Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTrouble Fait' › Comet Camden

Trouble Fait' › Comet Camden

cd | 10 titres

  • 1 A bridge to nowhere
  • 2 Northland
  • 3 Nightly gleams
  • 4 The walls have ears
  • 5 She sleeps in a pain
  • 6 Comet Camden
  • 7 A voice speaks from nowhere
  • 8 Thunderstorm
  • 9 Arrogant culture
  • 10 Boys of the rain

line up

Jicé Letter (chant, guitare, programmation, batterie), Babeth H. (clavier), Fred Willens (basse), Grinder (basse), Matt (batterie), Federico Iovino (batterie), Fred (basse), DJ Neurotic (basse), Sailor (batterie), Alexandre Letombe (batterie), Gui (basse, choeurs), JennY Letter (choeurs), Necros (batterie), Eddy (choeurs)

remarques

La dernière piste enchaîne sur un bonus caché

chronique

Après un 'Sub lumina prima' marqué par une ouverture sur la nature et un son plus organique, Trouble Fait' revient avec un disque résolument urbain marqué du gris des années post punk. Londres, la ville-phare de l'époque du punk, la génitrice du batcave, le point de mire pour une certaine génération...Londres comme métaphore de questionnements auxquels le temps n'a que partiellement répondu ? 'Boys of the rain, roaming in vain, streets of no name, not expecting any fame, just an eccentric life between girls and guys with the same anguishes...' 'Comet Camden' s'interroge beaucoup sur les communautés punk et gothique, britanniques, mais également du Nord de la France ('The gothic clan is leaving the town for a darker Belgium')...Nostalgie ? Certes mais pas de celles qui se complaisent dans un passé révolu. Le spleen qui affleure ici est d'une autre trempe; il en est de sentiments auxquels on ne tourne pas le dos si aisément même si les modes s'évertuent à les balayer, il faut avancer avec force et conviction et de force, ce disque n'en manque pas. Pas besoin de rythmes bourrins pour cela, à l'image de chansons comme 'A bridge to nowhere', 'She sleeps in a pain', pas foncièrement rapides mais emplies d'une énergie sincère. Une fois de plus, le groupe tente de ne pas s'enfermer dans une seule voie, oscillant entre ambiances cold wave (l'excellent 'Northland', une de mes pièces favorites de par l'adéquation voix/clavier) et post punk goth ('Comet Camden'); le jeu de guitare, à plus d'une reprise n'est d'ailleurs pas sans rappeler Killing Joke. Je me risquerais même à déceler des influences deathrock sur 'Thunderstorm', c'est vous dire. Notons la présence de plusieurs invités derrière les peaux et pas des moindres puisque se succèdent les batteurs de Brotherhood of Pagans ('Comet Camden'), Popoi Sdioh ('She sleeps in a pain'), Dead Sexy Inc. ('Boys of the rain'), sans oublier deux membres de Disgrace (combo punk) à la basse et aux choeurs. Trouble Fait', au travers de cette exploration de la jungle si particulière du quartier de Camden, nous livreraient-ils leur opus le plus abouti ? J'en suis pour ma part convaincu, surtout qu'il résiste bien au test des écoutes, révélant ses nombreux secrets au fur et à mesure (le riff de 'Boys of the rain', le thème de clavier de 'Northland', les intonations du chant de 'A bridge to nowhere')...Non, il y a décidément des sentiments impossibles à laisser derrière soi.

note       Publiée le dimanche 21 mars 2010

partagez 'Comet Camden' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Comet Camden"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Comet Camden".

ajoutez une note sur : "Comet Camden"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Comet Camden".

ajoutez un commentaire sur : "Comet Camden"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Comet Camden".