Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAnother Species › Loading...

Another Species › Loading...

cd • 18 titres

  • 1The beginning of
  • 2Hunger for...
  • 3'Vector-bourne'
  • 4Forgetting or never regretting
  • 5Invisible
  • 6Don't stop just go
  • 7Dead man's recognition
  • 8The time will come
  • 9Sinister
  • 10No more of me
  • 11Dark room
  • 12Diseased mind
  • 13(I don't want to be)
  • 14Existence
  • 15Dragged under
  • 16Phobia
  • 17Unreflected love
  • 18In a trance

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Enregistré, mixé et produit par Nic Species

line up

Erica Species (chant), Nic Species (tous les instruments)

remarques

www.anotherspecies.co.uk

chronique

Des news (plus toutes fraîches d'ailleurs) from London Town que j'avais bien négligée récemment: un groupe baptisé Another Species a sorti son premier album après avoir auto-produit deux EPs. Jusque là, rien de bien étonnant, leur style l'est davantage puisqu'il s'agit de deathrock, un genre que les Britanniques ont plutôt tendance à bouder. Musicalement, on sent l'écriture d'un duo, Monsieur joue de tous les instruments et Madame gère les voix; comme bien souvent dans ce genre de cas, les mélodies ne sont pas forcément riches en rebondissement; elles s'égrènent sur des bases similaires s'enrichissant parfois de deux ou trois touches supplémentaires mais globalement reposant sur une suite de séquences. La musique est d'ailleurs enregistrée comme un bloc destiné à servir d'écrin à la voix. Cette technique fait sa qualité et son défaut, certaines pièces pouvant donner une impression de linéarité et les chutes pouvant s'avérer brusques. Le point fort du duo, ce sont ses ambiances. Erika Species n'est pas une grande chanteuse mais son timbre, entre la toute jeune Siouxsie et Diamanda Galas, permet vite de développer une impression malsaine, presque incantatoire et elle ne se gène pas pour le faire; couplé à une musique privilégiant la noirceur et évitant les sons clairs, il fait mouche. Si les rythmes sont répétitifs, la programmation évite pourtant la facilité et bricole quelque chose d'hypnotique, de pesant, pas trop rapide, à quoi Nic Species accroche des lignes de basse plombées, des guitares déchirées mais étouffées et quelques touches de clavier bien utilisées. Another Species prend ainsi ses distances avec l'école américaine pour se forger une identité propre, moins punk mais tout aussi sombre. Le reproche principal reste le nombre de titres proposés; aucun d'entre eux n'est réellement faible, ils ne sont jamais trop longs mais malgré des tentatives de variation, un vrai travail sur les sonorités, le chant n'évolue pas énormément, les climats développés évoluent dans une sphère restreinte, ce qui est bon pour la cohérence de l'album mais incite à décrocher de sa concentration sur les dernières chansons. Des moments forts, ce disque n'en manque pas pourtant: l'excellent 'Sinister', 'Dark room' (et ses échos de Mother Destruction), 'I don't want to be', 'Phobia' ou encore la valse hantée de 'Existence'. Il m'a fallu pas mal d'écoutes pour me forger une opinion définitive entre le 4 et le 5 mais au final, j'ai envie d'encourager ce groupe. Si leur musique n'est pas exempte de défauts, elle est sincère et passionnée, véritablement sombre et inquiétante, à écouter très fort et le travail sur les atmosphères mérite à lui seul des félicitations. Another Species a également su développer sa propre identité, sans copier les grands noms du genre...Conseillé aux amateurs du genre, sans hésitation. 4,5/6

note       Publiée le mercredi 17 février 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Loading...".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Loading...".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Loading...".