Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHJoe Henderson › Our Thing

Joe Henderson › Our Thing

cd | 6 titres | 45:47 min

  • 1 Teeter tooter [8:33]
  • 2 Pedro's time [10:04]
  • 3 Our thing [5:36]
  • 4 Back road [6:19]
  • 5 Escapade [8:05]
  • 6 Teeter tooter (alternate take) [7:10] [bonus]

enregistrement

Van Gelder Studio, Englewood Cliffs, New Jersey, États-Unis, 9 septembre 1963

line up

Kenny Dorham (trompette), Joe Henderson (saxophone ténor), Andrew Hill (piano), Eddie Khan (contrebasse), Pete Laroca (batterie)

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
hard bop > latin jazz

Pour sa seconde session en tant que leader, Joe Henderson mise encore sur la formule en quintette, une formule éprouvée et approuvée qu'il reconduira une fois encore pour "In'n'Out" l'année suivante. Eddie Khan remplace au pied lever Butch Warren et c'est le pianiste Andrew Hill qui vient faire un petit coucou de l'autre côté de la lorgnette, augurant des collaborations à venir. Trois mois séparent les deux sessions et si l'empreinte du hard bop n'est pas prête de disparaître, on sent que le saxophoniste se joue déjà du style pour le pousser dans ses derniers retranchements, construisant des thèmes où il peut laisser libre cours à des chorus incendiaires. Tel est le cas de "Teeter Tooter" ; malgré sa vitesse d'exécution, Henderson reste d'une précision diabolique dans son phrasé ample et rugueux. Cette impétuosité à vouloir flirter dangeureusement avec ses propres limites se traduira aussi à travers sa seconde et dernière composition au profit du disque, celle-là même qui donne son nom à l'album. Propulsé par un swing spectaculaire, le thème marque une pause dans son développement en jouant un midtempo qui ralentit la cadence et annonce le retour au tempo d'origine par un appel dramatique joué conjointement par le piano et la basse. L'écriture de Joe Henderson se révèle sensible, intelligente mais aussi ludique. Comme précisé plus haut, le reste de l'album se concentre sur des compositions qu'on doit attribuer au trompettiste Kenny Dorham, jamais bien loin. C'est "Backroad", un blues de facture classique, "Pedro's Time", latin jazz de raison, et enfin "Escapade", peut-être pas du niveau des compositions de Henderson, mais une formidable petite ballade qui explore les possibilités du modal. "Our Thing", en réponse à la "New Thing" qui se développe chez la concurrence, affirme que la lente course vers le progrès et l'évolution peut aussi se faire dans le respect des règles, en cherchant à les transcender de l'intérieur plutôt qu'à les briser purement et simplement.

note       Publiée le dimanche 14 mars 2010

partagez 'Our Thing' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Our Thing"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Our Thing".

ajoutez une note sur : "Our Thing"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Our Thing".

ajoutez un commentaire sur : "Our Thing"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Our Thing".

Coltranophile › lundi 15 mars 2010 - 11:30  message privé !

J'ai toujours eu un léger souci avec ce disque qui pourtant a tout pour me plaire sur le papier. Quelque chose déjà dans le son. Un manque de chaleur, une aridité. La patte d'Andrew Hill se fait sentir et si cela amène sur des sentiers pas encore battus et rebattus, on sent la formation moins à l'aise que sur le précédent disque (ou même qur sur le "Black Fire" de Andrew Hill lui-même où Joe Henderson est fantastique). Un bon disque qui laisse tout de même une sensation d'inachevé.

Note donnée au disque :