Vous êtes ici › Les groupes / artistesSStrange Boutique › Charm

Strange Boutique › Charm

cd • 10 titres

  • 1Ears to the ground
  • 2Happy birthday Wenda June
  • 3Hills like white elephants
  • 4Unsettling
  • 5Alekan girl
  • 6Solar friend
  • 7In a heaven
  • 8Glaciers down keep them still
  • 9A ballad for Morgaine
  • 10Charm

enregistrement

Biondon Studios, USA

line up

Rand Blackwell (batterie), Monica Richards (chant), Steve Willet (basse, guitare), Fredericks E.Smith (guitare), Diana Mefadden (violoncelle sur 'Charm')

remarques

chronique

Si beaucoup de gens connaissent plutôt bien le parcours de William Faith, notamment au sein de Christian Death, Wreckage et Mephisto Walz, d'autres ont tendance à oublier que Monica Richards a aussi une longue carrière derrière elle puisqu'elle a débuté dans la scène punk des 80s avec des groupes comme Hate for Ignorance, puis Madhouse et le projet le plus célèbre avant Faith and the Muse, Strange Boutique. Trois albums et un best of au compteur. Je ne les connais pas tous, c'est avec 'Charm' que j'ai découvert leur musique, c'est pourquoi je vous présente cet opus. Monica n'est pas née chanteuse mais à cette époque déjà, son timbre est reconnaissable entre mille et, force ou faiblesse, porte quasi entièrement Strange Boutique. La musique est bonne, c'est certain, du deathrock très correct dans une ligne
Mephisto Walz en moins sombre, avec des mélodies bien trouvées mais sans réelle originalité, le genre de compositions qui requiert l'âme d'un chanteur ou d'une
chanteuse d'exception pour les habiter. Chance: le combo a trouvé cette perle; les morceaux de 'Charm' sont du coup vraiment plaisants à l'écoute. Strange Boutique parvient même à varier les climats du disque en optant par moment pour un son moins deathrock ('Alekan girl'), le chant assurant une continuité dans la cohérence. Pas de réelle faiblesse, de l'efficacité mais selon les compositions, une certaine impossibilité à se laisser gagner par un enthousiasme plein; des chansons se distinguent nettement, ainsi la ballade 'A ballad for Morgaine', plutôt proche de certains travaux de Faith and the Muse, 'Happy birthday Wanda June' louchant vers les terres de Mephisto Walz, 'Hills like white elephants' ou encore 'Ears to the ground', le meilleur titre à mon goût, notamment de par ses riffs. Faut-il débattre quant à savoir si sans Monica Richards cet album présenterait le même intérêt, l'écoute-t-on de la même manière en le découvrant après Faith and the Muse ? Non, écoutez simplement, ce n'est ni le groupe ni l'album du siècle mais il offre de beaux moments.

note       Publiée le jeudi 8 avril 2010

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Charm".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Charm".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Charm".

Shelleyan › mercredi 5 mai 2021 - 23:32 Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Tu fais bien d'en parler, il faudrait que je me replonge dedans

Richard › mercredi 5 mai 2021 - 18:28 Envoyez un message privé àRichard

En voici une excellente nouvelle. Strange Boutique reprend vie avec la sortie d'un 5 titres "Jet Stream"...enfin deux titres vraiment nouveaux, une réinterprétation de l'excellent "We Treat The Blindness" et deux remix du titre éponyme. C'est surtout le plaisir de retrouver la superbe, que dis-je l'immense Monica Richards qui manque tant à ces univers.

Note donnée au disque :       
Richard › mardi 10 janvier 2017 - 18:30 Envoyez un message privé àRichard

C’est vrai que pour pouvoir se plonger totalement dans le monde de Strange Boutique, il faut essayer de faire abstraction des futurs travaux (bien qu’un peu différents) que Monica Richards sa chanteuse développera au sein de Faith and The Muse. Cette chose faite, on découvre alors un death rock plus « pop » qu'étouffant et malsain, plus légèrement lumineux que foncièrement sombre. Alors, c’est certain, peut-être que l’ensemble n’est pas totalement transcendant, mais on se laisse aisément guider par la voix de Richards si particulière et déjà bien envoûtante, puis par ces ambiances calmement variées, une sorte improbable de chainon manquant en somme entre le groupe de Bari Bari et le futur duo qu’elle composera avec William Faith.

Note donnée au disque :       
Dorian Grey › lundi 17 juin 2013 - 20:57 Envoyez un message privé àDorian Grey

L'ayant découvert après Faith And The Muse, je peux néanmoins affirmer que je l'apprécie beaucoup ce groupe, et notamment cet album. Les 2 premières chansons, absolument magnifiques, possèdent une teneur très très addictifs pour mes oreilles !^^

Note donnée au disque :       
dakota › jeudi 15 avril 2010 - 23:28 Envoyez un message privé àdakota

Strange Boutique, c'est un groupe attachant (un peu comme Mors Syphilitica), pas spectaculaire pour un sou, pas vraiment novateur, mais qui fait du bon death rock, très apaisant, un brin lancinant (presque monotone diront les esprits chagrins), avec des guitares sautillantes, une basse bien présente, et de bonnes mélodies. La voix de Monica Richards ne gâche rien, bien au contraire, mais Strange Boutique, ça reste quand même un ensemble, Monica Richards n'est pas le point central du groupe comme ça peut être un peu plus le cas dans Faith and The Muse, où sa voix a toutes les occasions pour s'exprimer (Faith and The Muse avec une chanteuse défaillante, ça serait un désastre !).

Pour ma part j'ai découvert Strange Boutique avec 'The Loved One', et ça reste encore mon album préféré du groupe (un presque 5/6).

Note donnée au disque :