Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTSteve Tibbetts › Big Map Idea

Steve Tibbetts › Big Map Idea

  • 1988 • Ecm 1380 • 1 CD

cd • 12 titres • 52:46 min

  • 1Black mountain side 2:57
  • 2Black year 4:45
  • 3Big idea 5:16
  • 4Wish 5:26
  • 5Station 5:03
  • 6Start 4:22
  • 7Mile 234 6:23
  • 8100 moons 5:22
  • 9Wait 2:14
  • 103 letters part 1 2:49
  • 113 letters part 2 3:07
  • 123 letter part 3 5:02

enregistrement

Boudhanath, Katmandou, Népal et St.Paul, Minnesota, États-Unis, 1987-1988

line up

Steve Tibbetts (guitare, dobro, kalimba), Marc Anderson (congas, steel drums, berimbau, percussions), Marcus Wise (tablas), Michelle Kiney (violoncelle)

remarques

http://www.frammis.com/

chronique

Styles
ambient
folk
world music
Styles personnels
fusion

C'est toujours un bon plan de reprendre du Led Zeppelin pour se faire connaître. Un produit d'appel à même d'apporter une immense crédibilité. Mais pas de "Whole Lotta Love" ou de "Communication Breakdown" à se mettre sous la dent, vous vous en doutez. En jetant son dévolu sur "Black Mountain Side" qu'il place en tête de liste, Steve Tibbetts fait un choix stratégique hautement symbolique car ce titre à lui seul résume parfaitement l'ambition du guitariste. Comme le titre original, fidèlement repris ici, quoi que gonflé niveau percussions, Tibbetts propose un condensé de musique folk à la lumière pénétrante des variations singulières prodiguées par des musiques aux cultures autrement plus riches. À la relecture, après un "Exploded View" qu'on croyait libérateur, la réédition de "Yr" fut un savant calcul, permettant une transition tout en douceur vers ce "Big Map Idea" plus introverti qui renoue avec l'aspect essentiellement acoustique de sa musique. Présenté presque exclusivement comme une suite de dialogues entre ses parties de guitare classique, les tablas de Marcus Wise, les steel drums de Marc Anderson ("One Hundred Moons") ou l'unique intervention au violoncelle de Michelle Kiney sur "Wait", entre les deux, s'invite un silence à l'infinie profondeur qui pousse au recueillement pur et simple. Un voyage peu chahuté via un parcours des plus paisibles et riche en mille et une tonalités que notre guide aimerait partager avec toute personne capable ou désireuse d'en saisir l'infinie beauté. Puis l'album se referme sur "Three Letters", suite en trois parties, bâtie autour d'enregistrements que Tibbetts a ramené du Népal, destination qui, dit-on, ne laisse jamais indemne. Il aura en effet marqué de son empreinte ce mystérieux "Big Map Idea", première étape vers une seconde partie de carrière de toute évidence fortement imprégnée par les différents voyages qu'entreprendra le guitariste américain Steve Tibbets, évoluant à un rythme autrement plus serein que ce à quoi il nous avait habitué jusqu'ici.

note       Publiée le samedi 16 janvier 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Big Map Idea".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Big Map Idea".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Big Map Idea".