Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAshra › Walkin' the desert

Ashra › Walkin' the desert

cd • 5 titres • 45:59 min

  • 11st Movement: Two Keyboards 08:18
  • 22nd Movement: Six Voices 08:42
  • 33rd Movement: Four Guitars 10:29
  • 44th Movement: Twelve Samples 13:50
  • 5Dessert: Eight Tracks 04:28

enregistrement

Mai 88 - Printemps 89, Berlin

line up

Manuel Göttsching (guitare, claviers), Lutz Ulbrich (guitares, claviers)

remarques

Pochette par Claudio

chronique

"Quand t’es dans le désert depuis trop longtemps…". Oui, pour sûr, cet album à la pochette timide et effacée semble illustrer une traversée du désert pour Manuel Göttsching, toujours seul au commandes du véhicule Ashra, accompagné par Lutz Ulbrich, lui aussi au guitares et synthétiseurs. Le groupe n’avait tout simplement pas sorti d’album depuis Correlations, dix ans auparavant (une période sur laquelle j'ai déjà promis que je reviendrai) ! Entre temps, il y a bien sûr eu E2-E4, qui a fait de Göttsching l’un des parrains de techno. On aurait pu s’attendre à ce qu’il s’engouffre dans cette brêche et rejoigne R&S Records, par exemple. Il n’en fut rien. Walkin’ The Desert est un album-concept hypnotique, paisible et rêveur, divisé en quatre mouvements plus une courte plage. On évolue d’abord dans les landes de la musique répétitive américaine (1er mouvement), puis dans des sonorités un rien désuètes mais jamais kitsch, évoquant des paysages solitaires et alanguis, avant que la guitare vienne à nouveau tisser de superbes mélodies qui font leur chemin dans ces dunes d’écho, comme passant à travers des oasis lumineuses (3ème mouvement). La surprise viendra du 4ème mouvement, basé sur des samples orientaux – on croirait un Muslimgauze qui aurait tourné pacifiste – sur lesquels vient se poser un orgue un chouïa new age mais évitant toujours les pièges du mauvais goût, ce qui est une constante chez un musicien comme Göttsching, qui n’a pourtant que faire des poses et des modes. Car s’il est un musicien assimilé à l’electronique allemande des 70’s qui a réussi son passage au numérique, c’est bien lui. On dénotera seulement un dernier morceau tout simplement en trop car regroupant en 4 minutes tous les écueils que Göttsching avait su éviter jusqu’ici. Où bien est-ce justement pour le démontrer ? Un charmant petit album à l’atmosphère très "musique de jeu pc atmosphérique early-90’s" qui nous rappelle que cette année là nous emmenions justement dans nos poches les pyramides de Super Mario Land…

note       Publiée le dimanche 18 avril 2010

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Walkin' the desert".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Walkin' the desert".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Walkin' the desert".

snooky › samedi 12 novembre 2011 - 21:07  message privé !

Une jolie bluette à deux francs six sous !

J'ai jamais compris pourquoi Manuel Gottsching aura si souvent sous estimé son talent de guitariste. Ici, une surprise "Twelve Samples" et ses sonorités orientales. Le reste, peut être "Two Keyboards" et puis encore ! Un album sans grand intérêt !

Deux boules parce que je suis gentil et que j'ai horreur de brûler ce que j'ai adoré.

Note donnée au disque :       
Hackett › mardi 27 avril 2010 - 16:12  message privé !

Twelve Samples est très bon, surtout en live. Le reste est peu convaincant. Correlations est bien meilleur je trouve, et j'attends avec impatience de voir ce que tu en penses !