Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIcydawn › HumanIntelligenceEarthCancer

Icydawn › HumanIntelligenceEarthCancer

  • 2005 • Autoproduction Self inflicted 004-limitée à 70 ex. • 1 CD

cd • 11 titres

  • 1Intro-synthetic hymn4:15
  • 2A medieval soundtrack6.22
  • 3Beyond body limits8:01
  • 4Intermezzo I1:19
  • 5Geometrie4:12
  • 6Intermezzo II / The gear6:13
  • 7Rust8:12
  • 8Paranoia5:47
  • 9XX century carillon6:33
  • 10Trends4:34
  • 11Coda-Abstraction1:47

enregistrement

Claustrophobic room, Suisse, 2004-2005

line up

S.R (claviers, basse, guitare, samples, effets, voix), Siberia (voix féminine)

remarques

Pochette spéciale en carton

chronique

Avec 'HumanIntelligencEarthCancer', Icy Dawn nous livre probablement son travail le plus riche et le plus abouti à ce jour. Bien que s'inscrivant toujours dans une ligne minimale et dépouillées, les compositions se révèlent tout sauf statiques; en effet, débutant sur une base qui tourne en boucle de manière hypnotique, chaque pièce évolue autour de cet axe en s'enrichissant progressivement et de manière imperceptible de mille et un détails, un grincement par-ci, un sample extrait d'un film par-là. Ainsi 'Paranoia' avec sa petite mélodie innocente, obsédante, ses échantillons de cuivre en arrière-plan, le tout entrecoupé de voix jusqu'à la folie; pareil pour l'excellent 'A medieval soundtrack' mêlant samples liturgiques et nappes bruitistes. Citons encore 'Beyond body limits' qui propose près de huit minutes autour de la même loop dans la plus pure tradition noise (la saturation en moins), laquelle est sans cesse entrecoupée de grincements, de voix, de montées de nappes imperceptibles...Jamais on ne s'ennuie tant on se laisse prendre par la transe crée par les sons. Plus froid et métallique, le bon 'Rust' avec ses coups sourds prend une teinte rituelle, implacable, qu'on aimerait trouver plus souvent chez Icy Dawn. Que le Suisse pioche la plupart de ses samples dans les films n'a finalement rien d'étonnant, sa propre musique dégageant des atmosphères très cinématographiques; si la plupart des titres pourraient servir de bande-son à des courts-métrages, cet aspect est nettement marqué sur 'XX century carillon' avec un côté angoissant ou 'The gear' dans une veine plus expérimentale. La seule déception ? Le court 'Intermezzo I' qui dépareille avec son côté electro cheap, notamment dans la boîte à rythmes. A noter que ce bel opus est livré dans une pochette spéciale en carton avec des cartes en papier glacé, marque typique de notre musicien qui aime apporter du soin à toutes les étapes du processus créatif.

note       Publiée le lundi 30 novembre 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "HumanIntelligenceEarthCancer".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "HumanIntelligenceEarthCancer".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "HumanIntelligenceEarthCancer".