Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSlipknot › Slipknot

Slipknot › Slipknot

14 titres

  • 1/ 742617000027
  • 2/ (sic)
  • 3/ Eyel e ss
  • 4/ Wait and bleed
  • 5/ Surfacing
  • 6/ Spit it out
  • 7/ Tattered and torn
  • 8/ Me in side
  • 9/ Liberate
  • 10/ Prosthetics
  • 11/ No life
  • 12/ Diluted
  • 13/ Only one
  • 14/ Scissors

enregistrement

Indigo Ranch, Malibu CA

line up

Corey Taylor (vocals), Mick (guitars), Sid (turnables), Shawn (custom percussion), Paul (bass), Joey (drums), Chris (custom percussion), James (guitars), Craig (samples/media)

remarques

Sur la première pression du disque, "Me inside" n'était pas présente, on trouvait à sa place deux autres titres : "Frail limb nursery" et "Purity"

chronique

Est-il encore utile de présenter Slipknot, l'un des (sinon le) groupes ayant le plus fait parler de lui ces dernières années. Pour ce deuxième disque, pas mal de changements. Au niveau du line-up tout d'abord, le groupe s'enrichit de deux trois cinglés supplémentaires, la voix ensuite, est désormais confiée à Corey Taylor, et la production enfin, est mise entre les mains de monsieur Robinson. La musique proposée ici n'a plus grand chose à voir avec l'excellent "Mate Feed Kill Repeat", la formation a versé une grosse louche de death dans ses compos, les rythmes sont par ailleurs plus hardcore, le chant n'est plus du tout guttural, simplement gueulé (la voix hurlée de Corey m'est par ailleurs, proprement insupportable), et le groupe revient à des formats plus conventionnels, que d'autant qualifieront de "radio". La volonté de faire sauter les barrières, est elle aussi moins flagrante, on notera tout de même la présence de nombreux samples et de scratch sur la plupart des compos. Les compos justement, passons rapidement sur les quelques massacres que s'est permit le groupe ("(sic)", "Diluted", pour ne pas les citer... ah ben zut), pour le reste, c'est simple, les meilleures compos sont celles qui ressemblent le moins aux autres. Le single "Wait and bleed", le très entraînant "Spit it out", l'excellent "Me inside", ou les très torturés "Prostethics" et "Scissors". Pour ma part, je dois avouer que j'ai bien plus de mal à attacher au style proposé sur ce freesbee que sur le précédent, et que je ne comprends pas du tout comment il a pu faire naître un tel engouement, surtout du côté des neo-metalleux qui ne me semblent vraiment pas le public approprié à Slipknot. Sachez également que la première pression du disque proposait une tracklist différente, on y trouvait les deux trois notes d'indus présentes à la fin de "(sic)" en version longue, ainsi qu'un remix d'un vieux titre de la formation. Vous pouvez toujours gratter.

note       Publiée le mercredi 24 avril 2002

chronique

Slipknot... Voilà un nom qui suscite bien des réactions ! Beaucoup dénigrent cette formation de l'Iowa, pourtant il faut bien reconnaître que leur succès est jusqu'à présent sans précédent. Alors quelles sont les raisons de ce phénomène ? L'album est-il ultime ? Non pas vraiment. Roadrunner a-t-il effectué un matraquage publicitaire si puissant ? Non plus, eux-mêmes ont du mal à expliquer le succès du groupe ! Bref, personne ne peut vraiment nous expliquer pourquoi Slipknot vend aussi bien, tout en étant aussi brutaux. Car en effet, la musique du groupe est violente, très violente. Impulsive, simple, agressive et terriblement explosive, le metal de Slipknot vous saute à la gueule et ne vous lâche plus ! Les meilleurs exemples étant certainement les morceaux "Sic", "Surfacing" (et son refrain absolument fantastique !), "Spit it out", "No life". Tous d'une efficacité affolante, reposant sur une rythmique dirigeant les autres instruments (le prestation du batteur est d'ailleurs impressionnante), des riffs de grattes percutants et simples, un chant mortifère, hurlé jusqu'à l'apoplexie. Bref du bourrin, très rythmique, facile à retenir, et composé pour défouler, tout simplement. Cela suffit-il à en faire un disque parfait ? Non, loin de là, d'ailleurs le disque est loin d'être exempt de défauts ! Déjà sa longueur, beaucoup trop long pour un disque de brutal. Les accalmies sont beaucoup trop rares, et surtout les titres se retiennent beaucoup trop vite. Passé 5 écoutes, on connaît déjà le disque par coeur ! Sinon, il faut bien avouer que le reste est bien ficelé, production hyper percutante, image plus que travaillée (ahlàlà ces masques... Qu'est ce qu'on en entend parler !), des concerts qui assurent... Et puis certains titres sont vraiment formidables (je le répète "Surfacing" est vraiment excellent)... A noter que ma version contient 4 bonus, similaires aux titres présents sur le disque, excepté pour "Get this", qui lui sonne carrément death/grind !!! Donc si vous tombez sur ce "Slipknot" en magasin, et que vous ne le possédez pas déjà (chose rare !), vous savez à quoi vous attendre... Un bon disque, pas celui de l'année, mais un bon disque...

note       Publiée le dimanche 4 août 2002

partagez 'Slipknot' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Slipknot"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Slipknot".

ajoutez une note sur : "Slipknot"

Note moyenne :        79 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Slipknot".

ajoutez un commentaire sur : "Slipknot"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Slipknot".

born to gulo › mercredi 15 janvier 2020 - 22:02  message privé !

Wow, wow, wow... C'est vrai qu'il manquait, un peu.

Note donnée au disque :       
cerealkiller › mercredi 15 janvier 2020 - 20:12  message privé !

crazy town, quelle horreur!

heirophant › mercredi 15 janvier 2020 - 20:05  message privé !

N'est-ce pas ?

Note donnée au disque :       
Damodafoca › mercredi 15 janvier 2020 - 19:39  message privé !

Après, tu peux revendiquer une influence hip hop qui soit un peu subtil, plus dans le concept que dans les faits. Une idée de prod, de dynamique, d'approche rythmique, sans que ce soit crazy town pour autant.

Raven › mercredi 15 janvier 2020 - 19:26  message privé !
avatar

Tu es de plus en plus perspicace. C'est impressionnant.