Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFF.D.Project › Heavensgate

F.D.Project › Heavensgate

cd | 8 titres | 69:28 min

  • 1 1 Mandarinentraum 27:06
  • 2 2 Galaxy 2008 6:53
  • 3 3 Spaceball 6:26
  • 4 4 Blue Planet 6:40
  • 5 5 November Day 4:50
  • 6 6 Heavensgate 7:34
  • 7 7 Spectral 4:39
  • 8 8 Heaven Must Be Proud 5:20

line up

Frank Dorittke : Guitares, synthés, séquenceurs et percussions

remarques

Pour en savoir plus sur F.D. Project et entendre des échantillons sonores, visitez son site web; http://www.space-music.de/

chronique

J’aime bien FD Project. Sa musique coule toujours avec une harmonie dont la prémisse est un habile dosage de guitares, tant électriques qu’acoustiques, et de synthés qui oscillent entre les territoires de la Berlin School, nouvelle comme la rétro, avec une douce influence ‘’Oldfieldienne’’. Sur Heavensgate FD Project charme comme jamais, avec une longue superbe pièce épique qui vaut à elle seule l’achat du CD. Un vrai Berlin School bien séquencé que FD Project nous balance entre les oreilles et qui trône parmi une superbe collection de titres tous aussi attrayants les uns que les autres. Une lente ondée réverbérante ouvre Mandarinentraum (Le rêve du Mandarin). L’intro est spatiale, avec ses effets sonores analogues, sous un mellotron flûté à saveur très Mergener-Weisser (Software). Tranquillement, Frank Dorittke, l’homme derrière FD Project, nous immerge dans un sulfureux Berlin School post 70 avec une sonorité limpide et une séquence aux notes cristallines qui tournent délicatement dans une mer de synthés aux souffles spectraux, ondulants et acérés. Une fantasia hypnotique qui se berce dans un cosmos au fond étoilé de stries filantes afin d’épouser une rythmique délicate avec un séquenceur aux accords sautillants. Foutrement bien structuré, Mandarinentraum se parfume de plusieurs influences musicales ‘’Tangerine Dreamienne’’ avec des approches cadencées déroutantes, tout comme on retrouve sur Blue Planet. Des approches qui déstabilisent l’auditeur avec des rythmes carrément hors sentiers, comme à la 15ième minute où le tempo s’illumine sous de bonnes percussions tam-tam et un synthé au siffle pointu. Continuellement Mandarinentraum évolue sur des rythmes en constante permutation, mais qui se chevauchent avec subtilité, comme rarement peut le faire un titre de cette longueur sans nous amener vers des sources atonales. Un splendide morceau où les synthés et guitares sont d’une agréable complicité, surtout vers la finale, sur des séquences aux interversions étonnantes. Du bon Berlin School, Mandarinentraum est assurément l’une des belles pièces écrites en 2008. Galaxy 2008 coule langoureusement sur une onde vocale mellotronnée et une belle ligne de basse. Le tempo est suave et épouse un mouvement sensuel sous une nuée de solos de guitares bouclés Un titre d’une douceur délectable, tout comme November Day et sa mélodie mélancolique. Spaceball est pour amateur de guitare. Une guitare lourde qui s’agrippe à une intro au serpentin cosmique, sous de bonnes frappes percussionnées dont s’enroulent de bons solos d’une six-cordes électriques. Une guitare lourde et incisive sur une cadence qui pulse hypnotiquement et enrobée d’un zeste d’effets sonores interstellaires. Timide Heavensgate (la pièce titre) avance nerveusement, comme une horloge qui cherche son tic-tac, avant d’épouser une comptine séquencée tout à fait accrochante. Une belle intro qui engendre une rythmique plus soutenue avec une phase de guitare qui accroche l’oreille pour s’y terrer, comme un vers d’oreille. Spectral ne trahit pas son appellation avec sa démarche patibulaire sur une ligne de basse sautillante. De fins accords s’accrochent à cette ligne, déroulant un spectre mélodieux qui sillonne un mouvement plus robuste qui embrasse une touche funky. Heaven Must Be Proud clôture ce 6ième opus de FD Project avec une belle mélodie qui met en vedette la voix de Gilbert Steffan dont la sensualité et la virginalité se lient à merveille aux complaintes d’une six-cordes électrique. Basic, mais beau…mais surtout pas pour GOD. Une goutte d’ennuie dans cette pluie séquentielle absolument déroutante qu’est Heavensgate. Un superbe album qui devrait parader parmi les 10 meilleurs de 2008.

note       Publiée le samedi 12 septembre 2009

partagez 'Heavensgate' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Heavensgate"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Heavensgate".

ajoutez une note sur : "Heavensgate"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Heavensgate".

ajoutez un commentaire sur : "Heavensgate"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Heavensgate".

snooky › jeudi 17 septembre 2009 - 14:36  message privé !

KS : Klaus Schulze TD : Tangerine Dream ART : Ash Ra Tempel PF : Pink Floyd SR : Steve Roach FD Project : FD Project Ca te va comme ça !

Note donnée au disque :       
Grandgousier › jeudi 17 septembre 2009 - 13:23  message privé !

Ça serait sympa que les amateurs de Mé fassent un petit effort pour rendre leurs commentaires un peu plus intelligibles. Les initiales c'est rapide à écrire mais pas à décrypter.

snooky › jeudi 17 septembre 2009 - 12:47  message privé !

Ayant, provisoirement,délaissé la redécouverte des albums de KS, j'en ai profité pour jeter mon dévolu, et mes oreilles, sur l'écoute de quelques uns de ces nouveaux artistes de ME dont Phaedream parle avec cette passion qui le caractérise.Et globalement, il m'apparaît que deux tendances semble se détacher.La première résolument inspirée par TD première génération(c'est criant chez B.Pollard) et l'autre, peut être un peu plus "abrupte", plus ambiant, plus expérimental et où certains artistes y incluent des éléments plus conventionnels comme du prog( FD Project, Code Indigo), du jazz, de la techno( Kobolt Project) voire même des rythmes tribaux, très exotiques(Acheelo).Et c'est là qu'on s'aperçoit à quel point la musique des années 75(TD,KS,ART, PF et autres groupes expérimentaux) ou même, plus près de nous Vangelis(Quiet Life 1 de D.Schombert) on put influencer et conditionner à ce point toute une génération de nouveaux artistes.En tout état de cause,certains produisent des sonorités vraiment très innovantes et très intéressantes.A mon humble avis...

Note donnée au disque :       
snooky › lundi 14 septembre 2009 - 20:00  message privé !

Musique cristalline qui "coule" comme de l'eau de source, tantôt chatoyante, tantôt soyeuse qui vous enveloppe et vous caresse les oreilles de ses charmes.Remarquable réussite pour cet artiste qui se démarque sensiblement de certaines productions actuelles.Un vrai coup de coeur. Pour info, sachez que sur www.space-night.de, en cliquant sur musik puis sur mp3.de, on peut télécharger FD Project, morceaux en version COMPLETE et surtout GRATUITE.C'est tellement rare qu'il fallait le signaler.

Note donnée au disque :