Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGorgoroth › Quantos possunt ad Satanitatem trahunt

Gorgoroth › Quantos possunt ad Satanitatem trahunt

cd • 9 titres • 34:48 min

  • 1Aneuthanasia02:19
  • 2Prayer03:33
  • 3Rebirth06:34
  • 4Building a man03:23
  • 5New breed05:29
  • 6Cleansing fire03:13
  • 7Human sacrifice03:46
  • 8Satan-prometheus05:37
  • 9Introibo ad alatare Satanas00:53

enregistrement

Enregistré au Monolith Studio

line up

Pest (chant), Infernus (guitares), Bøddel (basse), Tomas Asklund (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal

Gorgoroth... Qu'est-ce qu'on a pu se marrer ces dernières années au sujet de Gorgoroth sur les diverses frasques extra-musicales de ses membres... Dire qu'à un moment, on avait deux groupes pour le prix d'un, sous le même nom Gorgoroth et qui devaient jouer les mêmes morceaux. Je commence à devenir nostalgique de cette période, maintenant que c'est fini, tellement on se fendait la poire dès qu'une news arrivait sur le front des gars de Gorgoroth... Que ce soit avec Infernus, King Ov Hell, Gaahl ou Pest, que de rire... Bref, voilà, maintenant le jugement final est passé, Infernus EST Gorgoroth et c'est à lui de continuer la voie prise par la formation norvégienne (King et Gaahl ayant formé leur God Seed qui durera juste quelques mois avant de partir vers d'autres univers musicaux ou pas !). "Quantos bidule-machin-chose" représente donc le premier enregistrement officielle de la nouvelle formation norvégienne, avec le retour de l'un de ses chanteurs vedettes des années 90, Pest. On a aussi le bassiste... d'Obituary (Que vient foutre ce floridien dans le froid norvégien ? Surtout pour y jouer du black metal ! Moi pas comprendre !) et un ancien batteur de Dark Funeral (là, je comprends un peu mieux ce choix...). Franchement, le line-up ne m'inspirait pas trop, à part Pest. Concernant Infernus, je restais dubitatif, mais après tout, c'est bien lui qui a créé le groupe, alors pourquoi pas, surtout si on peut retrouver l'atmosphère des premiers albums. Bah en fait, le résultat est ultra-décevant ! Je trouve que le chant manque grandement de profondeur, on a juste un cri sans consistance, peu convainquant. Les compos, quant à elles, sont bateau, sans aucune ambiance, je ne retrouve du son Gorgoroth que quelques riffs de guitares reconnaissables, mais pour le reste, "Quantos..." est un album sans âme, sans rythme et ayant une production trop propre. Merde, il s'agit de Gorgoroth quand même, LE groupe qui a un son crade et méchant, LE groupe que t'écoute pour te faire MAL, parce que Gorgoroth, c'est ce son agressif qui te pète à la gueule et qui te chie dessus, pour te faire ressentir la puanteur de ses entrailles ! Gorgoroth, c'est censé être le groupe impitoyable qui n'a pas une once de mélodie ou de production polie. Merde, quand t'écoutes un album comme "Pentagram" ou "Destroyer", c'est pour te prendre dans la gueule un coup de poing graisseux, purulent, agressif, crade et répugnant ! Là, il n'y a rien d'autres que du black metal commun, presque propret... Pas le retour attendu en ce qui me concerne...

note       Publiée le samedi 13 février 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Quantos possunt ad Satanitatem trahunt".

notes

Note moyenne        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Quantos possunt ad Satanitatem trahunt".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Quantos possunt ad Satanitatem trahunt".

D.Phet › jeudi 23 août 2012 - 10:21  message privé !

Un album vide de toute âme avec une des pistes batterie les pires qu'il m'ait été donné d'entendre.

Note donnée au disque :       
ericbaisons › mercredi 4 janvier 2012 - 01:10  message privé !

expres à mon avis, et avec une batterie et des grattes playmobil.

Fryer › lundi 2 janvier 2012 - 23:05  message privé !

Profetens Apenbaring, c'est un massacre. Comment font-il pour avoir un son si ridicule ?

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › lundi 2 janvier 2012 - 21:37  message privé !

le remake d'UtSoH est encore pire que celui-là...

Note donnée au disque :       
Crusard › samedi 24 avril 2010 - 12:37  message privé !

Finalement il y a quand même des petits passages sympas mais impossible de ne pas faire avance rapide pour terminer l'album.

Note donnée au disque :