Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCoph Nia › Qliphothic phantasmagoria

Coph Nia › Qliphothic phantasmagoria

cd • 4 titres

  • 1Black Sabbath
  • 2Sick things
  • 3Levitation
  • 4Mr.Crowley

extraits audio

informations

Le titre complet est 'Qliphotic Phantasmagoria [exorcising old demons]

line up

Aldenon Satorial (chant, musique), Linus Andersson (percussions)

chronique

  • indus martial

Aldenon Satorial aurait-il été frappé du syndrome de Laibach ? Après avoir repris Bauhaus, The Rolling Stones, Front 242, le voilà qui s'offre carrément un mini uniquement composé de reprises...Allez, devinez: Black Sabbath, Ozzy Osbourne, Alice Cooper et Hawkwind, si, si. Inutile de vous dire que les morceaux sont impossible à reconnaître dans leurs nouveaux habits de lenteur martiale, de plages néo-symphoniques glauques, avec vocaux incantatoires. Il est clair que cette tendance à valu à Coph Nia une popularité accrue mais personnellement, j'avoue que ce n'est pas cet aspect-là qui me plaît le mieux. Coincé entre des sonorités à la Laibach et In Slaughter Natives, le projet y perd de son identité, sans compter que tout cela sonne drôlement linéaire par rapport aux morceaux d'origine (certes pareil choix témoigne des goûts exquis du monsieur mais ça ne suffit pas), seul 'Mr.Crowley' évite quelque peu le naufrage. Visiblement, voici un mini que Aldenon Satorial s'est offert pour le plaisir; fort bien mais souhaitons que ça ne devienne pas la norme car la démarche est un peu facile. 2,5/6

note       Publiée le vendredi 11 septembre 2009

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Qliphothic phantasmagoria" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Qliphothic phantasmagoria".

    notes

    Note moyenne        1 vote

    Connectez-vous ajouter une note sur "Qliphothic phantasmagoria".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Qliphothic phantasmagoria".

    Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
    avatar

    hébé, depuis Holy War, That which remains et la reprise de 'Prime Mover' on dirait qu'Aldenon aka 'the snorring guy' s'emmerde lui-même et fait tourner la machine histoire de dire qu'il n'est pas mort...