curieux, comme machin, et la chro évite soigneusement d'éluder le mystère, héhé...