Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGEdward Grieg (1843-1907) › Quatuors à cordes

Edward Grieg (1843-1907) › Quatuors à cordes

cd3 • 6 titres • 56:48 min

  • Quatuor à cordes n°1 en sol mineur, Op.27 (1877-78)|35:48
  • 11.Poco andante13:04
  • 22.Romanza (andantino)6:16
  • 33.Allegro molto marcato6:49
  • 44.Presto al saltarello9:39
  • Quatuor à cordes n°2 en fa majeur (inachevé) (1891)|20:30
  • 51.Allegro vivace e gracioso13:20
  • 62.Allegro scherzando7:10

enregistrement

Enregistré au conservatoire de Moscou de septembre à novembre 1991. Ingénieur et directeur artistique : Edward Shakhnazaryan.

line up

Quatuors : Alexandre Tchernov (1er violon); Irina Popova (2ème violon); Igor Bogouslavski (alto); Alexandre Roudine (violoncelle)

remarques

chronique

Ce premier, et unique, quatuor est une lutte. Contre les fantômes inaccessibles des quatuors de Beethoven ou de Schubert? Contre les professeurs de l'école de Leipzig qui tentèrent d'inculquer au jeune Grieg les canons de formes classiques auxquels il ne se résolut jamais vraiment? Grieg, c'est d'abord et avant tout la lutte d'un homme contre ses propres regrets, le combat entre l'évocation colorée et joyeuse d'une patrie et de sa culture, et la douleur profonde que ces souvenirs infligent. Grieg ne fût que rarement satisfait de ses oeuvres. La distance qui sépare ce quatuor de la deuxième tentative, avortée de surcroit, en dit long sur le sentiment d'insatisfaction du compositeur quant à ses capacités dans ce genre, par ailleurs si canonisé. Et ce sentiment de difficulté l'énerve. Et ça s'entend. Comme en prise avec un vocabulaire qui le frustre, des règles qui le bâillonnent, le compositeur s'enerve sur ses accords à l'instar d'un Schumann, il s'agite et se fait véhément. L'oeuvre s'ouvre sur un thème à l'effet dramatique, gonflé de douleur et d'affliction, puis la pièce s'élance au rythme des violons, la mélodie n'en finit pas de grimper et de noircir, le violoncelle appuie, éclate alors le thème central et pathétique de ce premier mouvement, un véritable élan romantique et tourmenté comme un Werther tournoyant sous les arbres pour se donner la nausée. En lutte contre lui-même et ce drôle d'exercice, le norvégien s'impose un retour soudain au calme, les deux violons sanglotent, et peu à peu des motifs plus joyeux apparaissent ça et là, la douceur de l'alto, une image de campagne, et le norvégien se laisse doucement glisser vers les journées heureuses... mais pour quelques instants. Tout au long du premier mouvement, Edvard Grieg va exprimer sa gêne et son tourment par des explosions noires, des sommets dramatiques tels ce thème récurrent d'un automne effrayé digne de l'ultime Schubert, tout au long d'une pièce qui entre deux "sanglots longs des violons" à vous tirer des larmes, cherche à se souvenir des belles heures du passé, ou d'un présent qui s'en va. Si le norvégien ne maîtrise pas absolument son outil, il garde encore une fois le plus beaux des sujets. Si il arrive que la recherche de l'expressivité sacrifie à la richesse acoustique propre à la formation, si le manque de cohésion profonde de l'ensemble dans sa globalité, où l'on sent bien un compositeur que la décomposition en 4 grands mouvements hiérarchisés contraint terriblement, lui qui livre une partition fondamentalement morcelée comme le serait un recueil de pièces brèves, et si, enfin, la conjugaison des forces contraires ne trouve pas toujours ici la parfaite cohérence à laquelle le norvégien arrivera par ailleurs, le quatuor en sol mineur d'Edvard Grieg est tout de même une belle pièce de musique. L'art mélodique évidemment, du compositeur, sa subtilité dans la création de ses harmonies et la merveilleuse identité picturale et émotionnelle de sa musique, en cela si scandinave, s'y conjuguent pour une longue demi-heure d'émotions contrastées et d'images d'épinal, de mélancolie et d'attaques tourmentées.

note       Publiée le mercredi 30 décembre 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Quatuors à cordes".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Quatuors à cordes".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Quatuors à cordes".