Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCCC CNC NCN › Suicidio modo d'uso

CCC CNC NCN › Suicidio modo d'uso

  • 1989 - Nautilus, NAU LP8901 (1 vinyle)

lp | 7 titres

  • Atto Primo
  • 1 Verra il momento di raccontare il sogno
  • 2 Le 4 trombe della follia
  • 3 Determinato, deciso
  • Atto secondo
  • 4 L'ultima gioccia
  • 5 Quando la notte scivola dentro
  • 6 Vorrei che fossi qui
  • 7 Dolce rosso calice

enregistrement

Studi R'Umore nero, Turin, Italie, 1987-1989

line up

Hella Brüner Piedaterre, Olivier Ducasse, Frank'o/load + Deedi Lungo, Luigi BoDo's, Claudio Micidale

remarques

Inspiré du livre 'Suicide mode d'emploi' de Claude Guillon et Yves Le Bonniec

chronique

L'intellectualisme en musique est-il mort ? Oui, l'esprit capitaliste qui attendait son heure et qui a profité de la fin des 80's l'a tué. Franchement, pourrait-on encore imaginer à notre époque du politiquement correct un disque entier consacré au thème du suicide ? Natif de Turin, le collectif CCC CNC NCN né de la scène culturelle anarchiste et se distinguant par des performances proches de l'industriel abordera des thèmes dérangeants comme celui-ci. Ainsi l'annonce le texte de la pochette: à une époque (et nous ne sommes qu'en 1989 !) où le corps est devenu objet d'expérimentation (la génétique), de commerce (les organes) où l'idée d'euthanasie refait surface, la question du suicide reste tabou. Donner la mort à quelque un dans le coma pour lui éviter une vie de légume, à un nourrisson diagnostiqué handicapé, pourrait se justifier ou non de par la décision de scientifiques, de médecins, de prêtres mais qu'en serait-il du libre choix ? Du suicide comme acte de révolte et de contrôle absolu de sa propre destinée ? Le livre 'Suicide mode d'emploi' de Claude Guillon et Yves Le Bonniec paru aux éditions Alain Moreau en 1982 aborde cette thématique. Interdit en France car, selon ses détracteurs, 'pouvant inciter au passage à l'acte', il se négocie aujourd'hui très cher et a été traduit dans plusieurs langues. Yves le Bonniec se verra d'ailleurs assigné en justice suite à sa correspondance avec un certain Michel Bonnal qui mettra fin à ses jours en 1983. Il ne m'appartient pas de polémiquer ici sur un thème aussi complexe et en tant que chroniqueur je reviendrai à ce disque qui m'avait passablement bouleversé à l'époque. Imaginez une rencontre entre les Swans, Test Dept et Einstürzende Neubauten et vous aurez une petite idée; c'est sombre et totalement désespéré. Le disque alterne entre des titres chantés, généralement lents au niveau rythme et plombés au niveau de la basse, les guitares grinçantes se tournant vers les formes extrêmes du deathrock pour le son, et des plages ambient avec grincements métalliques, flûtes funèbres, grattements, claviers obscurs. Les textes sont scandés plus que chantés mais l'usage de la langue italienne et le ton réellement écorché confère au tout une ambiance vraiment très glauque (mais jouissive). Cette galette dégage une intensité assez incroyable, ce qui n'a rien d'étonnant vu le thème; les artistes précisent bien qu'ils ne sont pas favorables au suicide mais non opposés à son idée (c'est là que réside toute la subtile balance pour le débat). Quoiqu'il en soit en matière de musique sombre, voilà une pièce inégalée (à mon avis) et peut-être bien l'un des fleurons du genre de la scène italienne. A noter un livret avec tous les textes en italien pour celles et ceux pratiquant la langue de Goldoni.

note       Publiée le jeudi 8 octobre 2009

partagez 'Suicidio modo d'uso' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Suicidio modo d'uso"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Suicidio modo d'uso".

ajoutez une note sur : "Suicidio modo d'uso"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Suicidio modo d'uso".

ajoutez un commentaire sur : "Suicidio modo d'uso"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Suicidio modo d'uso".

Klarinetthor › jeudi 20 juillet 2017 - 01:26  message privé !

Il plane un silence (de mort) sur ce disque, pourtant au niveau de pas mal des fleurons 80s du genre (Coil exceptés, hein)

Note donnée au disque :       
Twilight › vendredi 9 octobre 2009 - 12:07  message privé !
avatar

J'ai trouvé le mien sur Discogs

empreznor › vendredi 9 octobre 2009 - 10:52  message privé !

miam aussi. Ca se trouve encore?

E. Jumbo › jeudi 8 octobre 2009 - 20:58  message privé !

Molto appetitoso !