Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesUUntoten › Die Hexe

Untoten › Die Hexe

cd • 29 titres

  • Erstes Kapitel: das Knochenhaus
  • 1Seance 1
  • 2Wenn du vor mir stirbst
  • 3Auf auf ihr Hexen !
  • 4Seance 2
  • 5Orphelin
  • 6Phantasma
  • 7Les enfants terribles
  • 8Seit 100000 Tagen
  • 9Das Knochenhaus
  • 10Wenn du böses tust
  • 11Hasenherz 1
  • 12Hasenherz 2
  • 13Lass das Licht an
  • 14Zauberer
  • 15Am dunklen Wasser
  • 16Die schwarze Brücke
  • 17Tears of Lilith
  • 18Die Hexe lebt !
  • 19Esta es una leyenda
  • Zweites Kapitel: Hansel und Gretel
  • 20Zauberwald
  • 21Tretet ein !
  • 22Spindel oder Schwert
  • 23Die Hexe is tot
  • Drittes Kapitel: Epilog
  • 24Das Haus II
  • 25Schatten der Vegangenheit
  • 26Seance 3
  • 27Mein Name ist
  • 28Pechmarie
  • 29Die Mörität vom Knochenhaus

enregistrement

Horror Studios, Berlin, Allemagne, 2008

line up

Greta Csatlos (chant), David A.Line (musique)

remarques

Existe en édition limitée

chronique

2008, nouvel album...thématique (faudra que je m'y fasse, visiblement ils ne fonctionnent plus qu'ainsi) pour les Allemands de Untoten. Il s'agit cette fois d'un travail sur les sorcières avec moult références aux contes d'enfants et les peurs qu'inspirent de telles personnes. Première précision: qui dit disque concept dit retirer des vingt-neuf titres proposés presque la moitié d'entre eux constitués de mini interludes (à mon goût totalement inutiles). Pour les véritables compositions, les Untoten semblent avoir retrouvé une certaine fraîcheur d'écriture, s'orientant vers la dark wave gothique qui avait fait leur spécificité au début. D'excellentes choses ouvrent ainsi le bal dont 'Auf auf ihr Hexen !' légèrement farandole, le plus lourd mais trop court 'Seit 100 000 Tagen'. Des chansons telles que 'Das Knochenhaus' avec son chant de petite fille me semblent typiques d'un disque à thèmes, soit quelque chose de sympathique mais qui perd tout son sens si on l'extrait de son contexte. D'ailleurs, au fil de l'écoute, la pression retombe, la musique se tourne vers une pop tranquille influencée cabaret ('Am Dunklen Wasser', 'Tears of Lilith'). Les mauvais souvenirs du volume 2 de 'Die Nonnen von Loundun' et de certains passages de 'Die Blutgräfin' remontent en mémoire et l'on commence à s'ennuyer ferme. Il faudra attendre le moyen 'Esta es una leyenda' avec de discrètes influences latines dans l'instrumentation pour rompre cet ennui. Problème, le disque ne s'arrête pas là puisque suivent quatre pièces quasiment sans intérêt (exception faite de la fausse valse venimeuse de 'Die Hex ist tot') inspirées de 'Hansel und Gretel'. Mais hélas, rien n'est terminé, six pièces encore à se farcir constituant l'épilogue. Quant à moi, vous pouvez zapper puisqu'entre interludes et titres calmes et fades se voulant profonds, il n'y pas la moindre sucrerie à se coincer sous la dent. Une fois de plus, le duo s'est laissé dépasser par son thème nous livrant un pavé indigeste, mal équilibré, au coeur duquel quelques très bonnes chansons se perdent dans un remplissage sans fin; l'idéal aurait été de les extraire et d'en faire un mini. Alors, pitié ! Cessez de nous fourguer ces albums concepts et prenez un peu de recul avant de sortir tout et n'importe quoi !

note       Publiée le vendredi 6 novembre 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Die Hexe".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Die Hexe".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Die Hexe".