Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDark Alceste De Socaï Vômie › Tristesse Psychotronique

Dark Alceste De Socaï Vômie › Tristesse Psychotronique

vinyl 33t | 3 titres | 42:45 min

  • Alpha Side
  • 1 Electrone (Flies Mix) [2:36]
  • 2 Necranalyse Psychotronique (5.2.2 Mix) [16:45]
  • Beta Side
  • 3 Necranalyse Psychotronique [23:24]

enregistrement

Créé avec des enregistreurs à bandes, des enregistreurs numériques et des synthétiseurs entre 1989 et 1991

line up

Marc Alhanati

chronique

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'avec un nom pareil Dark Alceste De Socaï Vômie ne passe pas vraiment inaperçu dans le catalogue pourtant fourni de RRRecords. Et encore, il faut voir le titre dont le groupe s'est affublé sur cet album : Chevalier De l'Hémotionie Convulsive, Archange Des Veines En Manque. Rien que ça ! Au moins Marc Alhanati, son unique membre, a le sens de la formule. Là où ça devient intéressant, c'est qu'il a également le sens de la cohérence, tant cet objet dans son ensemble (la musique bien sûr, mais aussi le visuel, les notes au verso de la pochette) est particulièrement réfléchi. Car tout ici converge vers la retranscription compulsive de l'état de manque que peut ressentir tout toxicomane en sevrage d'héroïne. Par un fascinant travail des hautes fréquences torturées (synthés suraigus, sons flûtés), de bandes magnétiques froissées, de couches superposées, Marc Alhanati crée des hallucinations sonores, telles des pleurs ou des lamentations, le tout noyé dans un incessant maelstrom de modulations à la limite du power electronics. Au casque c'est tout bonnement horripilant, mais sur des enceintes, la musique prend tout son sens lorsque l'espace sonore se déplie et se replie malgré lui sous son propre effet de contamination récursive. Au bout d'un certain temps d'écoute à haut volume, on finit presque par ressentir soi-même les symptômes du toxico en manque : nausée, agitation, anxiété. Il faudrait en faire l'expérience auprès d'esprits perméables pour en avoir le coeur net (des volontaires ?), mais je pressens qu'en réunissant les conditions favorables, cet objet pourrait produire d'amusants effets psychoacoustiques.

note       Publiée le dimanche 25 avril 2010

partagez 'Tristesse Psychotronique' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Tristesse Psychotronique"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Tristesse Psychotronique".

ajoutez une note sur : "Tristesse Psychotronique"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Tristesse Psychotronique".

ajoutez un commentaire sur : "Tristesse Psychotronique"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Tristesse Psychotronique".

Jacques Capelovici › lundi 26 avril 2010 - 11:43  message privé !

Tiens, je me demandais justement pourquoi il y avait si peu de chroniques de disques provenant de ce label. RRR, j’en ai entendu maintes fois les louanges sur les ondes FM au cours de mes vertes années. Je commençais à me demander si cet engouement n’avais pas été au fond qu’une excitation locale, un épiphénomène. Je ne possède rien d’eux si ce n’est cette image de label mythique pour expérimentateurs fous.