Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMonolake › Gobi the desert

Monolake › Gobi the desert

cd • 1 titre • 36:54 min

  • 1Gobi the desert

enregistrement

Gerhard Behles , Robert Henke

line up

Produit au Studio Charlottenburg.

remarques

Artwork par Alexej Paryla- "36:54 gobi. 110° 35' south 45° 58' west"

chronique

Styles
ambient
electronica
Styles personnels
immersion sensorielle

Un sortie atypique des débuts, beaucoup plus importante qu’elle n’en a l’air. Monolake faisait partie de la deuxième génération de l’IDM, celle qui n’a jamais eu la musique de danse quelle qu’elle soit comme point de référence. Leur truc, c’était plutôt la musique électronique savante et expérimentale, sans passer par la case acid. Ces gens n’avaient jamais connu le second summer of love, l’effervescence, l’engouement médiatique. Contrairement à Autechre, leur musique ne semble pas répondre à un désir de changement mais à une sorte de vide à remplir dans le paysage électronique allemand. Monolake commence sa carrière (même si les très confidentiels Hongkong et Interstate étaient sortis) par nous laisser de l’espace pour respirer, par nous bercer de sons naturalistes, à la limite du field recording (ils sont pourtant bel et bien électroniques). Ils nous laissent rêver sans nous imposer leur univers, et ça, c’est important. Particulièrement ambient, Gobi the desert peut, lors d’une première écoute distraite, laisser supposer qu’il n’y s’y passe rien. Sauf qu’une fois les lumières baissées, une fois notre esprit transmuté dans ce désert où semble palpiter toute une vie nocturne et organique, on réalise qu’il y a beaucoup d’activité, pour un désert la nuit ! Trop pour simplement s’endormir devant le feu de camp qui s’éteint tranquillement… Le crépitement des braises prend alors une dimension pharaonique dans cette nuit sans un brin d’air, où nul n’a jamais pénétré. Un de ces disques à chérir pour sentir sa propre solitude au monde vous enserrer comme une cape lourde et bienveillante. Peut-être un choix pertinent pour la fameuse île déserte, là où tout autre disque ne paraîtra que superflu à côté de cette petite chose en harmonie avec tout bruissement animal impromptu. Il s’agit en fait d’une des plus importantes sorties de Monolake.

note       Publiée le dimanche 4 avril 2010

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Gobi the desert" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Gobi the desert".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Gobi the desert".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Gobi the desert".