Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGuns n' Roses › Use your illusion II

Guns n' Roses › Use your illusion II

  • 1991 • Geffen GEFD-24420 • 1 CD

cd • 14 titres • 75:58 min

  • 1Civil war07:36
  • 214 years04:17
  • 3Yesterdays03:13
  • 4Knockin' on heaven's door05:36 [reprise de Bob Dylan]
  • 5Get in the ring05:29
  • 6Shotgun blues03:23
  • 7Breakdown06:58
  • 8Pretty tied up04:46
  • 9Locomotive08:42
  • 10So fine04:04
  • 11Estranged09:10
  • 12You could be mine05:48
  • 13Don't cry04:40 [paroles différentes de la version de "Use your illusion I"]
  • 14My world01:22

enregistrement

Enregistré aux A&M Studios, au Record Plant, au Studio 56, au Image Recording (tout ça à Hollywood), aux Conway Studio (à Los Angeles, mais pas loin d'Hollywood, hein !?), Aux Metalworks Recording Studios à Toronto (un peu d'exotisme ne fait pas de mal...)

line up

Duff Mckagan (basse, chant, guitares), Dizzy Reed (claviers, piano, percussions, chant), W. Axl Rose (chant, claviers, percussions), Slash (guitares, banjo, chant), Matt Sorum (batterie, chant), Izzy Stradlin (guitares, sitar, chant, percussions)

Musiciens additionnels : Steven Adler (batterie), Strother Martin (narration), Josh Richman (chant), The Waters (chant), Howard Teman (piano), Shannon Hoon (chant), Johann Langlie (claviers, synthés)

remarques

chronique

Styles
rock
hard rock
Styles personnels
le taj mahal du rock

Comment parler d'un tel monument, d'un tel album, d'une telle œuvre ? Sérieusement, je commence à radoter avec Guns N' Roses, parce que j'ai mis la même chose sur la chronique de leur premier album !! Mais c'est vrai, pas facile de trouver les bons mots autre que "Voici le plus grand album, avec le volume I, que je possède dans ma discothèque" !! Parce que on a beau se marrer tous les jours à discuter le bout de gras au sujet de tel ou tel artiste, de tel ou tel disque, mais force est de constater que là, de MON point de vue et concernant MES goûts, voilà le summum de ce que j'ai. Et ce n'est pas parce que j'ai ce disque depuis 18 ans que je dis ça. Non, ce disque je le ré-écoute régulièrement et rien, mais alors rien ne fait changer mon avis d'un pouce. Dans cet album, il y a de tout. Du bon rock bien pêchu, peut-être même ce qu'ils ont fait de plus speed et énergique ("Shotgun blues"), il y a du blues, du rock tranquillou ("Yesterdays"), des solos extraordinaires et une inspiration imparable. Il n'y a pas un seul mauvais morceau. Tous ont une personnalité et une force impressionnante. Chaque membre du groupe apporte sa propre personnalité et son propre style et chacun est complètement différent de ses cinq petits camarades de classe. C'est bien simple, tous les musiciens sont au sommet de leur art avec une osmose qu'on ne reverra plus. C'est d'ailleurs un exploit d'avoir des musiciens aussi différents sortir un disque si homogène et possédant une telle puissance sans qu'un membre du groupe ne prenne le pas sur les autres. La diversité de l'album et surtout sa construction si admirablement bien pensé font que l'heure et quart que dure le disque passe sans s'en rendre compte (et même si on l'enchaîne à son jumeau, le volume I, qui a la même durée). Les arrangements sont si bien pensé et réalisé. On a l'impression que c'est si facile de sortir un album tellement tout est limpide ici. Je ne peux pas parler de tous les morceaux en détail, de toute manière, vous les connaissez forcément par cœur... Ceci dit, on ne peut pas ne pas mentionner l'extraordinaire "Estranged", différent, à géométrie variable, possédant des parties de guitares admirables, profondes et douces. Ce disque est très recherché et unique. La plupart des titres ne sont pas de simples morceaux en couplet-refrain-couplet-refrain, "Breakdown", "Locomotive" ou "Get in the ring" proposent des structures plus élaborées et longues, utilisant plusieurs patterns et rythmes, rassemblés à chaque fois dans un seul morceau. Le résultat est admirable et très convainquant. "Civil war" est aussi un morceau de choix, intense et si énorme en concert avec des arrangements improbables mais qui marchent impeccablement. Une chose intéressante à remarquer se situe à la fin du disque. Je considère qu'il se termine avec "Estranged", dont la fin est jumelle avec celle "Coma" - dernier morceau du volume I, le même roulement de batterie pour une fin équivalente ; avec trois titres en bonus du disque, la BO de "Terminator II", "You could be mine", une version alternative de "Don't cry" et un délire electro d'Axl. "Use your illusion II" n'est pas un disque de rock, ce n'est pas un disque de hard rock, ni de blues, ni de country, c'est tout simplement un monument de la musique, point. Cela fait plus de 18 ans que je cherche un album qui puisse lui arriver ne serait-ce qu'à la cheville et à part le volume I, je cherche encore...

note       Publiée le dimanche 7 février 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Use your illusion II".

notes

Note moyenne        24 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Use your illusion II".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Use your illusion II".

fallon › jeudi 7 juin 2018 - 14:04  message privé !

ok, y a de la guimauve franchement dispensable ("Don't cry" me gonfle) mais ça reste une œuvre marquante . "Civil War" est un titre imposant, au refrain imparable, "Estranged" un ballade d'une beauté saisissante, "Pretty tied up" déchire avec son intro orientale, "yesterday"....etc...etc....Je l'ai écouté des centaines de fois au début des années 90 et 27 ans après quand je me le repasse, une douce nostalgie m'étreint.

Note donnée au disque :       
Dead26 › mardi 28 juin 2016 - 19:25  message privé !

Le seul album que j'arrive à écouter (en mode programmation sur le titre 12 et c'est tout).

Note donnée au disque :       
Ramon › jeudi 11 juillet 2013 - 17:59  message privé !

14 years of Painnnn....purée que c'est bon !

Note donnée au disque :       
Solvant › vendredi 5 juillet 2013 - 00:42  message privé !

C'est malin vlà que tu me fait ressortir Illusion I ...

Concernant la pochette, à part que ça me rappel le lycée ... ?

Note donnée au disque :       
zugal21 › jeudi 4 juillet 2013 - 23:00  message privé !

je me souviens du matraquage insupportable de knockin' on heaven's door à la radio et à la télé à l'époque. Ca m'a dégoûté d'aller plus loin.