Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThem Crooked Vultures › Them Crooked Vultures

Them Crooked Vultures › Them Crooked Vultures

cd • 13 titres • 66:11 min

  • 1No one loves me & neither do I05:10
  • 2Mind eraser, no chaser04:07
  • 3New fang03:49
  • 4Dead end friends03:15
  • 5Elephants06:50
  • 6Scumbag blues04:26
  • 7Bandoliers05:42
  • 8Reptiles04:16
  • 9Interlude with ludes03:45
  • 10Warsaw or the first breath you take after you give up07:50
  • 11Caligulove04:55
  • 12Gunman04:45
  • 13Spinning in daffodils07:28

enregistrement

Enregistré aux Pink Duck Studios et aux Chalice Studios

line up

Dave Grohl (batterie, chant), Josh Homme (chant, guitare), John Paul Jones (basse, claviers, piano, guitares, chant)

remarques

chronique

Styles
rock
Styles personnels
rock alternatif

En parlant de all-star band, en voilà un qui n'est pas banal et qui a fait et va faire couler beaucoup d'encre. Visez un peu le casting... Them Crooked Vultures, c'est un power-trio de rock avec Josh Homme de Queens Of The Stone Age, Dave Grohl de Nirvana/Foo Fighters/Queens Of The Stone Age aussi et John Paul Jones de Led Zeppelin ! Rien que ça ! Ce qui est un peu déroutant, c'est de voir le grand, l'immense bassistes/claviériste de Led Zeppelin, qui, depuis la mort de John Bonham il y a 30 ans (et qui donc signa l'arrêt de Led Zeppelin), n'a été que très peu sur le devant de la scène, former un groupe avec deux jeunots d'une quarantaine d'années (comparé aux presque 65 ans de JPJ...) qui ont eux aussi connu un certain succès avec leurs formations dans les années 90 et 2000 (sans commune mesure ceci dit avec le dirigeable...). Personnellement, quand j'ai entendu parlé de ce projet, j'ai cru à un gros canular. Et bien entendu, quand l'album est sorti, j'ai totalement zappé ! Et puis récemment, on m'en a reparlé et j'ai acheté le disque. Les 2-3 premières écoutes ne m'ont pas scotché même si j'y trouvais de belles idées, mais l'album me semblait beaucoup trop proche des Queens Of The Stone Age. Et puis, et puis, les écoutes attentives aidant, mon avis a quelque peu évolué, d'album sympa sous-QOTSA, c'est passé à très bon album influencé par QOTSA. Et puis, au bout de la dizième écoute, ce fut la révélation, ce fourbe de John Paul Jones, discret comme il est nous avait encore eu ! Sa patte est présente du début à la fin. Oui, cela sonne comme du QOTSA, c'est évident, mais quelle classe tout de même ! Les compositions sont ultra-chiadées et léchées à l'extrême. Le style est somme toute un peu plus soft que du Queens, avec un Josh Homme se laissant un peu plus aller vers des mélodies douces et un chant un peu plus aiguë et mélodieux. Dave Grohl, derrière les fûts, n'a jamais été un foudre de guerre. Il ne l'est pas devenu, mais on sent l'influence du dirigeable et du Maitre Bonham avec des breaks faisant penser au regretté anglais. Loin de moi l'idée de dire que Dave Grohl fait du Bonham, non, il s'en inspire. Et John Paul Jones alors, toujours présent, dans l'ombre, comme avec Led Zep' d'ailleurs. Les compositions, bien qu'interprétées avec un son moderne, font immanquablement penser à du "Physical graffiti" ou du "Presence". Par exemple, au premier abord, "Elephants" n'est qu'un simple morceau saccadé avec une guitare à la Fripp d'il y a 30 ans, et puis, arrive ce superbe refrain mélodique et fabuleux. Voilà, Them Crooked Vultures, c'est ça, on croit à du rock agressif lambda et puis sans prévenir, on se prend directement en pleine poire ces mélodies douces et belles. Le contraste est saisissant et pourtant, tout s'enchaine à merveille, pas comme un cheveu sur la soupe. Et qu'est-ce que ça fait du bien de retrouver ce sens inné de la mélodie, sans oublier cette production aux p'tits oignons qui avait déjà fait des malheurs du temps du dirigeable. 40 ans plus tard, il est toujours là et il n'a rien perdu de ses qualités (putain, mais écoutez-moi ce "Warsaw or the first breath you take after you give up" ! Que du bonheur). 13 morceaux, que des hits. Y'a pas à dire, des all-star band de cette trempe, j'en demande tous les jours. La classe tout simplement ! Un grand album.

note       Publiée le samedi 20 mars 2010

Dans le même esprit, Nicko vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Them Crooked Vultures".

notes

Note moyenne        20 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Them Crooked Vultures".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Them Crooked Vultures".

dimegoat › jeudi 25 juin 2020 - 21:36  message privé !

Je les avais vus en concert et n'en ai gardé aucun souvenir musical. Juste le plaisir d'avoir vu John Paul Jones.

born to gulo › jeudi 25 juin 2020 - 21:33  message privé !  born to gulo est en ligne !

Je crois que même dans le feu de Post Pop Depression, j'ai jamais trouvé le coeur de me le fader, lui.

Raven › jeudi 25 juin 2020 - 20:13  message privé !  Raven est en ligne !
avatar

Par contre celui-là (puisqu'on est dans une phase Josh com'), j'ai jamais accroché. C'est pas mauvais, mais c'est comme s'ils étaient pas allé plus loin que la répèt' entre musiciens heureux de travailler ensemble. L'expression à la con "la sauce a pas pris" aura rarement été aussi appropriée.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mercredi 7 novembre 2018 - 13:20  message privé !

Après un Era Vulgaris foireux, ce Them Crooked Vultures ce complaît dans la même médiocrité. Peut-être un peu moins pire quand même, mais vraiment pas inspiré.

Note donnée au disque :       
Dun23 › mercredi 2 octobre 2013 - 17:50  message privé !

Ah putain, ce truc là tient encore la route malgré tout le temps qui s'est écoulé depuis ma désormais avant dernière écoute. Une sacré classe!

Note donnée au disque :