Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Divers › Gothic Rock 3

Compilations - Divers › Gothic Rock 3

cd 1 | 17 titres

  • 1 The Cult: 'Spirit walker'
  • 2 Theatre of hate: 'Do you believe in the Westworld ?'
  • 3 Fields of the Nephilim: 'Blue water'
  • 4 March Violets: 'Walk into the sun'
  • 5 Danielle Dax: 'Yummer yummer man'
  • 6 Bauhaus: 'Passion of lovers'
  • 7 Specimen: 'Hex'
  • 8 Play Dead: 'The tenant'
  • 9 X Mal Deutschland: 'Qual'
  • 10 Christian Death: 'Church of no return'
  • 11 New Model Army: 'Bittersweet'
  • 12 Red Lorry Yellow Lorry: 'Walking on your hands'
  • 13 Alien Sex Fiend: 'I walk the line'
  • 14 Sexbeat: 'Sweat'
  • 15 Gene loves Jezebel: 'Desire'
  • 16 Danse Society: 'Somewhere'
  • 17 Skeletal Family: 'Promised land'

cd 2 | 15 titres

  • 1 Creaming Jesus: 'A forest'
  • 2 Bone Orchard: 'Shall I carry the budgie woman ?'
  • 3 Turkey Bones and the Wild Dogs: 'Raymond'
  • 4 Ritual: 'Questionning the shadow'
  • 5 In Excelsis: 'The sword'
  • 6 1919: 'Cry wolf'
  • 7 Into a circle: 'Inside out'
  • 8 Rosetta Stone: 'If only and sometimes'
  • 9 Salvation: 'Diamond child'
  • 10 Screaming Dead: 'A dream of yesterday'
  • 11 Zero le Crêche: 'Last year's wife'
  • 12 Rubella Ballet: 'Slant and slide'
  • 13 The Dark: 'The masque'
  • 14 Cuddly Toys: 'Bring on the ravers'
  • 15 Actifed: 'Crucifixion'

chronique

Alors que le volume 2 de sa série 'Gothic rock' s'ouvrait aux formations des 90's, Mick Mercer revient aux sources pour le numéro 3 en se concentrant principalement sur les groupe de la première vague. C'est tant mieux car une fois de plus, nous voilà pourvus grâce à ses soins d'un bon paquet de raretés totalement inédites en cd. Le premier disque reste axé sur les classiques tels que Bauhaus, Alien Sex Fiend, Specimen pour le batcave, Skeletal family, The Cult, Theatre of Hate ou X Mal Deustchland pour le post punk goth, sans oublier Fields of the Nephilim, Red Lorry Yellow Lorry et March Violets pour le gothic rock, avec encore Christian Death pour le deathrock, les exceptions étant les trop rares Sexbeat qui proposent avec 'Sweat' une belle pièce de post punk goth pas aussi intéressante que leur fameux hit éponyme mais plaisante néanmoins et la sulfureuse Danielle Dax, artiste inclassable et totalement avant-gardiste. Le second, lui, déborde de ces groupes souvent éphémères, injustement méconnus, dont les compositions pas forcément rééditées deviennent ardues à dénicher. Parmi elles, les fabuleux Bone Orchard avec ce qui, pour moi, constitue leur meilleur morceau...Accords maladifs, la voix rocailleuse et si particulière de Chrissy McGee qui plaide 'Mother, I'm an alcoholic', puis le beat martelant et tribal qui démarre, la basse funèbre, les guitares tranchantes, 'I've a sickness they cannot cure'...Une version féminine de Birthday Party à vous filer le frisson. Encore plus cinglés, Turkey Bones and the Wild Dogs, avec un début totalement chaotique, un chant épileptique, des hurlements de fou, avant que le tout ne s'équilibre en un titre mid-tempo nocturne. Le timbre du chanteur entre Nick Cave et Tom Waits interroge: 'Raymond where did you put your knife ?' sur fond de post punk blues glauque et sale se faisant hanté et sur le tranchant du rasoir pour finir à nouveau dans une folie totale. Eprouvant et jouissif. Sans le moindre répit, les bons Ritual enchaînent avec un titre dont les lignes évoquent un peu Bauhaus en ce sens que la rythmique (rappelant celle de 'Hair of the dog') tourne en boucle tandis qu'un piano martèle ses notes, accompagné d'un saxophone, avant que le chant n'apparaisse, désespéré, le tout entrecoupé d'attaques fugitives de guitare tendues. Suivent In Excelsis, des ex-UK Decay, c'est dire si c'est bon et comme je croise toujours les doigts pour une réédition en cd. Ce n'est pas tout, nous avons encore Into a circle, encore dans leur période purement gothique, telle une version réussie de Balaam and the Angel, The Dark, plutôt une formation punk à la base mais dont 'The Masque' (repris plus tard par Forthcoming Fire) s'intègre à merveille ici. Plus surprenant mais bienvenu, Cuddly Toy avec leur glam post Bowie ici teinté d'un feeling plus lourd. Très bon. Citons encore les excellents Actifed (pourvu qu'ils soient un jour réédités eux-aussi) plus désenchantés dans les climats, plus mélodiques également, annonçant certains groupes goths actuels tels que Ghost of Lemora ou les défunts Manuskript. Plus connus, Rubella Ballet, issu du mouvement anarcho-punk dont le 'Slant and slide' ravira les fans de Siouxsie and the Banshees, 1919 dans une veine Killing Joke, sans oublier Rosetta Stone pour défendre un bon vieux gothic rock traditionnel, ni Screaming Dead, side project du guitariste de Inkubus Sukkubus. Bien entendu, Mick Mercer, grand fan, n'a pas oublié Zero le Crêche et une petite touche plus dure avec la reprise de 'A forest' des Cure par Creaming Jesus. Une fois de plus, rien à jeter, la sélection est rigoureuse, faisant de ce troisième volet une pièce totalement indispensable et l'une des meilleures compilations du genre jamais réalisées.

note       Publiée le mardi 16 mars 2010

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Gothic Rock 3' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Gothic Rock 3"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Gothic Rock 3".

ajoutez une note sur : "Gothic Rock 3"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Gothic Rock 3".

ajoutez un commentaire sur : "Gothic Rock 3"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Gothic Rock 3".