Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAcid Mothers Temple › In c

Acid Mothers Temple › In c

cd • 3 titres • 56:49 min

  • 1In C
  • 2In E
  • 3In D

enregistrement

Enregistré à FTF studio, Indo-yo, Acid Mothers Temple – Produit par Kawabata Makoto – Ingé-son : Kawabata Makoto – Producteur exécutif : Ed Hardy (Eclispe Records)

line up

Cotton Casino (voix), Hiroshi Higashi (guitare électrique, synthétiseur), Yoshimitsu Ichiraku (batterie), Makoto Kawabata (guitares électriques, violon, zuruna, synthétiseur), Atsushi Tsuyama ("monster bass"), Terukina Noriko (vibraphone, glockenspiel)

remarques

Photo de Stonehenge par Yoshida Tatsuya – Le morceau « In D » est propre à la version CD.

chronique

Styles
drone
musique répétitive
krautrock
Styles personnels
drone / motorik / expé / mr

Ce In C, en hommage à Terry Riley comme son nom et sa pochette l’indiquent (inspirée de l'artwork original, tout moche), est l’un des innombrables vilains petits canards de la discographie des Acid Mothers. Déjà, rien que par sa dégaine, il est suspect : objet aux airs sérieux et terne au milieu d’une série d’albums gorgés de femmes à poil aux titres pastiches et un rien longuets, toujours hilarants… Mais qu’attendre d’un disque qui reprend "In C", pièce la plus connue du répertoire de la musique minimaliste/répétitive, en le faisant suivre de "In E" et de "In D", pures inventions du groupe n’ayant rien à voir avec Terry Riley ? Nos sémaphores troglodytes auraient voulu se payer la tête de la musique expérimentale "sérieuse" occidentale qu’ils ne s’y seraient pas pris autrement. Bref, on croit à une blague et effectivement c’est est une. Ça commence avec quelques “séquences” de notes écrites par Riley jouées au vibraphone, mais très vite un beat Krautrock déboule comme un gros bison pas futé qui crève l’écran, amorçant une jam effrénée et monomaniaque, qui finira par mourir d’elle-même avant un dernier court sursaut hippique. Le vrai "In C", censé s’étirer et se moduler à l’envi, n’aura duré que deux courtes minutes. C’est comme si la troupe s’était écriée "et merde" au bout de quelques mesures avant de revenir toute barbe dehors à ses fondamentaux indécrottables. In E démarre par des sons cuivrés proches de la musique contemporaine, très vite écrabouillés – ça vous étonne ? – par un motorik beat monolithique uniquement à base de la note E, alias Mi, l’accord le plus simple et le plus joué par les guitaristes, ici répété (pour ça l’esprit de Riley est respecté) sans la moindre variation mélodique, de plus en plus vite, glissant sur une basse 100% gruyère fondu délectable. Quant à In D, il n’utilise la note que pour en faire un long bourdon passif sous perfusion de sustain, prévisible pour un exercice de "face B Allemande". Si toutes ces libertés prises par rapport à la version écrite par Riley peuvent sembler blasphématoires, surtout vu le nombre de possibilités laissées ouvertes par ce dernier pour son interprétation, on peut aussi voir la chose sous l’angle suivant : In C contenant en réalité du mi mineur et du sol mineur, et ses instructions préconisant clairement aux musiciens de se faire plaisir et d’essayer de nouvelles approches, la version d’AMT en apparaît ainsi comme la suite logique, l’œuvre étant de base ouverte à tous les instruments et propices aux dérapages conceptuels ou idiots. Comme celui-ci, un peu trop vain pour espérer le ressortir du placard, même si la première fois, c’est toujours drôle…

note       Publiée le mardi 19 janvier 2010

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

  • Terry Riley › In c
    Terry Riley - In c
    L’original, la base de la mr (musique répétitive, allons)
  • Neu! › 2
    Neu! - 2
    Mélangé avec ça, autre original très originel s'il en est...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "In c".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "In c".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "In c".

azfazz › dimanche 8 septembre 2013 - 15:21  message privé !

Ouaip, moi aussi j'aime bien ce disque. Je suis d'accord avec Dariev Stands, le titre "In C" frôle vite le hors-sujet et aurait une note sous la moyenne s'il avait été un devoir d'école de musique... mais bon, AMT n'a de comptes à rendre à personne, ils utilisent le morceau de Riley comme prétexte à se faire plaisir, et en tant que simple auditeur lambda, j'apprécie le morceau, tout comme les suivants.

Note donnée au disque :       
Uhu › mercredi 20 janvier 2010 - 21:01  message privé !

Alors là, je ne comprends pas mais alors pas du tout, je le trouve bien cool ce disque, certes très éloigné de l'original de terry riley mais quoi?? Mettre du krautrock à la AMT dans In C passe très très bien, on a l'impression d'un long délire hypnotique sous acid comme si le groupe avait enregistré sur des chevaux volants (mouais je me comprends hein), je trouve que c'est une vraie alternative à la version originale de riley...et puis In E passe tout seul aussi, on dirait du Merzbow période Merzbeat..non vraiment je ne comprends pas l'acharnement des gutsiens contre AMT...

Note donnée au disque :       
GinSoakedBoy › mercredi 20 janvier 2010 - 15:26  message privé !

Putain ouais en live c'est impressionant, orgiaque, groovy à souhait... Mais après j'ai jamais trouvé d'album à la hauteur. Moi qui voulait test ce in C pour justement le comparer à l'original, je crois que je vais m'abstenir.

dariev stands › mercredi 20 janvier 2010 - 15:14  message privé !
avatar

azerty : t'as pas remarqué que je l'ai posté juste après In C de Terry Riley non ? histoire de faire une comparaison, de voir l'original et la "reprise" côte à côte... bien sur qu'il faut pas commencer par celui-là chez AMT, prenez plutot "heavy metal thunder", mais bon le reste va arriver un jour, pas de panique, je vais pas les laisser avec deux 2/6... surtout quand on sait la claque qu'ils m'ont mise en live...

kama › mercredi 20 janvier 2010 - 13:04  message privé !

Pour un groupe qui s'apelle AMT ca craint! Je l'aimais bien moi ce dixe, faudra que je réécoute, mais la chro m'a l'air de tres bien coller: FUCK YOU WE ACID MOTHERS TEMPLE.