Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesUUntoten › Die Nonnen von Loudun

Untoten › Die Nonnen von Loudun

cd • 23 titres

  • 1Von einer sittsamen Magd
  • 2König aller Sünden
  • 3Flammen der Liebe
  • 4Das Kabinett
  • 5Die Beichte
  • 6Die blutende Nonne
  • 7Die Mutter
  • 8Die Ruhe vor der Sturm
  • 9Abigail
  • 10Tanz mit der Teufel
  • 11Das Werk des Teufels (der Mord)
  • 12Weiber
  • 13Braut des Himmels
  • 14In Nomine
  • 15Als Maria stand
  • 16Schon steht der ganze Ort
  • 17Die Asche der Rose I (instrumental)
  • 18Die Asche der Rose II
  • 19Der Pakt des Grandier
  • 20Die Beschwörung
  • 21Sur le Noël
  • 22Hysteria
  • 23Loudun (Abspann)

enregistrement

German Horror Studios, Berlin, Allemagne, 2007

line up

Greta Csatlos (chant), David A.Line (chant, musique)

remarques

chronique

Styles
gothique
dark wave
heavenly
Styles personnels
dark wave baroque théâtrale

Avez-vous lu 'La Sorcière' de Jules Michelet ? Si à l'époque, l'ouvrage se voulait un essai historique exposant la fonction utile et salutaire de la sorcellerie au Moyen-Age, il se lit aujourd'hui comme un bon roman. Il y consacre notamment un long passage à l'affaire des nonnes de Loudun qui déclarèrent en 1632 avoir été ensorcelée par le curé Urbain Grandier, lequel était fort mal vu par Richelieu pour s'être opposé à lui et tolérer les protestants dans sa ville. Un procès en sorcellerie fut instauré, des exorcismes pratiqués et Grandier finit sur la bûcher bien qu'il n'ait cessé de clamer son innocence. Cette affaire inspirera au cinéaste Ken Russel le brillant et sulfureux 'Les Diables'. En 2007, c'est au tour des Allemands de Untoten se s'intéresser à l'épisode, eux qui venaient de conclure un double album consacré à la comtesse Bathory. J'avoue que la démarche commence à lasser quelque peu, le duo ne semblant plus travailler que par concepts. Une fois de plus, le disque se présente comme une sorte d'opérette d'inspiration dark wave baroque avec quelques attaques plus soutenues à la guitare par moment ('Die blutende Nonne', 'König aller Sünde', 'Das Werk des Teufels'). Le pire, c'est que c'est loin d'être désagréable, ces inspirations tantôt cabaret, tantôt légèrement Renaissance (le clavecin notamment) sont plutôt bien arrangées. Le problème dans ce genre de démarche, c'est que la force du morceau se noie dans la globalité du disque; on joue plus sur la force des atmosphères que la composition de chansons fortes, l'histoire prime. Au final, certaines pièces peinent à évoluer pour servir les paroles, d'autres plutôt efficaces se révèlent trop courtes et quelques hits marquants ('Das Werk des Teufels') se noient au milieu d'un essai comptant tout de même vingt-trois pistes. Eut-ce été le premier travail du genre signé Untoten, on aurait pu se laisser capter sans trop de problème mais après le double 'Die Blutgrafin' et la trilogie 'Rabenland', le fan était en droit d'attendre plus de fraîcheur, de surprise, sans compter les divers interludes instrumentaux, parfois agréables ('Als Maria stand'), mais lassants malgré tout. Sans que l'on puisse parler d'enregistrement raté, 'Die Nonnen von Loudun' sonne tout de même un brin pompeux et indigeste; les musiciens tournent en rond, peinent à se renouveler, eux qui par le passé se caractérisaient justement par cette faculté de brouiller les genres. David A.Line prend son pied à user d'instruments acoustiques, très bien, mais trop c'est trop, d'autant que le cd sera proposé dans une seconde version, 'Die Barocke version', avec des bonus...Lourd pour l'estomac tout ça. 3,5/4

note       Publiée le mardi 3 novembre 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Die Nonnen von Loudun".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Die Nonnen von Loudun".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Die Nonnen von Loudun".