Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRamsaygee › Exotique

Ramsaygee › Exotique

  • 2009 • AD Music AD71CD • 1 Téléchargement Web

cd • 12 titres • 75:55 min

  • 11 Eastronica 5:04
  • 22 Sentinels of the Sea 4:52
  • 33 Soar 7:17
  • 44 After the Storm 6:15
  • 55 Origin 4:47
  • 66 El Cielo Chispeante 6:12
  • 77 Gardenias & Myrrh 7:31
  • 88 Tatsu Dansu (Dragon Dance) 5:46
  • 99 Fire in your Eyes 6:21
  • 1010 Soul Friend 8:20
  • 1111 Walking Within 8:02
  • 1212 World Peace 5:27

line up

Gareth Ramsay: Synthés, guitares et électroniques

remarques

Pour en savoir plus sur Ramsaygee et entendre des extraits sonores; http://www.admusiconline.com/main/ramsaygee.php

chronique

Voici une belle découverte du catalogue AD Music. Natif d’Afrique du Sud, Gareth Ramsay cadre à merveille avec la philosophie musicale du label de David Wright avec une musique du monde qui oscille entre les frontières de la MÉ et le New Age, effleurant même une approche de jazz. Disponible en téléchargement sur le site d’AD Music, Exotique est son 2ième opus. Un album aux rythmes variés où l’approche tribale croise de douces harmonies aux cadences fragmentées et tiraillées entre de tendres approches romanesques, insufflées par un beau piano et une belle guitare aux spectres de Mike Oldfield et Edgar Froese. Une belle surprise qui ravira ceux qui apprécient les incursions de Paul Haslinger dans le monde tribal du Moyen Orient.
Eastronica ouvre Exotique avec une intro ondoyante et intrigante qui permute en une légère transe tribale avec un synthé aux flûtes du Moyen Orient, ainsi que des percussions tribales latentes qui percutent avec une belle ligne de basse serpentine. Lentement, Ramsaygee nous immerge d’une saveur exotique avec ses percussions plus lourdes, son synthé aux harmonies orientales subdivisées et son lancinant rythme de danse Baladi qui charme dans une ambiance mi spectrale. Le synthé y est nasillard et emprunte différentes ondes sonores, créant l’un des innombrables charmes d’Exotique. Sentinel of the Sea est un doux électro-pop où de fines voix qui s’entremêlent aux souffles synthétisés instaurant une avenue empreinte de mystère. Un beau titre qui me rappelle Walter Christian Rothe sur Let the Night Last Forever. Soar détonne de l’empreinte tribale du cd en offrant un doux tempo où guitare acoustique croise des élans de guitares électriques aux solos déroutants et des accords de piano esseulés. Le rythme est façonné sur de brèves séquences percussionnées roulantes. After the Storm est une autre belle prise sur cet opus. Le tempo y est fracturé par des percussions claquantes et un synthé au refrain très accrocheur. Un titre près du terroir de Mike Oldfield de par son approche harmonieuse avec ses synthés accrocheurs et ses percussions aux trémolos métalliques. Origin est plus transe tribale avec de bonnes percussions tablas frénétiques qui s’apparentent assez bien aux bruits de jungle et qui roulent sur bonne ligne de basse et un synthé aux variances mélodieuses se rapprochant d’After the Storm, mais avec des strates plus brumeuses et des souffles spectraux. Avec sa basse aux accords pénétrants et son piano jazzy, El Cielo Chispeante est constamment tiraillé entre une douce cadence et une tendre atmosphère romanesque avec une belle guitare acoustique aux accords espagnoles. Un croisement entre Patrick O’Hearn et Al Di Meola.
Gardenias & Myrrh offre une douce intro mélancolique initié par un piano qui emprunte les sentes d’une belle ballade de style New Age avec de douces percussions tablas. Lentement le tempo s’éveille et devient un peu plus lourd sans altérer la mélancolie du piano qui esquive ses notes parmi des flûtes arabes. Ce versant New Age se retrouve aussi sur Soul Friend mais avec un synthé nasillard au lieu d’un piano et une douce guitare électrique aux solos vaporeux, ainsi que sur Walking Within et son approche au piano similaire, mais dont les rythmes sont plus constants et déchirés. Un titre très près du terroir Africain. Tatsu Dansu (Dragon Dance) est un autre titre à l’approche tribale, plus éclectique par contre, qui étonne avec son superbe jeu de percussions qui nourrit une audacieuse cadence hachurée. Une rythmique enveloppée d’une approche spectrale orientale. Fire in your Eyes embrasse un tempo tribal fragmenté où l’approche rythmique lascive côtoie un univers musical légèrement ambiant avec flutes et percussions d’un monde Arabe. World Peace conclut ce chapelet de 12 titres sur un rythme lancinant et une structure musicale près d’Oldfield avec de belles vocalises qui se moulent au synthé nasillard.
Exotique de Ramsaygee est un bel album emplie de petites surprises musicales qui charment et étonnent. Un beau maillage des styles qui s’effectue en douceur et harmonie sur des rythmes tribaux assez entraînants. Un bel album qui charmera les fans d’une musique du monde aux multiples saveurs électroniques.

note       Publiée le vendredi 16 avril 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Exotique".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Exotique".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Exotique".