Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAThe Awakening › Tales of absolution and obsoletion

The Awakening › Tales of absolution and obsoletion

cd • 10 titres

  • 1Ivory (part 1 & 2)
  • 2Indian summer rain
  • 3Upon the water
  • 4A carnival of souls
  • 5Frozen
  • 6Nothing like the rain
  • 7Where the shadow goes
  • 8Open
  • 9Prayer for the song
  • 10Alone

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Intervention Studios, Johannesbourg, Afrique du Sud, Chicago, USA

line up

Ashton Nyte (chant, guitare, programmation), Rose Mortem (clavier, piano), Tiavi Rudow (guitare), Leesa Jozsa (basse)

remarques

chronique

Ce nouvel opus, près de trois ans après 'Razor burn', était annoncé comme un retour aux sources, ce que confirme l'iconographie du livret...Effectivement, Dieu merci, Ashton Nyte semble avoir tourné le dos à sa période gothic metal noyée de machines, de sonorités froides et grinçantes...Dieu merci ? Oui car selon moi, malgré un talent certain, en trois albums notre homme avait fait le tour de la question et risquait de se répéter. Visiblement il pensait de même puisque 'Tales of absolution and obsoletion' se présente d'emblée comme plus simple, la chanson dans son essence redevient reine et la production quitte le premier plan; moins de technologie, un travail accru sur les sonorités des instruments et une structure de groupe plus classique. Exit les riffs sauvages, les guitares retrouvent des arrangements plus typiques d'un gothic rock moderne tel qu'on le trouve chez Ikon ou Diary of Dreams en plus sombre et le clavier épaule efficacement. Débarrassée de certains tics, la voix de Ashton retrouve une gravité sensuelle en diable ('Frozen', 'Alone'). En un mot comme un cent, le disque enchaîne les morceaux imparables ('Carnival of souls', 'Frozen', 'Indian summer rain', 'Where the shadow goes' ou encore 'Open'), qu'ils opèrent dans la mélancolie ou l'électricité. The Awakening retrouve un peu d'une âme qui s'était égarée dans des expérimentations diverses et nous délivre ici son meilleur album depuis 'The fourth seal of zeen'.

note       Publiée le vendredi 5 février 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Tales of absolution and obsoletion".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Tales of absolution and obsoletion".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Tales of absolution and obsoletion".