Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeadspike › Punx uber alles

Deadspike › Punx uber alles

cd • 5 titres • 14:00 min

  • 1Intro - politik religion3:31
  • 2Dédé et son RMI2:15
  • 3Florence3:02
  • 4National decadence2:20
  • 5Punx uber alles2:47

remarques

chronique

Styles
punk

***

note       Publiée le lundi 1 mars 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Punx uber alles".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Punx uber alles".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Punx uber alles".

Wotzenknecht › jeudi 15 avril 2010 - 10:49  message privé !
avatar

"Alors si vous avez compris que le punk, ce n'est surement pas Nofx..." Haha faudra dire ca à Deadspike alors > http://c1.ac-images.myspacecdn.com/images01/64/l_7f7afbe4cf6b616d4e471761ef2711b4.jpg

Potters field › mercredi 17 mars 2010 - 18:28  message privé !

pourmoi, punk c'est plus un adjectif qu'on peut accoler à tout ce qu'on veut, plutot qu'un nom définissant un truc bien arreté.

Coltranophile › mercredi 17 mars 2010 - 18:18  message privé !

Je suis entièrement d'accord vu que le punk dans sa démarche se voulait (même si c'était d'ailleurs un énorme mensonge) une table rase ou au moins une remise des compteurs à zéro ce qui rend absurde la démarche "back to the roots" ou hommage éternel. Ca n'empêche pas la musique d'être potentiellement bonne mais ça revient à mettre en avant un habillage qui est juste à côté de la plaque.

Dioneo › mercredi 17 mars 2010 - 18:14  message privé !
avatar

Oui, aussi !

Mais disons qu'avec "le punk", ça sonne encore plus faux parce que... Enfin voilà, même si certains revendiquent un quelconque esprit du truc, à ma connaissance, personne n'a prétendu que le metal était un mouvement politique, une éthique, une posture morale précise et uniforme.

Et par ailleurs même un type comme Bruel mesurerait bien le ridicule de la chose si on lui proposait de sortir un "Frehel Päs Mörte" ou équivalent. Même les Têtes Raides n'oseraient pas, tiens.

Encore une fois, le malentendu vient, j'ai l'impression, de ce que certains parlent seulement musique, mouvement artistique si on veut, avec ce que ça implique de développements, de contradictions, alors que d'autres désignent par le même mot un événement - et ceux-ci sont par nature brefs et circonscrits. Ce qui ne veut pas forcément dire sans séquelles ni conséquences.

Coltranophile › mercredi 17 mars 2010 - 18:04  message privé !

Vrai. Mais tout aussi vrai pour quasiment tous les styles qui ont pignon sur rue, approuvés par la FNAC avec les casiers qui vont avec, les articles des 50 disques essentiels du genre et tutti quanti.....Quel rapport au bout d'un temps entre la chanson française de Frehel et celle de Bruel même quand il la reprend, entre du Curtis Mayfield sous le panneau R'N'B à deux pas de Rihanna sans doute, du métal avec Thin Lizzy et Morbid Angel? Le fait est que le punk est devenu une catégorie lu et approuvé même dans Télérama et donc qu'on s'échine à savoir ce qui rentre dedans ou pas, avec la mauvaise impression que finalement ce qui lui avait donné son élan vital est bel et bien enterré avec l'histoire qui est venu avec. Si on avait dit aux premiers punk que la nostalgie viendrait frapper leurs rejetons, j'ose à peine imaginer leurs gueules.