Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPhazm › Cornerstone of the macabre

Phazm › Cornerstone of the macabre

cd • 11 titres • 47:13 min

  • 1Love me rotten04:50
  • 2The worm on the hook04:03
  • 3Damnation04:05
  • 4Strange song03:17
  • 5Welcome to my funeral04:22
  • 6The old smell of the meat03:22
  • 7Mucho Mojo!04:36
  • 8The end03:15
  • 9Necrophiliac03:32
  • 10Damage Inc.05:31 [reprise de Metallica]
  • 11Adrift06:20

enregistrement

Enregistré au Sainte-Marthe Studio en février et mars 2008

line up

Pierrick Valence (chant, guitares, piano), Max Nomine (basse, guitares, chant), Gorgor (batterie, chant)

remarques

chronique

Styles
metal
heavy metal
metal extrême
death metal
stoner
rock
Styles personnels
death n' roll macabre

On ne saurait pas que Phazm avait décidé quelques mois plus tard de splitter, j'aurais pu dire qu'avec ce troisième album, Phazm devient véritablement un groupe à part entière. Déjà, avec le deuxième album, je trouvais que le groupe avait trouvé sa voix, son style, son identité et commençait véritablement à ne plus être un side-project "pour le fun" (du point de vue du fan). Là, avec ce troisième album, on peut dire que Phazm enfonce un peu plus le clou, même si on n'a un peu moins l'effet de surprise. Ce "Cornerstone of the macabre" porte méchamment bien son nom, du bon gros metal en version stoner avec des p'tites influences death et heavy avec ce chant si purulent mais pas typé death et ces guitares poisseuses à souhait. Il y a une véritable unité et une identité très forte ici. Je peux vraiment affirmer que Phazm invente un style. Vous voyez Down et toute cette scène stoner sudiste ? On retrouve ici cette même ambiance moite et sombre, celle de la Louisiane et de ses champs de coton (écoutez "Strange song" - on dirait que c'est tiré tout droit du deuxième album de Down !). Mais là, en plus, c'est sur une base metal extrême plus proche de Necrophagia avec ce son gras et cette puissance décuplée. Ça m'avait bien interpelé sur leur précédent album ces références à Lynyrd Skynyrd et Black Label Society. Et bien là, il n'y a plus de doute, le groupe s'est totalement lâché sur ce concept américain et ce son si profond en y ajoutant leur rythmique de plomb, que ce soit en up-tempo ou en version limite doom. Ça suinte, ça pue, c'est lourd, mais qu'est-ce que c'est bon ! Même la reprise de Metallica est franchement bien réussi et réjouissante. Comment cela se fait-il qu'ils se soient séparés ? Vraiment dommage parce qu'il y avait matière pour réaliser encore de belles choses.

note       Publiée le samedi 20 février 2010

Dans le même esprit, Nicko vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Cornerstone of the macabre".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cornerstone of the macabre".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cornerstone of the macabre".

nicliot › lundi 31 octobre 2016 - 15:55 Envoyez un message privé ànicliot

En concert ce soir à Mérignac

Note donnée au disque :       
nicliot › lundi 20 juin 2011 - 21:44 Envoyez un message privé ànicliot
!
Note donnée au disque :       
born to gulo › mardi 2 mars 2010 - 23:42 Envoyez un message privé àborn to gulo

mélangé à beaucoup de Satyricon - et comme pressenti, une subtile touche de Trepalium - hein, qu'on vienne pas dire que j'ai entourloupé le chaland

Note donnée au disque :       
Dun23 › mardi 2 mars 2010 - 23:23 Envoyez un message privé àDun23

Mais c'est que tu mets l'eau à la bouche quand tu veux, toi!

born to gulo › mardi 2 mars 2010 - 22:09 Envoyez un message privé àborn to gulo

bon, bah je passe du c'est pas mal fait du tout au putain c'est carrément bueno ; et s'il faut vraiment namedropper un groupe nola ou stoner, je dirais plutôt Corrosion of Conformity ou Clutch, que ces sumos de Down

Note donnée au disque :