Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTSteve Tibbetts › Bye Bye Safe Journey

Steve Tibbetts › Bye Bye Safe Journey

  • 1984 • Ecm 1270 • 1 CD

cd • 10 titres • 51:34 min

  • 1Test 6:19
  • 2Climbing 3:57
  • 3Running 2:57
  • 4Night again 7:02
  • 5My last chance 4:03
  • 6Vision 5:22
  • 7Any minute 3:59
  • 8Mission 4:13
  • 9Burning up 3:10
  • 10Going somewhere 10:30

enregistrement

St.Paul, Minnesota, États-Unis, 1983

line up

Steve Tibbetts (guitare, kalimba, bandes magnétiques), Marc Anderson (congas, steel drums, percussions), Steve Cochrane (tablas), Tim Weinhold (vase), Bob Hugues (basse)

remarques

http://www.frammis.com/

chronique

Les explorateurs déçus du label ECM qui lui trouvent à juste titre un profil trop lisse, fort d'une musique d'ambiance qui ne connaît aucun heurt, pourraient peut-être enfin trouver chaussure à leur pied en se penchant plus avant sur le parcours singulier du guitariste américain Steve Tibbetts. Contemporain de David Torn, il partage avec celui-ci le même soucis de mise en place d'une texture sonore riche et originale, s'aidant des derniers outils technologiques mis à sa disposition pour transfigurer le son classique d'une guitare en quelque chose de beaucoup moins conventionnel, non pas pour la remplacer, mais pour la compléter, pour lui donner encore plus de densité et de nuances. Ajoutez à cela un intérêt véritable pour les musiques étrangères, se traduisant avant tout par toute une panoplie de percussions, et vous aurez déjà une petite idée de la folk chimérique et poétique que le guitariste est un des rares à nous proposer. "Bye Bye Safe Journey" est son quatrième disque, son second pour ECM, et c'est encore une étape supplémentaire dans l'affirmation toujours plus pertinente d'une démarche à l'époque fondamentalement marginale. Du vibrant "Test" en ouverture et son climax percussif qui renvoie à l'atmosphère moite du quatrième Peter Gabriel aux pleins et déliés d'une guitare songeuse sur le méditatif "Night Again", ou encore l'éthéré "Going Somewhere", Steve Tibbetts nous montre toute l'étendue de son talent, mais aussi le spectre relativement large lui aussi des émotions et des ambiances qu'il compte explorer. Il n'est pas seul dans l'aventure, toujours secondé par le fidèle Marc Anderson, alter égo idéal qui fait tout simplement des merveilles aux percussions. Il faut attendre l'évocateur "Vision" pour entendre Tibbetts faire vibrer pour la première fois de manière continue sa guitare électrique sous l'effet d'une pédale disto. Á l'écart de toute référence jazz, Steve Tibbetts réussit une nouvelle fois avec "Bye Bye Safe Journey" à se fondre dans l'esthétique contemplative du label tout en rencontrant ses propres motivations.

note       Publiée le samedi 16 janvier 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Bye Bye Safe Journey".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Bye Bye Safe Journey".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Bye Bye Safe Journey".