Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAtropos(pol) › Silent touch

Atropos(pol) › Silent touch

cd • 9 titres • 52:59 min

  • 1Fatum/in memoriam
  • 2Wooden god
  • 3To sleep
  • 4Forgotten
  • 5Winter
  • 6Every silent touch
  • 7Baphomet
  • 8Desire
  • 9Shaman

enregistrement

Enregistré au hard studio, varsovie, juillet à septembre 1997. Ingénieur : Kris Wawrzak.

line up

Legion (guitares, solos, douze cordes, backing growls, voix, claviers); Hvar (base), vocaux leads, claviers); Godless (guitares, solos, incantations); Atre (batterie)

remarques

Il s'agit de la version bonus de la réédition 2002 de l'album Triafata.

chronique

Styles
metal extrême
dark metal
death metal
Styles personnels
un peu progressif

Atropos est un groupe dont je peine à m'expliquer le manque d'intérêt. Mais je commence à en avoir ma claque de m'y essayer depuis plusieurs années dans le but d'en faire des chroniques dignes de ce nom; tant pis : deux chroniques un peu bâclées de plus... elles auront au moins pour moi l'avantage de me libérer définitivement de ces deux galettes. Difficile d'expliquer pourquoi ce heavy/death travaillé et nuancé, quasiment progressif, enrichi de guitares claires, de lead heavy, de voix féminines et d'arrière-plans de claviers est foncièrement chiant comme la pluie. Quand on écoute "Silent touch" d'une oreille distraite, on dirait un bon disque; on note les changements de rythmes aux allures efficaces, on est séduit par la diversité, souvent convaincu par les saillies de guitares leads ou en solo, on peut même être saisi par la mélancolie qui s'en dégage... mais dès qu'on essaye de rentrer un peu dedans : tout s'écroule. J'écoute toujours le disque concerné lorsque je rédige une chronique : au moment même où j'écris ces lignes, Atropos continue de me tromper, j'hésite presque à continuer ce texte dont l'issue programmée est une mauvaise note; mais encore une fois, ça fait des années que je donne à ce groupe la chance que chaque écoute distante suggère, des années qu'à chaque fois que je décide de me consacrer, réellement, à l'écoute de ce disque ou de son successeur, je m'ennuie, je perds mon temps. Alors on va la faire simple et syndical, et par là même épuiser le peu de choses que j'aurai à dire sur "Triafata" : il y a tout de ce qu'il faut, et même plus... et pourtant ça ne suffit pas. Je vous le disais au début : je peine à m'expliquer le manque d'intérêt de ce groupe, c'en est presque perturbant.

note       Publiée le lundi 21 décembre 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Silent touch".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Silent touch".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Silent touch".