Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHJoe Henderson › Mode for Joe

Joe Henderson › Mode for Joe

  • 1966 • Blue note BLP 4227 • 1 LP 33 tours
  • 2003 • Blue note 7243 5 91894 2 0 • 1 CD

cd • 7 titres • 49:27 min

  • 1A shade of jade 7:08
  • 2Mode for Joe 8:00
  • 3Black 6:51
  • 4Caribbean fire dance 6:41
  • 5Granted 7:20
  • 6Free wheelin' 6:39
  • 7Black (alternate take) 6:48

enregistrement

Van Gelder Studio, Englewood Cliffs, New Jersey, États-Unis, 27 janvier 1966

line up

Ron Carter (contrebasse), Joe Chambers (batterie), Curtis Fuller (trombone), Joe Henderson (saxophone ténor), Bobby Hutcherson (vibraphone), Lee Morgan (trompette), Cedar Walton (piano)

remarques

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
hard bop

Après avoir réduit son combo pour explorer ses démons intérieurs, Joe Henderson décide, pour un ultime tour de piste en roue libre aux frais d'Alfred Lion et Rudy Van Gelder, d'étendre son groupe à un septet à l'affiche alléchante. Cedar Walton et Joe Chambers prennent respectivement le relais de McCoy Tyner au piano et Elvin Jones à la batterie, alors que la contrebasse est confiée aux bons soins du docteur Ron Carter. Le plus viendra de la section de cuivre, étendue à un tromboniste, Curtis Fuller, et un trompettiste, la star du label, Lee Morgan, mais pas seulement : le vibraphoniste Bobby Hutcherson vient compléter la formation pour un résultat qui devrait en toute logique apparaître commme particulièrement original. À l'instar de "In'N'Out", "Mode for Joe" ne résonne pas avant tout pour ses qualités d'écriture, mais bien pour la haute tenue de son interprétation, le dialogue qui s'instaure entre les musiciens, les climats et les timbres ainsi générés. Les arrangements clinquants du "Free Wheelin'" de Lee Morgan abondent dans ce sens. Sans surprises, Joe Henderson signe les thèmes les plus complexes de l'album, "A Shade of Jade" et "Granted", à l'exposition de thèmes fort en rebondissements, mais encore "Caribbean Fire Dance" qui démontre que le ténor n'en a toujours pas fini avec les musiques des îles, chose qui le poursuivra jusqu'à son dernier souffle (avec, en bout de course, le succès que l'on sait). Cedar Walton contribue lui aussi à l'effort d'écriture collective en proposant le tempéré "Black" mais également la plage titre qui s'avère être au final une déclinaison à peine voilée de "So What" ... L'expérience valait la peine d'être menée mais il est un fait certain qu'Henderson, en tant que soliste, se révèle bien plus à l'aise dans des configurations plus restreintes. Ce cinquième album de Joe Henderson pour Blue Note sera aussi le dernier qu'il réalisera pour le compte du label ; paradoxalement, seules ses participations en tant que sideman sur les disques des autres continuent à alimenter sa légende.

note       Publiée le dimanche 14 mars 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Mode for Joe".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Mode for Joe".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Mode for Joe".

Coltranophile › lundi 15 mars 2010 - 12:42  message privé !

Un bon disque où trône "Shade Of Jade" (avec une petite référence à "Inner urge" dans le solo de Joe d'ailleurs) clairement au-dessus du lot à mon sens. Encore une fois, l'affiche tient plutôt bien ses promesses dans l'action. Les thèmes sont en-dessous mais c'est surtout que le talent d'arrangeur n'était pas du côté de Henderson mais bien du côté de son complice Dorham qui savait relever des compositions à priori anodines par de belles intrications qui font ici défaut dans l'exposé des mélodies. Et le bonhomme n'est plus là. "Inner Urge" étant en quartet, son absence n'avait pas le même impact qu'ici. Mais tout amateur de cette époque, du saxophoniste (et du label en question) y trouvera son bonheur même si moins intense que sur "Inner Urge" ou même "In'N Out".

Note donnée au disque :