Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFF.D.Project › Blue Visions

F.D.Project › Blue Visions

cd | 9 titres | 68:58 min

  • 1 1 Harmonie in Space 8:24
  • 2 2 Dreamless World 5:52
  • 3 3 Galaxy 2003...The Next Generation 6:13
  • 4 4 Memorys 8:11
  • 5 5 Sealife - Whale and Dolphin 7:09
  • 6 6 Galaxy 2004...the long way 15:41
  • 7 7 Two Times In One 6:12
  • 8 8 Endless Dream Part Two 5:31
  • 9 9 Blue Visions 5:23

line up

Frank Dorittke : Claviers, synthétiseurs, guitares et percussions

chronique

Blue Visions est l’album de transition pour Frank Dorittke. Un album plus percutant qu’Electronic Dreams, où FD Project sort sa lourde guitare et sillonne les longues et tortueuses séquences sur des titres plus élaborés et incisifs, tout en y insérant quelques titres comme Dreamless World et Endless Dream Part Two qui embrassent encore les rythmes légers et timides qui aromatisaient l’ambiance de son tout premier opus. Harmonie in Space amorce cette 2ième aventure musicale de FD Project avec un afflux séquentiel qui s’enchevêtre dans un univers sonore aux boucles échotiques. Cymbales ‘’tsst-tsst’’ et pulsation hypnotique accompagnent cette cadence en spirale qui virevolte et oscille sur une structure rythmique pourvue d’une bonne basse d’où fusent de brefs solos d’une guitare lourde et de strates d’un synthé mellotronné. Hybride, le rythme tangue entre une douce lourdeur et une douce nuance aux atmosphères éthérées, une structure rythmique qui tisse la majorité des tempos de Blue Visions. Moins fougueux, Galaxy 2003...The Next Generation est moulée de ses fines séquences qui sautillent doucement dans une ambiance sombre. Un mouvement séquentiel solitaire qui façonne une rythmique douce où le synthé prédomine de ses belles strates et beaux solos. Un titre qui fait le pont entre les 2 premières œuvres de FD Project. Galaxy 2004 embrasse la même structure séquentielle, mais est remplie de beaux solos qui torsadent dans une atmosphère plus mordante. La finale est plus modérée avec un mouvement séquentiel dont l’écho façonne une structure hoquetante, tout comme Two Times In One qui dévie sur une structure finement éthérée. C’est sur Memorys que les premières influences de Mike Oldfield se font sentir avec une fine séquence qui tournoie, moulant une étrange fusion Tubular Bells et Halloween. Une comptine qui se déroule avec une sonorité cristalline où la guitare de Dorittke boucle de longs solos suaves et incisifs sur une rythmique appuyée d’une basse pulsative. Sealife - Whale and Dolphin épouse une structure très TD années Linda Spa avec un doux saxophone qui embrasse les solos très méthodiques de FD Project. Idem pour la pièce titre qui jouit d’une belle intro acoustique et dont la guitare flirt avec une sonorité très TD, concluant un album où la mélodie et les harmonies prédominent toujours, mais avec une approche structurelle bien plus élaborée, étoffée et progressive que sur Electronic Dreams. Un bon FD Project!

note       Publiée le jeudi 11 février 2010

partagez 'Blue Visions' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Blue Visions"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Blue Visions".

ajoutez une note sur : "Blue Visions"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Blue Visions".

ajoutez un commentaire sur : "Blue Visions"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Blue Visions".