Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAutechre › Oversteps

Autechre › Oversteps

  • 2010 • Warp WARPCD210 • 1 CD
  • 2010 • Warp WARPLP210 • 2 CD

cd • 14 titres

  • 1r ess 5:12
  • 2Ilanders 5:32
  • 3known(1) 4:43
  • 4pt2ph8 4:10
  • 5qplay 4:39
  • 6see on see 4:37
  • 7Treale 6:05
  • 8os veix3 4:38
  • 9O=0 4:53
  • 10d-sho qub 6:26
  • 11st epreo 4:08
  • 12redfall 3:49
  • 13krYlon 6:09
  • 14Yuop 6:22

line up

Sean Booth, Rob Brown

remarques

chronique

J'ai commencé par Autechre, je terminerai par Autechre. Voilà la toute première fois que les Designer's Republic affublèrent un album d'Autechre de visuels non digitaux. Pensez donc, ma bonne dame : un rond de peinture noire ! C'est Soulages qu'on assassine ! Et puis, les spéculations populaires allèrent bon train sur Oversteps, attisées par l'inactivité d'Aphex Twin et faisant grandir par corollaire la hype autour du duo de Sheffield. C'est qu'il faut donner du pain aux nerds, nourrir les légendes vivantes, les "Mozart de l'électronique" (je l'aime beaucoup celle-ci), fussent-ils soufflés ou essouflés. Oui mais voilà, c'est toujours un peu décevant de voir le groupe qui nous a fait grandir se laisser aller à sa propre complaisance alors qu'enfin les médias ont trouvé leurs nouveaux Mozarts. Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis l'angulaire Confield - Et Quaristice, l'indigent, prouvait que tout esprit est faillible même si les réputations sont parfois dures à effriter. Pendant ce temps, une déferlante de disciples surdoués débarquent sur la scène électronique au fur et à mesure que les technologies se perfectionnent, avec autant de respect pour les aînés que de fougue pour les suivants : Hecq, Pneumatic Detach, Access to Arasaka... Autant dire qu'en 2010, l'attente autour d'Oversteps est énorme. Ratage bis ? Retour futuriste ? Démonstration de force ? Nenni. Oversteps est un album calme, extrêmement mélodique, mesuré, limpide. On peut même parler d'un retour en arrière, tant leur passé electro-ambient ressurgit ; on pense ici à Incunabula ('See on See'), là aux textures organiques de ep7 (croustillant et invertébré 'Ilanders', magnifique 'Treale'). La mesure et la justesse reprennent le contrôle sur les expérience soniques, et magie : sitôt dans le noir, la synesthésie reprend de plus belle. Que de poésie quasi-visuelle au fil des titres, et même si les longs formats semblent définitivement abandonnés, on salut tout de même la cohérence du tout, les titres et les textures se glissant les uns dans les autres sans relâche. Plusieurs constatations s'imposent : d'une, Ae ne doit rien à personne et ne cherche plus à prouver quoi que ce soit. À ce titre, l'usage systématique des VST, patches et algorithmes à foison n'est plus une surprise : oui, la plupart de leurs titres sont générés aléatoirement. Le geste n'est alors plus dans l'acte : il est dans le choix. De deux, Ae a ouvert son univers, si souvent décrié comme aride, hermétique et prétentieux. Le revoilà organique, évolutif, sautillant. Accessible, même ; plus besoin de l'appréhender cent fois pour l'apprécier pleinement. Aucune explosion quadri-dimensionnelle hystérique ne vient troubler cette longue heure de dérive délicate dans un univers de clochettes artificielles, de respirations abstraites et de valves synthétiques. Oversteps est un album anti-monumental, une belle surprise dans un univers où le tape-à-l'oeil est parfois de mise. Il se révèle plus d'une fois terriblement humain, dansant et insouciant jusqu'à révéler son point vulnérable : sa propre fragilité. Sur ce, je vous salue bien bas et vous dis à plus tard, ici ou ailleurs.

note       Publiée le lundi 22 mars 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Oversteps".

notes

Note moyenne        12 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Oversteps".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Oversteps".

saïmone › mardi 18 décembre 2018 - 17:07  message privé !
avatar

Il a du reviens-y, ce con

Note donnée au disque :       
Reflection › dimanche 15 juin 2014 - 18:07  message privé !

D'ailleurs... Je ne sais pas si vous êtes dans la confidence, mais est-ce qu'ils seront repres' un jour ces albums en vinyle ? Actuellement ils sont hors de prix et pas souvent en bonne qualité (en plus...).

Thanks !

Wotzenknecht › jeudi 12 septembre 2013 - 11:57  message privé !
avatar

Ca tombe bien, je viens de toper Tri Repetae en vinyle... me manque plus qu'Incunabula et Quaristice dans ce format.

Note donnée au disque :       
Damodafoca › jeudi 12 septembre 2013 - 11:37  message privé !

Par rapport au vinyle: http://www.factmag.com/2013/09/02/the-essential-autechre/4/

Wotzenknecht › vendredi 19 juillet 2013 - 10:16  message privé !
avatar

Merci. c'est bien ce qui me semblait, c'est pour cela que Exai sonne pratiquement identique en CD / vinyle - les sources sont en pourcentage plus numériques qu'analo par rapport à leur période précédente, donc moins à raboter.

Note donnée au disque :