Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPain Of Progress › Weeping song

Pain Of Progress › Weeping song

cd | 4 titres

  • 1 Weeping song
  • 2 Weeping song (electric ballroom mix)
  • 3 The fact (unplugged)
  • 4 Generation of a lost world

enregistrement

Fear Section Studio, Berlin,Allemagne; PM2 Studio, Chemnitz, Allemagne.

line up

Christian 'Chris' Pohl (chant), Daniel Seifert (guitare), Oliver Keil (guitare, vocaux), Uwe Kovarnik (batterie), Silvan Kräuter (basse), Gericht Hecht (clavier), Eric Fish (cornemuse, flûte)

chronique

P.O.P, Pain of Progress, énième projet de Chris Pohl à une époque où il aimait à s'exprimer de toutes les manières possibles dans des styles encore différents les uns des autres...Celui-ci fut éphémère et personne ne le regrettera: un album et ce maxi qui suffira amplement. Le morceau éponyme est bien une reprise du grand Nick Cave...c'est un sacrilège ! Ce fait admis, force est de reconnaître que le groupe a su se l'approprier usant d'une forme de metal mâtinée de cornemuse (présence de Eric Fish de Subway to Sally obligeant) très en vogue en Allemagne au début des années 2000. Passé le premier choc, cette version reste plaisante à condition d'apprécier une forme de Rammstein médiévale avec un meilleur chant. Le titre qui m'a le plus scotché reste 'The fact' joué en acoustique; il est assez étonnant d'entendre Chris Pohl chanter vraiment, sans effet, sur lit de guitare sèche adroitement parfumé de flûte (encore Eric Fish) et enrichi sur la fin de percussions anciennes. La mélodie n'a rien d'original mais tient la route; une belle surprise. 'Generation of a lost world' par contre dégage le genre de mélodie typique de l'écriture de notre homme (pourtant il ne signe que les textes). Débarrassez le morceau de ses riffs gras, accélérez et vous obtiendrez trois ou quatre pièces de BlutEngel...Pas totalement désagréable mais plat. Au final, sur trois titres (car bien entendu, le 'Electric Ballroom Mix' est d'une totale inutilité), nous passons de l'étonnant ('The fact') à la reprise audacieuse bien qu'un brin icônoclaste ('Weeping song') et le titre remplissage sans profondeur. Inutile de vous frotter au cd, ce maxi suffira et permettra de garder une ou deux idées positives sur P.O.P. 2,5/6

note       Publiée le mercredi 21 octobre 2009

partagez 'Weeping song' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Weeping song"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Weeping song".

ajoutez une note sur : "Weeping song"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Weeping song".

ajoutez un commentaire sur : "Weeping song"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Weeping song".

Twilight › mercredi 21 octobre 2009 - 18:59  message privé !
avatar

bien les gars, vous me faîtes plaisir...ça vous détournera de Rammstein, vous y preniez trop goût :0))

Coltranophile › mercredi 21 octobre 2009 - 16:14  message privé !

Progress of Pain eut été plus à propos. Cette voix est absolument gigantesque. Liée à cette cornemuse, oh, le beau sandwich: jambon et nutella dans du pain sec.

mangetout › mercredi 21 octobre 2009 - 16:07  message privé !

L'horreur porte le nom parfois, donc, de Pain of Progress !

Wotzenknecht › mercredi 21 octobre 2009 - 15:41  message privé !

Rammstein + cornemuse pour une cover de Nick Cave, avec cette voix, ca fait un peu cher l'hérésie / EDIT > mon dieu mon dieu mon dieu http://www.youtube.com/watch?v=b1Uw9vkdnI4

Note donnée au disque :