Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAbsu › The third storm of cythraul

Absu › The third storm of cythraul

cd • 9 titres

  • 1Prelusiori to cythraul including… and shineth unto the cold cometh
  • 2Highland tyrant attack
  • 3A magician’s lapis-lazuli
  • 4Swords and leather
  • 5The winter zephyr (… within kingdoms of mist)
  • 6Morbid scream
  • 7Customs of tasseomancy (quoth the sky,nevermore) ACT I
  • 8Intelligence towards the crown
  • 9… of celtic fire, we are born, including terminus (… in the eyes of ioldanach)

enregistrement

Recorded under the 1996 enchantment of Cythraul en juillet et aout aux studios Nomad, Carrollton, Texas – USA. Produit par Absu.

line up

Proscriptor (Trap kit, Dumbeck, Gong, Ice bells, Octotron, voix et magie lyrique), Shaftiel (guitare électrique lead, basse électrique, guitare acoustique, voix), Equitant Ifernain (Guitare électrique lead, basse électrique et obscurité lyrique).

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
thrash metal
Styles personnels
black/thrash metal

Occulte, survitaminé, sur-speed et complexe. Voilà ce que donne cet album des américains d’Absu. Avec la vitesse comme principe de base, le trio nous offre un black-trash assez étonnant et riche. A l’aide des sons et d’un talent certain pour les riffs et les structures, Absu arrive à faire de son hystérie à priori agaçante une véritable identité. La voix de Proscriptor est celle d’un adolescent en pleine crise et son jeu de batterie commence à être assez impressionnant. Les guitares ne laissent aucun répit. Le groupe pratique allègrement les cassures et les breaks à la limite de l’incompréhensible. Tout cela est très tendu, très dynamique, à tel point qu’on en loupe souvent la mélodie à la première écoute. Mais elles sont bien là, intelligentes et nombreuses, et elles sont plutôt efficaces. La diversité appréciable des compositions permet d’éviter l’indigestion pure et simple, mais il faut reconnaître que le groupe a du mal à nous emporter plus d’un quart d’heure d’affilée. Mais c’est un très très bon quart d’heure. Quelque chose de très atmosphérique traverse cette musique malgré sa densité et sa vitesse, et pas uniquement lors des quelques passages plus lents avec synthés ou reflets heavy, ou autres ponts acoustiques. «Of celtic fire…», pièce maîtresse de l’album, montre que le vocabulaire du groupe est plus large qu’il ne veut encore le montrer ; les solii sont assez beaux et la technique irréprochable ; l’utilisation de la guitare acoustique et une plus grande maturité rythmique font de ce dernier morceau le meilleur de l’album. La musique d’Absu intéresse, elle peut même captiver, impressionner, mais il lui manque peut-être encore quelque chose pour la rendre vraiment attachante. Elle est déjà pleine de furie et de qualités, néanmoins.

note       Publiée le dimanche 21 avril 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The third storm of cythraul".

notes

Note moyenne        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The third storm of cythraul".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The third storm of cythraul".

Demonaz Vikernes › mardi 26 mai 2015 - 14:11  message privé !

Putain quel album ! Grosse tuerie implacable, de l'ouverture saissiante à souhait jusqu'à l'excellent Of Celtic Fire We Are Born. C'est complétement vénere, aucun répit. SWORDS AND LEATHER !

Note donnée au disque :       
The Gloth › mardi 3 décembre 2013 - 15:23  message privé !

C'est carrément la guerre, cet album !

Note donnée au disque :       
vargounet › jeudi 22 mars 2007 - 12:59  message privé !
Nettement plus agressif que le précedent je trouve. Le tout demeure prenant et super dynamique, mais le côté occulte de the sun of typhareth est moins prononcé. Ca reste quand même un très bon album. Mention spéciale à la piste "... Of celtic fire, we are born" tout simplement magnifique.
Note donnée au disque :       
nosfermanu › lundi 16 octobre 2006 - 01:58  message privé !
On peut dire que c'est l'album de la consécration. The sun of Tiphareth n'ayant pas vraiment convaincu en dépit de sa jolie pochette. Le son était si horrible... Cythraul au contraire nous rentre dans le lard et nos texans du black occult mythological metal nous montrent de quoi ils sont vraiment capables. Un album important dans leur discographie. Sachez que Proscriptor a fait un album solo de musique ambient chez CMI.
Lecter › mercredi 30 avril 2003 - 12:09  message privé !
Je suis en train de l'écouter, et la voix du chanteur me rappelle furieusement .... Dani. En beaucoup moins maîtrisé. Pour le reste, c'est franchement pas terrible, je suis très déçu quand je vois toutes les éloges que cet album reçoit. Je le réécouterai pour me forger une meilleure opinion, mais certainement pas pour le plaisir.