Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDimmu Borgir › In Sorte Diaboli

Dimmu Borgir › In Sorte Diaboli

  • 2007 • Nuclear blast NUCLEAR BLAST 27361 18620 • 2 CD digipack

cd • 10 titres • 48:37 min

  • 1The Serpentine Offering05:09
  • 2The Chosen Legacy04:17
  • 3The Conspiracy Unfolds05:24
  • 4The Ancestral Fever05:51
  • 5The Sacrilegious Scorn03:58
  • 6The Fallen Arises02:59
  • 7The Sinister Awakening05:09
  • 8The Fundamental Alienation05:17
  • 9The Invaluable Darkness04:44
  • 10The Foreshadowing Furnace05:49

enregistrement

Enregistré entre octobre et décembre 2006.

line up

Galder (guitare), Hellhammer (batterie), Mustis (claviers), Shagrath (chant), Silenoz (Erkekjetter Silenoz) (guitare), Vortex (basse et chant clair)

remarques

L'édition chroniquée ici est la version limitée européenne de l'album. Le titre Ancestral Fever est le bonus de cette édition, accompagnée d'un DVD. L'édition limitée américaine a un autre titre bonus "The Heretic Hammer" et la version japonnaise le titre "Black Metal (Venom Cover)".

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal symphonique

Soyons honnête, Dimmu Borgir est un groupe avec lequel, d'une certaine manière, j'ai toujours eu du mal. Dans la forme, je trouve ce groupe bon : ils proposent une musique travaillée, la jouent plutôt bien et savent se montrer efficaces sur scène. En revanche le fond me gêne beaucoup plus avec cette volonté de vendre au maximum et de plaire au plus grand nombre en intégrant un certain nombre d'éléments un peu (très ?) racoleurs. "In Sorte Diaboli" est le 7° album des Norvégiens qui, aujourd'hui plus que jamais, sont devenus une véritable machine à vendre des millions d'albums. En fait, Dimmu Borgir a trouvé la clé pour composer un black metal easy listening, apte à plaire à un grand nombre, même (surtout !) au delà du microcosme du black metal. Le problème avec ça, c'est que finalement, les schémas de composition sont souvent un peu les mêmes. Des passages grandiloquents avec des claviers aériens, du riff tantôt agressifs sur une rythmique rapide, tantôt plus lourd sur des ralentissements pour se mettre à headbanguer, le chant clair qui débarque quand on s'y attend, sans oublier des passages plus heavy. Le tout est évidement enveloppé dans une production impeccable. On prend ces éléments, on les mélange dans le désordre et on a le morceau type de Dimmu Borgir depuis au moins quatre albums. Je trouve ça satisfaisant, mais pas forcément transcendant. Aucune prise de risque, aucune surprise, aucun écart par rapport à ce qu'on attend d'eux. Au fil des albums, on a l'impression d'une vraie standardisation de leur approche musicale. Pourtant, "In Sorte Diaboli" se voulait (parait-il) être un concept album autour du christianisme au moyen-âge. Si on s'en aperçoit avec le packaging (plutôt bien foutu d'ailleurs), la musique ne transmet pas du tout cette impression, s'enfermant encore une fois dans les habitudes acquises. En cela, c'est un vrai raté. Où sont les éléments musicaux qui sont censés apporter au concept de l'album cette touche originale et... conceptuelle ? Nul part malheureusement. Alors oui, quelques titres sont sympathiques (mais pas plus). "The Serpentshrine Offering", bien que représentant typiquement le cliché musical Dimmu Borgien est plaisant à écouter. L'ouverture du second titre nous ramène à plus de violence et m'emballe déjà plus, mais ce n'est que pour mieux retomber dans la facilité ensuite. Au final, à part un riff notable ici et là, les titres s'enchaînent sans se démarquer et passent tous, sans exception, très loin de ce qu'ils auraient dû être pour constituer un concept album.

note       Publiée le mardi 19 janvier 2010

réseaux sociaux

dernières écoutes

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "In Sorte Diaboli".

notes

Note moyenne        16 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "In Sorte Diaboli".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "In Sorte Diaboli".

stickgrozeil Envoyez un message privé àstickgrozeil

Oh merde... :-D

Note donnée au disque :       
zugal21 Envoyez un message privé àzugal21

ah bah ça y est Wotz m'a contaminé

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

J'ai toujours l'impression que le diable descend d'un escalator sur la pochette, ça me perturbe.

stickgrozeil Envoyez un message privé àstickgrozeil

Le début de la fin pour moi. 2/3 titres sont assez dynamiques, enlevés et bien ficelés, mais globalement, l'ennui pointe son nom. Et je parle pas de son successeur...

Note donnée au disque :       
stickgrozeil Envoyez un message privé àstickgrozeil

Heureusement qu'on y trouve quelques titres un peu rentre-dedans (mais vite édulcorés par des orchestrations insupportables), parce que globalement, c'est pas folichon...

Note donnée au disque :