Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHJoe Henderson › The Kicker

Joe Henderson › The Kicker

cd | 8 titres | 38:19 min

  • 1 Mamacita [3:23]
  • 2 The kicker [4:09]
  • 3 Chelsea bridge [4:40]
  • 4 If [5:36]
  • 5 Nardis [4:43]
  • 6 Without a song [6:03]
  • 7 Mo'Joe [4:11]
  • 8 O amor em paz (once i loved) [5:34]

enregistrement

Plaza Sound Studios, New York, États-Unis, 10 août 1967

line up

Kenny Barron (piano), Ron Carter (contrebasse), Louis Hayes (batterie), Joe Henderson (saxophone ténor), Mike Lawrence (trompette), Grachan Moncur Iii (trombone)

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
hard bop

En enregistrant "The Kicker", notre bouillonnant ténor entame un long partenariat d'une dizaine d'années avec le label Milestone. Loin de moi l'idée de vous décourager d'emblée, cependant il est inutile de taire ce que nous savons déjà : rares seront les disques où Henderson approchera le lustre de ses sessions Blue Note, en son nom ou en tant que sideman. Sans nul doute, cette période charnière fut particulièrement ingrate pour les musiciens jazz, et à fortiori pour Joe Henderson, qui ne savaient plus trop comment se positionner par rapport aux nouvelles tendances qui se dessinaient alors, mais que certains, dont Joe, se résigneront à embrasser tout de même, sans trop de conviction, souvent de façon timide, parfois de manière tout à fait inappropriée. Heureusement, nous n'en sommes pas encore là pour cette session d'août 1967. Quelques pointures prennent part à l'aventure : Louis Haynes à la batterie, Ron Carter à la contrebasse, Kenny Barron au piano, Grachan Moncur III au trombone et un jeune Mike Lawrence à la trompette. Ces deux-là n'apportent hélas pas grand chose à un album sonnant plus hard bop que jamais, s'exprimant avant tout dans l'exposition des thèmes explosifs en ouverture ou en conclusion de la grande majorité des titres du disque. Tout cela sonne très formel, sans véritable prise de risque, sans éclat particulier. La prolongation logique de "Mode for Joe". Il nous reste à apprécier le timbre si chaleureux du ténor, sa façon bien à lui de se poser dans le décor tumultueux qui l'entoure quand il ne se fond pas tout simplement dans celui-ci, glissant d'un pas feutré dans la délicatesse raffinée comme pour sa splendide adaptation de "Chelsea Bridge". Il nous reste aussi à savourer son écriture qui, comme de coutume, cligne de l'oeil du côté des mélodies chantantes du sud ("If", l'énergique plage titre, "Mamacita" ou encore le standard brésilien "O'Amor em Paz"). Un album de bonne tenue, mais hélas sans surprises et, oserais-je dire, sans tripes.

note       Publiée le samedi 20 mars 2010

partagez 'The Kicker' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The Kicker"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Kicker".

ajoutez une note sur : "The Kicker"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Kicker".

ajoutez un commentaire sur : "The Kicker"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Kicker".

Coltranophile › lundi 22 mars 2010 - 11:11  message privé !

Le dernier morceau provient en fait de la moitié de session qui finira sur "Tetragon", l'ensemble est très moyen effectivement. un disque de transition où Henderson n'arrive pas à opter donc se replie sur du hard bop sans épices. Peu après, il enregistrera en live avec le trio de Wynton Kelly (avec Chambers et Cobb, rappelez-vous leur présence sur "Kind Of Blue déjà) et là, les résultats seront bien plus probants.

Note donnée au disque :