Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSlash's Snakepit › It's five o'clock somewhere

Slash's Snakepit › It's five o'clock somewhere

  • 1995 • Geffen GED 24730 • 1 CD

cd • 14 titres • 69:40 min

  • 1Neither can I06:44
  • 2Dime store rock04:54
  • 3Beggars & hangers-on06:15
  • 4Good to be alive04:51
  • 5What do you want to be06:17
  • 6Monkey chow04:12
  • 7Soma city ward03:50
  • 8Jizz da pit02:48
  • 9Lower04:55
  • 10Take it away04:44
  • 11Doin' fine04:17
  • 12Be the ball05:16
  • 13I hate everybody04:41
  • 14Back and forth again05:56

enregistrement

Enregistré aux Conway Studios et aux Record Plant

line up

Teddy "zig Zag" Andreadis (harmonica), Gilby Clarke (guitares, chant), Paulinho Da Costa (percussions), Eric Dover (chant), Mike Inez (basse, chant), Dizzy Reed (claviers, chant), Slash (guitares, chant), Matt Sorum (batterie)

remarques

chronique

Styles
blues
rock
hard rock
Styles personnels
hard rock 90's

Nostalgie quand tu nous tiens... Et ça continue avec mes vieux albums qui ont pris la poussière, mais qui valent quand même vachement le coup ! Surtout quand on les compare avec 90% de ce qui sort ces jours-ci... En 1994, comme son Altesse W. Axl Rose n'a pas spécialement envie ou n'a pas trop d'inspiration (ou les deux...) pour la composition d'un nouvel album de Guns N' Roses, ses compères s'amusent de leurs côtés. Donc, après Duff et Gilby, voilà que Slash y va de son petit projet solo (plus ou moins) avec quelques potes. Dans le lot, forcément, on retrouve presque tous ses amis de son groupe principal, à l'exception de qui vous savez et de Duff. Pour assurer le chant, Slash prend un jeune totalement inconnu, Eric Dover, que l'on retrouvera quelques années plus tard au sein du groupe d'Alice Cooper en tant que... guitariste ! Il y retrouvera aussi Ted Andreadis qui joue ici de l'harmonica et qui officiait aussi au sein de Guns N' Roses en tournée pour assurer les percus, quelques claviers et l'harmonica... Bref, tout se rejoint finalement, le rock n' roll est une petite famille où tout le monde s'entraide ! hé hé ! Bon, ce "five o'clock somewhere" alors, ben c'est du bon rock d'inspiration bluesy qui donne la part belle aux guitares. Quand on connait les influences de Slash, il n'y a aucune surprises dans ce constat ! Niveau compositions, j'avais un peu peur d'un album trop simple, juste de rock n' roll et basta, le genre d'albums qu'on écoute vite fait et qu'on oublie aussi tôt. Heureusement, le groupe (parce que finalement il s'agit tout de même d'un véritable groupe et quel all-star band !!) évite cet écueil, les morceaux sont recherché, ils proposent un sacré groove, notamment grâce à une section rythmique bien puissante et au jeu de Matt Sorum que j'apprécie tout particulièrement. Dès les premiers morceaux, on peut s'apercevoir rapidement de l'influence blues très présente et pleine de feeling que Slash maitrise à merveille (mais que ne maitrise-t-il pas à la guitare ???). Eric Dover s'avère, de son côté, être un bon chanteur, sans être non plus exceptionnel, mais qui possède une bonne rage qui fait particulièrement plaisir à attendre sur les morceaux sur les speed et énergique (l'énorme "Be the ball" en tête - dire que ce morceau passait régulièrement à la radio...). Alors oui, forcément, un tel album en 2010 pourrait faire sourire, il a le charme du rock des années 90, mais il y a une telle diversité et une telle qualité d'écriture et d'exécution que certains feraient mieux de jeter une oreille sur ce très bon album. Certainement pas l'album de Guns N' Roses que l'on aurait attendu, mais tout simplement un bon album de rock varié et de qualité avec une bonne intensité tout au long de l'album. Et puis cette guitare de Slash... inimitable tout simplement...

note       Publiée le samedi 20 mars 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "It's five o'clock somewhere".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "It's five o'clock somewhere".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "It's five o'clock somewhere".

floserber › lundi 22 mars 2010 - 20:48 Envoyez un message privé àfloserber

hahaha! :D

Note donnée au disque :       
NevrOp4th › lundi 22 mars 2010 - 19:29 Envoyez un message privé àNevrOp4th

Ché bien , c'était pour faire ref à ce que tu disais dans l'autre topic, sa m'avais bien fait rire ;)

floserber › lundi 22 mars 2010 - 18:03 Envoyez un message privé àfloserber

Gné? nan c'est juste du hard rock pompier/pompeux, attention NevrOpath, tu vas te faire rosser, on aime pas ce mot sur ce site.

Note donnée au disque :       
NevrOp4th › lundi 22 mars 2010 - 17:30 Envoyez un message privé àNevrOp4th

Post-moderniste vous avez dit?

floserber › lundi 22 mars 2010 - 16:51 Envoyez un message privé àfloserber

Un disque des guns avec un fake d'Axl Marguerite au mic, du hard-rock boursouflé qui pue la rancune et me colle la migraine (comme les gueunz tiens...).

Note donnée au disque :